Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 10:47
L'ESTHETE DE MAURE

Une production chic, à la française, avec un Lago, plus tueur en série que vrai démon.

Au centre de Paris, l'Odéon offre sur un plateau brillant comme l'argent « Othello » dans une nouvelle traduction et adaptation de Rémi De Vos et Eric Vigner, ce dernier signant la mise en scène, le décor et les costumes.

Côté décor, c'est assez bling-bling mais aussi très intéressant et très parlant. Juste deux grands escaliers/passerelles pour aller d'une aile de palais à une autre, ou de rejoindre les bas fonds de la ville ou les bords d'une mer. Et puis deux murs métalliques amovibles qui, sous différentes lumières, évoquent l'orient, ces moucharabiehs faits pour voir et entendre sans être vu. Et c'est bien là que passe la mécanique de cette intrigue.


Côté costumes, c'est plutôt très moulant, hésitant entre Gay pride et Princesse de Clève -toujours ce côté chic français pour juste esquisser le côté « crade » des êtres. Quant aux jeux des comédiens, le côté déclamatoire et monocorde domine. Surtout  Michel Fau dont le talent n'est pourtant plus à démontrer. Ici, il campe un Iago plus amoureux frustré d'Othello (Samir Guesmi) que jaloux et envieux de sa gloire et de sa passion pour Desdemone. Toutes ses trahisons passent par un même registre vocal. Il est vrai que c'est un tueur en série.

La folie de cet « Othello » parait trop apprêtée pour être convaincante. Mais reconnaissons que les paroles de cette tragédie sur l'intolérance, la xénophobie, s'entendent clairement. Et c'est bien venu.

Jean-Pierre BOURCIER (Paris)

 

Othello
De William Shakespeare
Jusqu'au 7 décembre au Théâtre de l'Odéon (75006 Paris)
Traduction et adaptation : Rémi De Vos & Eric Vigner
Mise en scène, décor & costumes : Eric Vigner
Lumière : Joël Hourbeigt
Son : Othello Vilgard
Avec notamment Bénédicte Cerutti, Michel Fau, Samir Guesmi, Vincent Németh.

Création au CDDB-Théâtre de Lorient. Tournée : 11-12 décembre Le Parvis – Tarbes; 13 janvier 2009 à La Passerelle -Saint-Brieuc; du 17 au 20 février 2009 au CDN-Orléans.

Durée  : 2h40 sans entracte.
Réservation : 01 44 85 40 40 et theatre-odeon.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre BOURCIER - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche