Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 17:13
IN TIME : INTIME

Après « Instinct », Frenák propose « In time » pour le festival Next 1 de l’eurométropole Lille-Valenciennes-Tournai-Courtrai. Avec des composants similaires de travail plastique sur le corps.

Séquence après séquence, en solo, duo ou trio, les chorégraphies de Pal Frenàk appartiennent à une démarche d’anatomiste du mouvement, de sculpteur corporel. Sur un plateau jonché de fleurs coupées, agrémenté d’un divan rouge et d’un élément de miroir, il envoie ses danseurs étudier et illustrer les soubresauts, les élans, les réflexes, les  frustrations, les désirs.



Un homme rampe, reçoit des impulsions ou des chocs ; il va se colleter avec l’espace et avec l’invisible. Deux femmes sans tête exhibent leurs jambes, assises sur le skaï du canapé. Elles s’agitent de manière fort mondaine, avec une similarité de nageuses synchronisées en une succulente parodie de vaine conversation.

Une dame titubante qui cherche son équilibre se précipite avant de s’écrouler, de se relever, d’être manipulée par un mâle non dénué de violence, de finir par un corps à corps : approches et rejets, caresses et bousculades. Des rites sexuels s’ébauchent. Un trio nu chevauche le divan carmin, partenaires interchangeables arrimés à une fluide énergie. Et ce final d’un individu maculé de boue s’essayant à sortir de sa gangue et se retrouvant ensanglanté à mort.

Les signes s’accumulent, se complètent, se contredisent. Ne pas y chercher trop de symbolique, trop de discours intellectuel. Une vitalité brute s’exprime, formatée dans une quête esthétique aux confins  de la provocation, de la volonté de déstructurer les codes. Elle emporte. Elle subjugue. Elle rappelle qu’un corps a une valeur plastique qui n’est pas celle des culturistes mais bien celle des plasticiens.


Michel VOITURIER (Lille)


Vu à la Rose des Vents de Villeneuve d’Ascq les 21-22 novembre à l’occasion du festival Next 01 (www.nextfestival.eu )
 
In Time
Chorégraphie : Pál Frenák
Interprétation : Zoltán Fekete, Emese Jantner, Viktória Kolozsi, Lisa Kostur, Nelson Reguera
Scénographie : Gyula Majoros
Costumes : Gergely Szabó
Lumière : János Marton
Son : Attila Haja

Coproduction : Cie Lakoma, La Rose des Vents, Théâtre contemporain de Budapest – TRAFO, L’Espace des arts, Scène nationale de Chalon sur Saone, Le Phénix, Scène nationale de Valenciennes, La Fondation du Théâtre des signes


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Région 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche