Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 16:05
UN JOUR PAS COMME LES AUTRES ?

Une heure à peine pour se laisser envahir par cette bouffée d’énergie qui a rangé au placard artifices et subterfuges pour revenir à l’essentiel du théâtre : l’acteur. C’est ainsi que Spiro Scimone donne de la saveur à la banalité, de la fantaisie à la simplicité, du sens à l’absurdité.
 
La Festa ou comment fêter 30 ans de mariage, 30 ans de vie familiale embourbée dans la médiocrité des rapports quotidiens ! Car si Spiro Scimone fait sauter le bouchon, c’est avec une douce ironie qu’il s’apprête à célébrer l’absurdité et la futilité des relations qui unissent ce trio père, mère, fils. Une photo de famille presque grotesque dont on se moque allègrement tout en sachant qu’elle nous est quelque part familière. Ici, on grogne parce que le café est trop sucré, on rumine car le chauffe-eau est en panne, on se recommande de ne pas trop boire, de ne pas rentrer trop tard, on évite de manger trop salé car c’est mauvais pour la santé, on parle de la fille de la marchande qui est parfaite et qu’on aimerait bien caser avec le fils, on ressort les vieilles histoires des défunts ancêtres... bref, on piaille, on gueule, on radote mais on ne s’écoute pas.

L’art de prendre le superficiel pour nous conduire à l’essentiel

L’auteur étudie le rapport familial sous l’angle des névroses et obsessions qui enferment chaque caractère dans son propre discours et créent une communication erronée, aussi risible que pathétique. Les échanges fusent car il faut bien combler le vide, trouver quelque chose à dire même quand on n’a plus rien à se dire. Mais le discours bute sur une inévitable répétition comme autant de monologues superposés les uns aux autres, qui s’entrechoquent sans se répondre véritablement.

Tout est théâtre et Spiro Scimone l’a bien compris. Mais quand il s’agit de porter à la scène la vie dans ce qu’elle a de plus banal, de plus dérisoire, de plus intime, beaucoup échouent maladroitement. L’auteur se tire bien et redonne au théâtre ce qui lui manque souvent : force, émotion, simplicité. Ici, la désacralisation familiale prend des allures de pantomime : acteurs fantoches dont les corps penauds et les visages déconfits parlent plus que les dialogues fictifs et actions mécaniques qui remplissent l’insignifiance de leur journée. Dans cette proposition où l’acteur retrouve une place centrale, la touche personnelle de Gianfelice Imparato vient à point pour saupoudrer l’ensemble d’un minimalisme scénique où les murs nus et ternes de la cuisine ont des airs de vieux carton jauni, où les assiettes deviennent caisses en plastique et le repas simple jeu de dînette.

La pièce ouvre avec tendresse et amusement la porte de cette maison sicilienne, comme on ouvre une boîte à musique, dont il faut remonter le mécanisme régulièrement, sous peine de voir les personnages se figer dans leur posture et perdre vie instantanément. Quelques notes de musique plus tard, les voilà ranimés, prêts à répéter inlassablement le même rituel, schéma tristement ordonné que même un jour de fête n’a pas réussi à changer. 

Anne CARRON (Lyon)

 
La Festa, de Spiro Scimone
Mise en scène de Gianfelice Imparato assisté de Leonardo Pischedda
Avec Francesco Sframeli, Nicola Rignanese, Spiro Scimone
Scénographie : Sergio Tramonti / Musique : Patrizio Trampetti / Décor : Mekane SRL
Production Compagnia Scimone Sframeli

Spectacle en italien surtitré en français

Du 10 au 12 décembre 2008
Au Théâtre Les Ateliers, 5 rue du Petit David 69002 Lyon

Tél : 04 78 37 46 30

contact@theatrelesateliers-lyon.com / www.theatrelesateliers-lyon.com

 

Photo © DR



Partager cet article

Repost 0
Published by Anne CARRON - dans En Région 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche