Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 16:28
DU RIFIFI DANS LA SALLE DE JEUX

Mais que peut-il se passer lorsque l’on referme sa malle à jouets ? On a bien essayé de guetter, porte entrebâillée, nos chères poupées et nos nounours. On a bien essayé, à la tombée de la nuit, dormant, comme le disait si bien un Richelieu alors à demeure au Louvre, avec l’œil du tigre… en vain ! Heureusement, le metteur en scène Hervé Van Meulen, s’inspirant du Petit Tailleur des frères Grimm, nous apporte la réponse à travers un charmant ballet avec Debussy en fond musical.
 
Mieux que le Père Noël, trop à la mode et trop commercial en ce mois de décembre, emmenez votre enfant voir La boîte à joujoux ! Si, si… c’est un petit bijou ! Quarante-cinq minutes où vous serez immergés, vous et vos petits choux, dans cette fantaisie poétique avant tout visuelle.

Toute simple et sans véritable but démonstratif pédagogique prétentieux, le spectacle est une invitation à la rêverie : et si les jouets étaient vivants ? Et si les joujoux… faisaient joujou ? Et si Pierrot taquinait Colombine, si Arlequin combattait Pantalone ou si Arlequine se chiffonnait avec Le Capitan ? Et si les marionnettes possédaient aussi des marionnettes répliques de chacune d’entre elles ? Et si les joujoux se cherchaient des poux ?

Rubans, batailles, frous-frous et folie sur scène !

Il faut dire que Joujoux est une adorable mignardise concoctée avec grand soin. Poupées à frous-frous, dentelles rubans, rayures, barbe noire, uniforme de petit soldat de plomb signés par la costumière Isabelle Pasquier, qui aide à nous faire rentrer dans ce monde miniature merveilleux. Chut ! Pas un bruit, pas un caillou, on entre dans un vieux conte. Vous savez, ceux dont les images aux couleurs délicieusement fanées par le temps nous aidaient à l’évasion.

Sur une partition de Debussy aux comptines faisant partie de notre patrimoine chansonnier, Il pleut Bergère, Do do, l’enfant do, Polichinelle, les joujoux s’agitent dans un ballet ininterrompu de farces, niches, de batailles, d’amours contrariés. Tant de folie, tant de rubans, tant de frous-frous sur scène ! Joujoux est un festival où le rire pur de l’enfance répond aux situations tragi-comiques de ces jouets ma foi bien agités et pourtant si gracieux.

On vous le dit, Joujoux est un bijou, à se mettre à genoux. Et même, n’y résisteront pas, les vieux hiboux !


Marie-Pierre CREON (Paris)

 
La boîte à joujoux
Conte musical - musique de Claude Debussy

direction musicale : Alain Jacquon
arrangements : Pierre Farago, chorégraphie : Jean-Marc Hoolbecq
mise en scène : Jean-Marc Hoolbecq et Hervé Van der Meulen
marionnettes : Alain Recoing du Théatre aux Mains Nues
fabrication des marionnettes : Einat Landais et Lydia Sevette
assistante : Marion Foucher, costumes : Isabelle Pasquier
lumière : Charlotte Montoriol, maquillage : Audrey Millon

avec Fanny Balestro, Anaël Bournel-Bosson, Samuel Bricault, Bianca Chillemi,
Amaury de Crayencour, Jeanne Favre, Valentin Johner, Florient Jousse, Yu Lin,
Nina Meurisse, Benoît Morel, Noémie Nenert, Jon Olaberria, Lorraine de Sagazan, Jonathan Salmon, Benjamin Soistier, Léo Ullmann

A l’affiche du 10 au 13 Décembre 2008. A 14h30 et à 20h30.

Studio-Théâtre, 3 rue Edmond-Fantin, 92600 Asnières-sur-Seine. Réservation et location au : 01 47 90 95 33 (du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h ou répondeur). Ou sur : billetterie@studio-asnieres.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre CREON - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche