Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

22 mars 2005 2 22 /03 /mars /2005 00:00

« MÊME SON CORPS NE SAIT PLUS RIRE ! »

La compagnie La Naïve, de Pertuis, jouait les 17 et 18 mars 2005 « Circus circus » au Théâtre des Halles.

C’est la cinquième création de la compagnie La Naïve après Blanche Aurore Céleste, Toreros de salon, La Médaille et Cabaret vol-au-vent. Toujours du travail à l’ancienne, patiemment peaufiné et patiné à la main.



Mario et Pitone débarquent dans un cirque, nommé Circus circus. Mais rien ne va plus. Les artistes et les animaux sont coincés à la douane, et M. Loyal, en dépression, a perdu le précieux médicament de la joie. « Même son corps ne sait plus rire ! » diagnostique Pitone. Comment faire ?

Voilà un spectacle qui donne du baume au cœur. Et qui inocule, à petites doses répétées, le sens et le goût de la subversion, de la résistance. Autant aux petits qu’aux grands. Parce que Circus circus les respectent, en tant que personnes et en tant que citoyens. Nous sommes à des années-lumière des grasses bassesses abrutissantes usinées par les salauds préposés à l’opium du peuple.

Par ce touchant hommage aux « entrées clownesques » du XXe siècle débutant, La Naïve nous ouvre les portes dorées de l’imaginaire et de l’amitié, sans lesquels notre vie ne serait qu’un naufrage.

Hervé Pezière compose avec une belle autorité un clown blanc d’envergure. Jean-Charles Raymond, lui, interprète avec fougue et candeur un Auguste au cœur d’enfant. Patrick Henry, enfin, incarne avec finesse un M. Loyal étriqué, déprimé et ressuscité. Tous les trois s’amusent et nous amusent, grâce à une complicité à fleur de jeu.

Les lumières de Valérie Foury épousent les situations et caressent les comédiens. C’est un très beau travail. Les jolis costumes de Maguy Dogliani étonnent par leur invention, leur modernité dans le respect des traditions. La mise en scène, fluide et rythmée, a l’élégance de se faire oublier.


Circus circus
Compagnie La Naïve, lotissement le Boiry • 84120 Pertuis
Contact : 06 12 57 00 30
Courriel : la_naive@hotmail.com
Textes : Tristan Rémy
Mise en scène : Patrick Henry et Hervé Pezière
Avec : Patrick Henry (M. Loyal), Jean-Charles Raymond (Pitone Rocheux) et Hervé Pezière (Mario l’Artichaud)
Lumières et régie : Valérie Foury
Costumes : Maguy Dogliani
Réalisation vidéo : e-roche.image
Théâtre des Halles, rue du Roi-René • Avignon
Tél. : 04 90 85 52 57
Réservations : 04 32 76 24 51
Courriel : theatrehalles-cie.timar@wanadoo.fr
Site : www.theatredeshalles.com
Jeudi 17 mars 2005 à 14 h 30, vendredi 18 mars 2005 à 14 h 30 et 20 h 30 (1 heure)
15 €, 12 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche