Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 00:42

FABRIQUE D'UN THEATRE-RECIT           

 

L'adaptation théâtrale du roman de François Bégaudeau « Entre les murs » est née presque en même temps, courant 2006, que la réalisation du film de Laurent Cantet qui a reçu le succès que l'on sait depuis sa sortie en 2008. Le travail théâtral orchestré par François Wastiaux à partir de ce livre s'est développé fin 2007. Il aboutit aujourd'hui sur la scène de Théâtre Ouvert à Paris. Entretien avec le metteur en scène.

 

François Bégaudeau par-ci, François Bégaudeau par-là. Écrivain, acteur, ex-prof et ex-chanteur, critique de cinéma et de littérature dans des magazines mais aussi à la télévision, cet homme de 38 ans occupe largement l'espace culturel français depuis quelque temps. Palme d'or à Cannes pour l'adaptation cinématographique par Laurent Cantet de son livre « Entre les murs » (éditions Verticales/Gallimard), publication de son roman « Vers la douceur » prévue pour dans deux mois, première pièce de théâtre, « Le Problème » (une histoire de famille), qui vient juste d'être éditée dans la collection Tapuscrit de Théâtre Ouvert. Etc. Et c'est justement à Théâtre Ouvert, Centre dramatique national de Création installé dans cette Cité Véron à Paris qui jouxte les salles du Moulin Rouge, que l'adaptation théâtrale de « Entre les murs » est actuellement présentée dans la mise en scène de François Wastiaux.



Un travail qui ne date pas d'hier. Dès 2006, Wastiaux s'intéresse au texte de Bégaudeau qui l'encourage dans son projet. A cette époque, l'homme de théâtre pense déjà à distribuer les voix adolescentes et adultes à un même groupe d'acteurs. Il ne sait pas encore que le projet cinématographique prend forme. Peu importe, un chantier/travail avec l'auteur se déroule fin 2007 à Théâtre Ouvert.

Pour ceux qui ne le connaisse pas ou peu, précisons que François Wastiaux arpente le monde du théâtre depuis une bonne vingtaine d'années. Qu'il a une forte volonté de donner la parole à ceux qui se font généralement peu entendre, la jeunesse des quartiers dits difficiles par exemple ou encore d'autres populations que l'on préfère souvent cachées (ceux et celles des prisons....). Il rappelle notamment sa mise en scène des « Gauchers » en 1993, « une histoire de gamins, d'adolescents » écrite par l'écrivain Yves Pagès.

Radicaliser le texte

L'oralité des textes, qu'elle soit collective ou non, lui plait. « J'aime les textes qui ne sont pas construits directement pour le théâtre », avoue-t-il. Et de préciser : « Avec 'Entre les murs', la transcription scénique m'a conduit à radicaliser le texte car il contient plus de vingt entités chorales... Or il y a huit comédiens qui sont tantôt professeurs tantôt élèves. J'ai d'abord fait un travail d'atelier à Orléans. Pratiquement un trimestre. Et puis j'ai envoyé le script à Théâtre Ouvert fin 2006-début 2007 alors que de son côté, le film en était à ses débuts ».

A Orléans, le metteur en scène fait donc ses choix dans le texte. Garde d'abord 10 voix. Il resserrera finalement le nombre de comédiens à 8 - pour près de 25 personnages -, après un casting « où chacun peut se situer dans le livre comme professeur et comme élève. Je montre une fragmentation du réel de l'école par une série de scènes successives. C'est du théâtre-récit qui embrasse plusieurs fragments ».

Plateau bicéphale avec de part et d'autre et de temps en temps de grandes images plutôt statiques sur l'univers de l'école ... Installation des spectateurs de façon tri-frontale (certains sont quasiment sur le plateau) ... Salle des professeurs et salle de classe qui ne se distinguent que par le jeu des acteurs... On devine l'idée d'urgence dans la proposition de François Wastiaux. « J'ai mis des tas de petits indices pour aller vite. Il peut y avoir des confusions parce que j'ai insisté sur la rapidité du jeu », confirme-t-il. Le metteur en scène évoque la période « nouvelle vague », la démarche documentaire. « Mais il fallait s'en extraire », prévient-il.

 

Jean-Pierre BOURCIER (Paris)

 

« Entre les murs/Théâtre-récit » de François Wastiaux d'après le roman de François Bégaudeau.

Editions Théâtre Ouvert/Enjeux. Il contient aussi deux entretiens, avec François Bégaudeau et François Wastiaux. 216 pages, 12€.

La pièce est à l'affiche jusqu'au 14 février de Théâtre Ouvert, 4bis Cité Véron 75018 Paris. Tél.: 01 42 55 74 40. www.theatre-ouvert.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre BOURCIER - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche