Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:35

TEMOIGNAGE EN FORME D’ORATORIO

Dans le cadre de son cycle de « Lectures en scènes », le Ring Théâtre nous a donné l’occasion de découvrir une œuvre d’une jeune auteur, Magali Jourdan. Une écriture belle et forte  qui relève plus de la poésie, voire de l’oratorio, que du théâtre proprement dit, et  de la volonté de témoigner plutôt que d’établir un véritable dialogue entre des personnages.

Ils sont cinq – deux femmes et trois hommes -  présents devant nous pour témoigner d’un événement sans précédent : la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences,  locales ou éloignées, immédiates ou à venir…  Pas de communication, encore moins de contacts directs entre ces personnages qui jouent comme des voix séparées bien qu’unies dans un même discours en forme d’oratorio. Témoins immédiats – victimes donc – du cataclysme, ils jettent en l’air une parole désespérée, à la mesure de la tragédie qu’ils sont en train de vivre… et qui les tue à petit feu.

Une parole accusatrice…

Cette parole est aussi accusatrice…  Elle remet délibérément en question les propos attendus de la parole officielle. Celle des organismes politiques – politiciens plutôt – et celle des experts – notamment ceux qui, en France, osaient dire que nuage de Tchernobyl s’était arrêté à nos frontières !... – A ces annonces fausses qui se voulaient rassurantes pour une population dont on sait maintenant qu’elle pouvait avoir justement quelques raisons de s’inquiéter, Magali Jourdan, à travers ses personnages, oppose la seule vérité qui doit être prise en compte : la parole poétique et tragique propre à la révolte contre la bien-pensance d’une « science sans conscience » contre laquelle on n’a décidément pas fini de s’élever… 

Les cinq comédiens – Pascal Billon, Marie Pagès, Roland Pichaud, Olivier Ranger et Sophie Rossano – prêtent efficacement leurs voix à ces cinq personnages emblématiques. Laurent Ziveri, metteur en scène invité, a usé très intelligemment de ses prérogatives pour entamer un début de mise en  espace de ce texte  fort et qui pourrait servir de base à une œuvre musicale et chorale qui reste à créer.

Henri LEPINE (Avignon)


« Rosée Blanche » de Magali Jourdan, en présence de l’auteur (lecture en partenariat avec Beaumarchais et la S.A.C.D.) 

Avec Pascal Billon, Marie Pagès, Roland Pichaud, Olivier Ranger et Sophie Rossano.

Metteur en scène invité : Laurent Ziveri.

Le Ring – Cie Salieri-Pagès, rue Louis Pasteur, 84000 Avignon, jeudi 15 janvier 2009 à 20h30.

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri LEPINE - dans En Région 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche