Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:48

HUMOUR BRITISH GARANTI !

 

Au théâtre Tristan Bernard,  Inspecteur Whaff se voit et s'entend comme une parodie décapante sur le genre policier mais également sur le métier de… critique de théâtre !

 

Cette pièce s’ouvre d’une façon bien originale : deux critiques -sûrement un peu ratés vue leur aigreur et jalousie mesquine (savamment divulguée) - prennent place au théâtre. La pièce qu’ils vont voir est à peu près la même que celle à laquelle nous allons assister. Excepté, bien sûr, le fait que cette histoire d’enquête à la Agatha Christie n’intéresse qu’avec peine nos deux critiques, englués dans leurs angoisses de journalistes ringards.

 

L’intrigue est pourtant assez simple : un meurtre à élucider. Mais là n’est pas le sujet puisqu’il s’agit ici avant tout de proposer une parodie du genre policier, à l’humour british survitaminé.

 

La parodie a ses raisons

 

L’univers du manoir de Muldoon, « entouré de marécages mortels », est bien sûr le lieu idéal pour entretenir un ton décalé porté, avec jubilation, par toute l'équipe de Jean-Luc Revol qui met en scène et interprète l’Inspecteur Whaff. L’absurde, ici, rejoint l’univers génial des Monthy Pythons. Le décalage qu’imposent la mise en scène et le texte rend encore plus brillant le jeu des comédiens. Anne Bouvier, par exemple, en « vraie tête à claques » est  particulièrement réjouissante.

 

Dans cet univers de Cluedo géant, les personnages portent des costumes délicieusement excentriques et accentuent pour notre plus grand plaisir leurs voix et leur gestuelle. A la télévision canadienne, la série Le cœur a ses raisons parodie depuis 2005 le genre du soap opera avec la même inventivité et la même gourmandise qu’ici l’équipe de Jean-Luc Revol. Amateurs de comédie et de parodie, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

 

Laetitia HEURTEAU (Paris)

 

 

L'inspecteur Whaff

De Tom Stoppard

Adaptation et mise en scène de Jean-Luc Revol
Avec Jean-Luc Revol, Eric Théobald, Pierre Deladonchamps, Elrik Thomas, Valérie Moureaux, Anne Bouvier, Jacques Fontanel, Viviane Marcenaro

 

Théâtre Tristan Bernard, 64 rue du Rocher, 75008  Paris

 

Du mardi au samedi à 21 heures et le samedi à 18 heures.

Location au 01 45 22 08 40

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche