Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 09:37
VU D'AFRIQUE OU UNE EXPLORATION RECIPROQUE

Comment un cliché - celui du "Noir"-  peut en cacher un autre - celui du "Blanc"- et comment on s'aperçoit, avec humour, de l'indécrottable narcissisme de l'Européen colonisateur.

Tout commence par le parcours chanté et rythmé d'une sorte de bateleur emmenant le public vers la salle où il proposera une version haïtienne d'un monologue de Dario Fo qu'on jurerait écrit spécialement pour lui. Mais le griot n'est-il pas un personnage ancré dans la culture africaine ? Et l'histoire est universelle (et éternelle) puisqu'il s'agit d'un puissant qui  spolie de sa terre un paysan, lequel, suite à une rencontre décisive, va se transformer, se révolter et propager autour de lui sa parole de résistance à l'oppression.


Zéphyr Brunatche a le rythme et le don d'expression de tout un corps dont il joue comme d'un instrument, une formidable présence aussi, une santé contagieuse. De quoi nous mettre en condition d'entendre ensuite la voix particulière venue d'un autre continent, des paroles qui ne nous ménageront pas, nous les "papalagui"…(un papalagui en haïtien, c'est l'homme blanc). Olindo Bolzan, qui connaît bien Dario Fo, en a assuré la mise en scène.

Deux pièces pour un même thème et deux formidables acteurs haïtiens

On doit à la création du Festival des Quatre Chemins en 2003, et à sa récurrence, l'émergence d'un Collectif :"Nous", ainsi que d'artistes haïtiens de valeur. Des échanges permanents avec la Belgique, concrétisent une volonté de partage et d'échanges enrichissants pour tous.

 "Le Papalagui" est l’adaptation libre d'une œuvre curieuse de l'Allemand Erich Scheurmann. On ne sait trop s'il faut croire sur parole le récit de voyage de cet explorateur du début du XXe siècle qui aurait rencontré un voyageur, Toulavii, chef polynésien venu de ses îles lointaines pour visiter les états européens et dont il aurait noté les impressions.

De toute manière, l'adaptateur, François de Saint-Georges, a laissé libre cours à sa fantaisie pour proposer, avec le metteur en scène Pietro Varrasso, une version théâtrale qui se joue de la véracité, puisque proposée comme la tentative d'un pseudo-savant, Scheurmann, de promener sa découverte de salle en salle… de spectacle.

En l'occurrence la découverte c'est donc celle de Toulavii, chef de tribu samoane, que Scheurmann veut faire interpréter par un tirailleur sénégalais sceptique, peu enthousiasmé par le projet et qui du reste, en profite pour lui asséner quelques vérités bien senties. Ansou Diedhiou (Haïti) et Eugène Egle-Corlin (Belgique) forment un étonnant duo contrasté et font passer avec brio un texte un peu trop touffu parfois.

Suzane VANINA (Bruxelles)

À La Balsamine du 3 au 21 février 2009, 20 h 30  (32(0)2.735.64.68 – www.balsamine.be)

"Naissance du Jongleur" 
Texte : Dario Fo
Mise en scène : Olindo Bolzan, assisté de Albert Moléon
 Interprétation : Zéphyr Brunatche

"Le Papalagui"
Texte : Eric Scheurmann,
Adaptation théâtrale : François de Saint-Georges
Mise en scène : Pietro Varrasso assisté de Olivier Boudon et Abdel Bellabiad
Interprétation : Ansou Diedhou, Eugène Egle-Corlin
Scénographie : Olivier Wiame
Film : Olivier Boudon
Musique: Vincent Cahay
Lumière : Xavier Lauwers
Costumes : Odile Dubucq
Masque : Christine Grégoire

Coproduction : La Charge du Rhinocéros"/Cie "Projet Daena"/Festival des Quatre Chemins/Théâtre de La Balsamine/C.C. d'Arlon/ Zuiderpershuis d'Anvers


Photo © Véronique Vercheval

Partager cet article

Repost 0
Published by Suzane VANINA - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche