Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 20:09
DEVOIR DE MEMOIRE À VOIR

A l’occasion de la 9ème édition du Festival Escena Contemporánea, le Reina Sofia -Centre d’art contemporain de la ville de Madrid-, reçoit l’artiste libanais Walid Raad, pour une conférence performance troublante : The Loudest Muttering is Over : Documents from the Atlas Group Archive.

Dans une attitude à la fois élégante et décontractée, Walid Raad attend son public. Il est en costume, mais s’est assis sur le plateau, les jambes croisées, à côté de l’ordinateur qui contient tous ses documents. On pense assister à une conférence historique… c’est, en réalité, bien plus compliqué que cela.


Artiste et professeur d’art à New York (The Cooper Union), Walid Raad, né à Chbanieh, au Liban, en 1967, interroge à travers son œuvre la production de l’histoire officielle. Ses travaux mêlent vidéos, photos, installations, représentations et essais littéraires. C’est en 1999 qu’il fonde The Atlas Group. Ce projet, mené sous sa direction jusqu’en 2004, est destiné à la recherche et à la compilation de documents. Il s’agit de constituer un fonds d’archives sur l’histoire contemporaine du Liban, sur la mémoire de ses guerres civiles en particulier. The Loudest Muttering is Over: Documents from the Atlas Group Archive donne un panorama d’ensemble sur le matériel du groupe.   

Histoire et histoire

On peut dès lors voir une série d’images, fixes ou en mouvement : planches photos nous informant sur nombre d’attentats à la voiture piégée, pages d’un cahier attribué au docteur Fadl Fakhouri, éminent historien du Liban, ornées de notes, chiffres et collages en papier découpé, extraits vidéo nous présentant le témoignage d’un ancien otage ou le soleil qui se couche sur la corniche de Beyrouth, indûment saisi par une caméra de "sécurité"…La qualité graphique et esthétique de ce qui est présenté ne peut effacer la confusion du spectateur.

Qu’est-ce qui est montré exactement ? Doit-il reconnaître à ces documents une valeur historique authentique ? Ou ne sont-ce "que" des œuvres d’art ?...Peu importe. Là n’est pas la question pour ce collectif qui prospecte justement la fracture qu’il existe entre l’expérience vécue et sa transmission. Que ces documents soient réels ou fictionnels (et, dans les faits, le fictif l’emporte souvent sur le véridique) n’est qu’un problème secondaire, puisque ce qui est recherché, c’est précisément la possibilité de transmettre une expérience à quelqu’un qui ne l’a pas partagée.

L’Atlas Group remet en cause la possibilité de l’élaboration d’une histoire factuelle pour lui en substituer une autre : une histoire du vécu, un art reconstituant une mémoire mise à mal.

                                                            Alexandra VON BOMHARD (Madrid)

 
The Loudest Muttering is over: Documents from the Atlas Group Archive
Conçu et présenté par : Walid Raad /Atlas Group

Photo©WalidRaad/AtlasGroup.

www.theatlasgroup.org

Auditorium du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia
c/ Santa Isabel, 52
28012 Madrid
Tel : 91 774 10 00

www.museoreinasofia.es/museoreinasofia/live/index.html
www.escenacontemporanea.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandra VON BOMHARD - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche