Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:00
PAILLETTES ET PASTAGAS

Pour fuir la « bouffaïsse » de Paris, rien de tel qu’un petit remontant dans le bar de Mado la Niçoise, cette pépé du Sud au chignon roux incendiaire qui fait se bidonner des salles entières. Noëlle Perna revient dans un nouveau spectacle parrainée, pour le texte, par Alain Sachs. Sa Mado est bien décidée à nous en mettre plein les mirettes avec un show artisanal où tchatche et tendresse se mêlent pour mieux décrire les personnages qui l’entourent.

Mado, c’est un peu la tante du Sud que l’on a tous rêvé d’avoir (ou bien qui existe déjà dans l’arbre généalogique !), celle qui balaie les problèmes d’un « boudioù », suivi d’un conseil dont le pragmatisme n’a pas son pareil. Le vocabulaire non plus. Les aficiomados ont tous en tête le fameux « vous m’avez débité, alors, vous allez me rebiter tout de suite ! » et autres néomadologismes à tétaniser les zygomatiques. Et jusqu’à l’Olympia « s'il-vous-plaît ». Aussi, la retrouver est toujours un plaisir. Comme un pastis bien frais que l’on vous servirait en terrasse, olives vertes, soleil et chaleur en plus.


Trois ans après le triomphe de « Mado la Niçoise » dans l’antre du Gymnase, Mado fait son show, sous la houlette son « reproducteur », aidée par Albert, son mari « qui travaille à la mairie, donc il a du temps pour me filer un coup de main », et son beau-frère de policier « fouteur » de prunes, même à son épouse. Prenant le parti d’imiter les personnages du Bar des Oiseaux, Mado ne peut s’empêcher de raconter sa vie, de mettre son grain de sel dans les coulisses de son spectacle, bref d’être partout à la fois. Sans nous escagasser (agacer comme on dit dans un langage moins coloré) pour autant.

Rire et se languir


Indéniablement Noëlle Perna excelle dans ses imitations avec perruques et robes transformistes de son cru (« j’ai cousu que le devant, éh ! »). Elle nous offre de belles tranches de vie souvent plus vraies que nature. Ainsi la péripatéticienne du port, radasse de luxe au rabais, ferait passer les derniers écrits de Loana pour un roman géopolitique. Quant à sa Marlène Quitriches, elle se fait teutonne jusqu’au bout de la choucroute.

Mais, si le talent de l’artiste se manifeste dans ce « melting-potte-euh », (préférez le « mesclun », plus parlant pour Mado), la nostalgie vient tout de même nous taper sur l’épaule : « Eh, petite, c’est quand qu’elle revient, tânte Mado ? Peuchère, comme on se languit ! ». Et de se régaler davantage quand  notre niçoise fétiche reprend la parole. Et oui, Mado, on vous l’avoue, vous nous faites peine lorsque vous nous quittez. Mais, « vé », on vous pardonne, rien qu’en voyant crisser de rire ce parterre de cigales d’un soir.    
  
Marie-Pierre CREON (Paris)
                                                                                        

Mado fait son Show
Textes : Noëlle Perna et Alain Sachs
Mise en scène : Alain Sachs

Jusqu'au 28 Février au Théâtre du Gymnase à 19h 45.
Puis, en tournée dans toute la France à partir du 13 Mars 2009.

Théâtre du Gymnase, 38 Boulevard Bonne Nouvelle. Metro Bonne Nouvelle ou Grands Boulevards.

Renseignements/réservation : 01 42 46 79 79 www.theatredugymnase.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre CREON - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche