Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 01:30

GOMBROWICZ L'ENIGMATIQUE

 

Quelques mois après le « Gombrowiczshow » débridé de Sophie Pérez et Xavier Boussiron vu au théâtre de Chaillot à Paris, c'est au tour de Didier Galas de s'attaquer au « massif » Gombrowicz. Avec « La Flèche et le Moineau », le metteur en scène propose une création traversée de fulgurances, d'anomalies et, parfois, d'un léger ennui.

 

« Inspiré de l'œuvre » de Witold Gombrowicz, le titre « La Flèche et le Moineau » fait explicitement référence à deux éléments de « Cosmos », sur lesquelles les protagonistes du roman vont fixer leurs pensées jusqu'à l'obsession. Jusqu'où peut mener une idée fixe? A partir de quand la réflexion bascule-t-elle dans l'absurde? Voici quelques interrogations clés de ce spectacle, pour lequel Didier Galas délivre initialement un « mode d'emploi » sous la forme d'un monologue d'intention aussi volubile que loufoque.



Sur un parquet de bal vitrifié occupé sommairement par deux tables et cinq chaises, les interprètes, tour à tour danseurs, comédiens et performers vont ensuite enchaîner les séquences de cet énigmatique spectacle.

 

Dans une scénographie minimale et ascétique, les personnages s'essaient, seuls ou de concert, à suivre le fil d'une pensée et ses multiples inclinaisons. Cela, jusqu'à l'absurdité ou l'insolite. Fragments de textes du « Journal » et de « Cosmos » succèdent ainsi à des déplacements de chaises et de tables et à des danses étranges ou des comportements enragés. Les séquences sur la présence douteuse de flèches et de moineau ponctuent l'ensemble du spectacle, tel un leitmotiv. Les dialogues inquiets sur ces deux éléments prosaïques scellent alors avec une tranquille sérénité la capacité de l'esprit humain à l'obsession, tout en donnant l'illusion d'une apparente stabilité à ce qui est pourtant la source des débordements à l'œuvre dans les autres séquences.

 

Mais si les gestes mesurés et le déplacement des corps tendent à questionner le texte, ils n'y parviennent pas toujours et, devant l'austérité du dispositif et l'atmosphère expectative de l'ensemble, un léger ennui s'installe. Qui pousse imperceptiblement vers un état de contemplation distante, brisée parfois par le jeu des comédiens. Ainsi, l'excellent Laurent Poitrenaux - avec lequel Galas a créé un précédent spectacle sur Gombrowicz - porte avec la même conviction les soubresauts insolites et les dialogues à tendance métaphysique. Son jeu désinvolte et sa présence scénique donnent une énergie particulière au propos, touchant dans son interprétation même aux multiples facettes de Gombrowicz : regard aigu sur ce qui l'entoure et sens de la dérision et de la parodie.

 

                                                                           Caroline CHÂTELET (Paris)

 

La Flèche et le moineau

Conception : Didier Galas

Collaboration artistique et conception visuelle : Jean-François Guillon

Interprétation : Simon Bellouard, Edith Christoph, Fany Mary, Laurent Poitrenaux, Sylvain Prunenec, Didier Galas, Jean-François Guillon

Son : Thierry Balasse

Eclairages : Jérémie Papin

Régie générale : Eric Gaulupeau

Assistanat général : Dominique Léandri

Complicité littéraire : Aline Schulman

Production : Ensemble Lidonnes / Coproduction : Le Bateau Feu-Scène nationale-Dunkerque, Théâtre de l'Agora-Scène nationale d'Evry et de l'Essonne, Maison de la culture de Bourges, La Comédie de Reims, le Manège scène nationale de Reims, Arcadi (Action régionale pour la création artistique et la diffusion en Île-de-France), Les Spectacles vivants-Centre Pompidou / Avec le soutien de l'Institut polonais / Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.

 

Vu au Centre Pompidou à Paris

Informations : www.centrepompidou.fr et au 01 44 78 12 33

 

Photo Eric Legrand 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline CHATELET - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche