Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 01:42

EN SOUS REGIME

 

Malgré quatre comédiens épatants, cette histoire de jeûne forcé ne décolle que très rarement pour retomber aussi rapidement dans un phrasé convenu et pas toujours drôle. Trop de facilité, pas assez d’efficacité…

 

Quatre collègues sont sur le point de se faire virer de leur boite, non point pour avoir atteint la limite d’âge critique, mais parce que leur embonpoint fait désordre auprès des clients et ternit l’image de dynamisme de l’entreprise. Ils ont six jours pour faire fondre cette surcharge pondérale…

 


L’idée de départ est plutôt alléchante. Fustiger la dictature de l’apparence au nom de laquelle sont laminées, pressurisées les masses laborieuses, c’est prendre un parti forcément à contre courant de la tendance actuelle qui peut, par le prisme de la comédie satirique, s’avérer politiquement et idéologiquement salutaire. Frédéric Sabrou installe son propos dans une espèce de thébaïde coupée de tout avec quatre éléments de ressources humaines en présence : un macho, un homo, une névrosée et une cadre dynamique, tous unis comme les quatre mousquetaires dans la lutte contre les kilos qu’ils doivent perdre avant que ce soit ces kilos qui les perdent, avec licenciement et tout le toutim…

 

Une belle brochette de comédiens toutefois…

 

Malheureusement le dialogue subit de dommageables baisses de régime. Les personnages sont croqués sans grande originalité, même s’ils prennent toutefois un vrai relief grâce aux quatre comédiens épatants qui prennent un réel plaisir à les camper (mention spéciale à Isabelle Hétier, géniale en hystérique qui n’assume ni son âge ni son vide existentiel).

 

Il est regrettable que l’auteur se soit fourvoyé dans la facilité, d’autant que certaines répliques laissent clairement supposer sa capacité au sarcasme vitriolé qui conviendrait tellement mieux à ce propos que ces jeux de mots fumeux dont il a cru bon de persiller son texte. « C’est ce qui me meut » « Oh la vache ! » en est un exemple parmi tant (et trop) d’autres…

 

Dialogues bourratifs, personnages sans goût constituent donc le menu de cette pièce assez mal montée et manquant terriblement d’équilibre. On reste définitivement sur sa faim, pour peu qu’on ait l’âme d’un gourmet.

 

Franck BORTELLE (Paris)

 

Diete Party

De Frédéric Sabrou

Mise en scène : Xavier Letourneur

Avec Isabelle Hétier, Karina Marimon, Nicolas Thinot, Christophe Rouzaud en alternance avec Xavier Letourneur

Décor : Thierry Benoist

Lumières : Paula Anacleto

Musique : Alain Bernard

Voix off : Caroline Victoria

Théâtre Mélo d’Amélie, 4 rue Marie Stuart, 75002 Paris (Métro : Etienne Marcel)

Réservations : 01 40 26 11 11 ou www.lemelodamelie.com

Du mardi au samedi à 20 heures, le samedi en matinée à 17h30

Durée : 1h30

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck BORTELLE - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche