Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 00:46

UNE VERITE QUI DERANGE

 

Adaptation théâtrale du roman de la jeune auteure niçoise, Claire Legendre, Making of nous fait pénétrer dans l’atelier d’un réalisateur américain sulfureux. Sous des airs de polar new-yorkais, le plateau devient un terrain fantasmagorique idéal pour questionner ce « cinéma-vérité ». Dérangeant et captivant.

 

Créée il y a deux ans par Linda Blanchet, la compagnie Hanna R occupe la scène de la salle Michel Simon du Théâtre National de Nice, pour quelques dates. Soir de « première » dans cette petite salle aux allures d’amphithéâtre.

 


Au cœur de l’intrigue et de la scène, un cadavre. Exquis. C’est celui de la belle actrice Annabella Neva, compagne du réalisateur Caïn Shoeshine, maudit à Hollywood et adulé en Europe. Mais l’enquête menée par le narrateur-journaliste Bastien n’est qu’un prétexte, même s’il reste un personnage-clé pour la compréhension du spectateur. Ce guide au sourire rassurant permet de conserver une certaine distance avec la violence des corps et des peurs qui se jouent sur scène.

 

Cadavre exquis et ambiance lynchéenne

 

Cette violence est savamment construite. Elle vient crescendo occuper l’espace. La mise en scène donne aux personnages l’opportunité unique de continuer à vivre sous les yeux du spectateur alors qu’ils ne sont pas forcément sous les feux des projecteurs.

 

Autre liberté de mise en scène, le récit. Le flash-back ou back-forward chers au cinéma est ici utilisé sur scène par le fait même de la narration. Et peu à peu, cette impression de logique (un cadavre, une enquête à mener) s’estompe, comme dans un film de Lynch. Comme le personnage de l’ingénue Pamela (étonnante Maija Heiskanen) qui s’amuse avec une joie enfantine à malmener le cadavre. La pièce joue avec notre horreur de la mort, du vide de ce corps qui pourrit sous nos yeux.

 

Et le maître de cet univers macabre reste tout au long de la pièce, le réalisateur Caïn Shoeshine. Interprété avec justesse par Frédéric de Goldfiem, ce personnage au charisme mystérieux, et au cynisme sans fond, tisse la toile de notre malaise en utilisant comme arme principale, sa caméra, celle qui révèle la vérité de tous les corps. Cette vérité qui dérange…

 

Laetitia HEURTEAU (Nice)

 

Making of

 

D’après le roman de Claire Legendre

Adaptation Compagnie Hanna R

Mise en scène de Linda Blanchet

Collaboration artistique de Michaël Allibert

Avec Lila Aissaoui, Michaël Allibert, Jonathan Gensburger, Frédéric de Goldfiem, Maija Heskanen, Jacqueline Scalabrini

Lumière d’Alexandre Toscani

Scénographie de Lauréline Bergamasco

Régie plateau : Sauveur Fargione

Régie lumière : Alexandre Toscani

Régie son : Guillaume Pomares

Chef habilleuse : Elisa Octo

Assistante à la mise en scène stagiaire : Tess Tracy

Durée estimée : 1h30

 

Théâtre National de Nice, Promenade des Arts, 06300 Nice

Tel : 04 93 13 90 90

 

Site du TNN : www.tnn.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans En Région 2008-09
commenter cet article

commentaires

nelly 16/03/2009 12:43

Allez voir la vidéo Making of au Théâtre National de Nice sur culturebox.com ou bien à l'adresse suivante :http://culturebox.france3.fr/#/making_of/8767/Making_of_au_th%E9%E2tre_national_de_Nice

Chronique Fraîche