Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 18:04
TOUS LES CHARMES DE L'ORIENT MÉDIÉVAL

L'adaptation tout à fait originale de l'oeuvre de Gozzi par l'Infini Theâtre n'a que peu à voir avec l'opéra de Puccini. L'histoire, qui s'abreuve aux mêmes sources, est ici  contée autant que jouée; on pourrait parler de "théâtre d'animation", comme le montreur de marionnettes faisant se mouvoir ses créatures.

Cela commence sobrement. Une dizaine de comédiens s'avancent, ombres noires sur fond noir, mais, lancement vers un Ailleurs, tout bascule dans une profusion de couleurs et de matières somptueuses, luxe des costumes et coiffures, masques pleins, demi-masques, et une gestuelle, véritable chorégraphie, inspirée du théâtre japonais kabuki (sans en adopter la fixité, loin s'en faut). Pour la scénographie, Anne Guilleray a imaginé un autre ballet : des éléments divers mobiles, simples qui, déplacés astucieusement, indiquent les différents lieux d'actions.


C'est la narration fiabesque de l'aventure d'un Prince déchu, Kalaf, qui incognito, risquant le tout pour le tout, gagnera l'amour de la Belle cruelle et un trône à partager dans l'Harmonie retrouvée.

La Princesse Turandot, image séductrice de la femme fatale, sphinx imposant ses épreuves, apparaît encore plus inhumaine par la magie du masque plein, figé, et par la dissociation du corps et de la voix. D'autres personnages subissent le même traitement, certains retrouvant la voix propre de l'acteur dès que la touche orientale le cède à celle, italianisante, des personnages-types de la commedia dell'arte (Pantalone, Tartaglia, Brighella) quand la bouffonnerie apparaît à côté de la fable.

Distribution à géométrie variable


Un remarquable travail sur le corps est une des caractéristiques de Dominique Serron. Une autre est la volonté de pratiquer l'alternance des rôles comme pierres interchangeables pour un édifice en constante évolution. C'est ainsi que nous ne saurons (doublement) pas qui, ce soir-là, était Turandot, ou Kalaf…, acteurs de surcroît masqués.


Le corps est donc plus que jamais placé au centre des intentions de la mise en scène . Deux pupitres, à cour et jardin, font face à la scène ; s'y succéderont voix masculines et voix féminines, le même comédien pouvant moduler la sienne avec maestria ou se permettre un dialogue avec son double sur scène.

Cette étonnante jonglerie des voix et des corps et les chassés-croisés de techniques et de styles différents donne au spectateur une impression unique de merveilleux. N'est-ce pas ce que souhaitait ce vieil auteur du 18ème siècle, qui s'en trouve singulièrement rajeuni ?

Suzane VANINA (Bruxelles)

Créé à Charleroi (Eden), la tournée se poursuit, après Bruxelles, du 5 au 21 mars, 20 h 30 (sauf 8,9,14,15,16) avec, dates les plus proches : 21 et 27 mars en Wallonie.

Texte : "La Princesse Turandot" de Carlo Gozzi (1762)

Adaptation, mise en scène : Dominique Serron, assistée de Maxime Pistorio
Scénographie : Anne Guilleray
Lumière : Xavier Lauwers
Costumes : Renata Gorka – Françoise Van Thienen
Masques : Lucia Piacro
Composition musicale : Gauthier Lisein
Interprétation : France Bastoen, Patrick Brüll, Laurent Capelluto, Mélanie Delva, Alexia Depicker, Afazali Dewaele, Toni D'Antonio, Stephane Fenocchi, Vincent Huertas, Fabien Robert, Fabrizio Rongione, Luc Van Grunderbeeck, Laure Voglaire, Vincent Zabus - Stagiaires : Julien Lemonnier, Barbara Van Dievel

Coproduction : Infini Théâtre/Théâtre de Namur, en partenariat avec la commune d'Ixelles, au Théâtre Molière – (32(0)2.223.07.64 – info@infinitheatre.be -  www.infinitheatre.be)


Photo © Constant Dupuis


Partager cet article

Repost 0
Published by Suzane VANINA - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche