Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 20:35
MARATHON POQUELINESQUE

Du grand Molière que connaît-on ? Un malade hypocondriaque, un radin pleurant sa cassette ou encore les ruses d’un valet fourbe. Mais du premier Molière, des farces du jeune Jean-Baptiste qui sillonnait la France de Louis XIV, nous sommes un peu novices. C’est pourquoi le Théâtre Studio d’Asnières propose, une nouvelle fois, une programmation originale avec deux pièces méconnues, Le dépit amoureux et La jalousie du barbouillé. Un marathon d’1h15 réussi et haletant !

 Ceux qui ont traîné leurs fonds de culottes sur les bancs de l’école vous le diront : de ce cher Molière, amuseur préféré des élèves, ils n’ont retenu que les classiques résonnant dans leur mémoire comme le cantique des cantiques. Des farces marquant les débuts du grand homme qui amusait ce fieffé coquin de Louis XIV, seuls les titres leur reviennent en mémoire, mais pour le détail, circulez, y’a rien à voir ! Aussi, nos sauveurs de ce patrimoine comique viennent nous apporter deux farces, deux petits bijoux qui firent le Molière que l’on connaît : Le dépit amoureux et La jalousie du barbouillé.


Enchaînées par la même troupe et habillement raccourcies, les deux farces rassemblent des intrigues amoureuses. Une où l’on teste l’affection de l’autre, où l’on complote pour mieux se chamailler et se réconcilier. L’autre, avec Le barbouillé, le jaloux incompris cherchant en vain conseil auprès d’un médecin, plus moulin à paroles que puits de sciences. Mis en scène par Jean-Louis Martin Babaz et scénographié par Xavier Lestat, ces deux Molière bénéficient d’une dynamique que n’aurait pas reniée le grand homme !

Molière en boîte !

 Outre une mise en scène énergique, sans aucun temps mort et qui redonne un véritable coup de fouet aux répliques en alexandrins, l’originalité de celle-ci tient également au décor : une boîte ! Il fallait oser mettre sur scène une boîte géante à plusieurs fenêtres, trappes et ouvertures se rabattant à souhait, le dessus de celle-ci servant de balcon. S’en suit alors un régal de jeu visuel entre tous les personnages qui apparaissent comme autant de marionnettes. Et, quitte à pousser le concept jusqu’au bout, pourquoi ne pas improviser, à la barbe du barbouillé, en guise de bal, une soirée… en boîte ?! Ce qui n’est pas pour déplaire à la frivole Angélique, l’excellente et charismatique Sol Epeche. Impossible d’avoir des préférences, tant chaque acteur de la troupe est en accord avec son personnage. On retiendra encore un duel quasi wagnérien entre les deux amoureux dépités, un formidable jeu de scène entre tous les personnages du barbouillé, incrédules face à un Docteur pris d’une logorrhée à faire pâlir un Fabrice Lucchini. Le tout sur fond de jazz joué par le CCR de Boulogne-Billancourt histoire de donner encore plus de punch à l’ensemble. Du Molière au goût du jour, avec tous les effets comiques, dans un interlude d’une heure et quart absolument savoureux.

 Marie-Pierre CREON (Paris)

Le Dépit Amoureux / La Jalousie du Barbouillé
De Molière
Mise en scène : Jean-Louis Martin Barbaz
Avec Fiona Chauvin, Sol Epeche, Pierre-Louis Gallo, Eric Peuvrel, Jonathan Simon, Benjamin Tholozan

Avec les musiciens du CRR de Boulogne-Billancourt :
Saxophones (en alternance) : Adèle Couzin / Vincent Dreyer, Lucas Gaudin / Samuel Havard
A la flûte : Pierre-Michel Dudan

Chorégraphie : Sol Epeche et Jonathan Salmon
Lumière : Charlotte Montoriol
Costumes : Donate Marchand
Musique : CCR de Boulogne-Billancourt

A l’affiche du 20 Mars au 12 Avril au Théâtre Studio d’Asnières-sur-Seine. Du mardi au samedi à 20h30 et 15h30 le dimanche. Relâche le lundi et le jeudi. Relâche exceptionnelle le vendredi 3 avril. Durée 1h 15.

Théâtre Studio d’Asnières, 3 rue Edmond Fantin (face au 6 rue du révérend Père Gilbert) Asnières-sur-Seine. Métro : Gabriel Peri. Location et renseignements au 01 47 90 95 33 ou sur www.studio-asnieres.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre CREON - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche