Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 21:01
COUPLES EN CRISE

Daniel Benoin, metteur en scène et directeur du Théâtre National de Nice, propose actuellement au Théâtre des Amandiers de Nanterre, deux œuvres traversées par le thème de « la rupture du couple » : «  Le Nouveau Testament » de Sacha Guitry et l’adaptation du film « Faces » de l'Américain John Cassavetes. Surprises.

Sur la scène, un dédale de canapés -oui, oui, de canapés !- dignes d’un salon d'hôtels de luxe. La pièce n’a pas démarré que Daniel Benoin s’affaire à placer ses invités et les derniers retardataires dans ces confortables accessoires de décor. Car ici, pour ce « Nouveau Testament » de Guitry, le metteur en scène a décidé de placer des spectateurs au cœur de l'intrigue, figurants involontaires de ce qui va être une crise d'un couple, entre le médecin Jean Marcelin (François Marthouret dans le rôle) et sa femme Lucie (Marie-France Pisier).


Guitry ne donne pas de leçon, ne moralise pas. On le sait depuis belle lurette. S'il aime à décortiquer les croisements des sentiments dans un couple perturbé par une tierce personne,  c'est surtout pour en extraire tous les degrés de liberté possibles. Au rythme de brillantes répliques grâce à son génial sens du marivaudage.

La fidélité selon Guitry

Le mari-médecin voit donc sa femme dans les bras du fils de son meilleur ami. Bafoué, il l'est sûrement, Mais il en profite pour monter tout un stratagème. Fait croire à son suicide, laisse un testament bourré de pièges, de révélations ... Nous sommes au début des années 1930. Si l'auteur donne peu d'échos de cette époque où la politique et l'économie déraillent, ses personnages reflètent quand même cette bourgeoisie pressée d'aller au plus vite de la vie, non sans cynisme. La fidélité ne reste qu'une interrogation et l'argent un calcul permanent.
  
La mise en scène appuie sur ce dérèglement des sens et de la raison. Les répliques cinglantes de Sacha Guitry sont cependant un peu assourdies par ce mouvement perpétuel des comédiens qui investissent eux aussi les canapés. Mais rien de grave, d'autant que l'ensemble des comédiens possèdent parfaitement leur sujet. Ils ont créé ce « Nouveau Testament » à Nice à l'automne 2007.

Nous n'avons pas vu le second volet de ce diptyque théâtral, « Faces », une adaptation du film de l'Américain John Cassavetes. On y retrouve notamment, dans cet autre portrait d'un couple en crise, l'excellent François Marthouret dans le rôle de Richard Forst et en alternance dans le rôle de Maria Forst, Valérie Kaprisky ou Gaëlle Boghossian.

                                                                            Laetitia HEURTEAU (Paris)

« Le Nouveau Testament »
Texte de Sacha Guitry
Mise en scène de Daniel Benoin

Décor et lumière Daniel Benoin
Costumes Nathalie Bérard-Benoin
Assistante à la mise en scène Emmanuelle Duverger

Avec Jacques Bellay, Denise Chalem, Paul Chariéras, Paulo Correia, François Marthouret, Philippine Pierre-Brossolette, Marie-France Pisier,  Catherine Marques
 
Production : Théâtre national de Nice

Durée : 1h40
Du 18 au 31 mars 2009, du 1er au 5 avril 2009
à 21 heures , sauf le dimanche à 16H

Pour « Faces » : le samedi 4 avril et du 7 au 11 avril.
Possibilité de voir les deux spectacles le samedi 4 avril : « Faces » à 16h et « Le Nouveau Testament » à 21h.
Au Théâtre Nanterre- Amandiers, 7, avenue Pablo Picasso, 92022 Nanterre cedex

Location : 01 46 14 70 00
www.nanterre-amandiers.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans À Paris 2008-09
commenter cet article

commentaires

Michel Voiturier 03/04/2009 22:42

Voir aussi la chronique parue le 17 février 2009.

Chronique Fraîche