Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 10:22
CHAMPAGNE, PETITS FOURS ET GUESTS A GOGO

Bien calé dans votre canapé, vous avez suivi la vingt-troisième nuit des Molières et peut-être fini par zapper. Le taux d’audience n’a en effet jamais été aussi bas (1, 4 million de téléspectateurs). Organisé par France 2 et l’APAT (Association Professionnelle et artistique du Théâtre), cet événement prenait cependant dans les coulisses du Théâtre de Paris, une toute autre dimension…

Ambiance fellinienne garantie. Car beaucoup de gens du cinéma avaient aussi fait le déplacement cette année, nous offrant en coulisses des incursions spontanées et forcément un peu décalées. Marushka Detmers, de sa belle voix grave enjôlait le serveur qu’elle n’avait pas hésité à tutoyer immédiatement. Mélanie Doutey était venue faire un tour en coulisses bien avant son apparition en scène, l’occasion de nous montrer sa belle robe crème qui masquait délicatement son petit ventre rond.


Pas de retour son dans la salle presse. Ce qui n’empêcha pas Patrick Chesnais (qui a dédié son Molière à son fils disparu) d’ouvrir le bal  des interviews et celui, sans le savoir, du sacre de « Cochons d’Inde » (autre prix remporté : celui de la meilleure pièce comique). Philosophe, il commentait ce prix : « C’est la troisième fois que je suis nommé aux Molières et cette année le balancier s’est arrêté sur moi, allez savoir pourquoi ! C’est vrai que je joue plutôt bien (rires), mais bon, dans trois jours, tout le monde aura oublié... ».

La belle émotion des comédiennes


Le flegme de Patrick Chesnais contrastait avec la vive émotion de Monique Chaumette (« Baby Doll ») et celle d’Anne Alvaro (« Gertrude-Le Cri »), respectivement lauréates du Molière de la comédienne dans un second rôle et de celui de la comédienne. Toutes deux avaient la particularité de serrer avec tendresse leur cher trophée. « Je ressens beaucoup d’émotion et d’étonnement », nous expliquait Monique Chaumette. « Je n’ai pas débuté ma carrière avec cette cérémonie et c’est la première fois que je reçois ce prix. De Gérard Philippe, j’ai reçu des choses rares que j’essaye de transmettre chaque soir au théâtre, en cherchant à charmer sans cesse le public.»


Anne Alvaro nous confiait : « Imaginez cette énorme bouffée de sympathie qui se déverse ainsi sur vous, comme une vague immense. Je ne m’attendais pas à être aussi émue. Mais ce que je retiens de ce rôle, c’est la qualité de dynamisme et de virilité de 'Gertrude' qui me rappellent celle de mes personnages joués quand je n’avais alors que vingt ans. »

Entre émotion, paillettes, et excitation du direct, le cœur de la grande famille du théâtre français battait un peu plus fort en coulisses…

                                                                           Laetitia HEURTEAU (Paris)


LE PALMARES DES MOLIERES 2009

- Molière du comédien :
Patrick Chesnais dans « Cochons d'Inde »

- Molière de la comédienne dans un second rôle :
Monique Chaumette dans « Baby Doll »

- Molières de la révélation théâtrale masculine et féminine :
Aude Briant dans « Journal à quatre mains »
David Lescot dans « La Commission centrale de l'enfance

- Molière du meilleur spectacle comique :
« Cochons d'Inde » de Sébastien Thiéry

- Molière du décorateur scénographe :
Catherine Bluwal pour « Le Diable rouge »

- Molière du créateur de costumes :
Claire Risterucci pour « Madame de Sade »

- Molière du créateur de lumière :
Marie-Hélène Pinon pour « Le Diable rouge »

- Molière du comédien dans un second rôle :
Roland Bertin dans « Coriolan »

- Molière du spectacle jeune public :
ex-aequo : « 86 cm » de Alice Laloy et  « In, 1 et 2 » de Isabelle Hervouët et Paolo Cardone

- Molière de l'auteur francophone vivant :
Jean-Claude Grumberg pour « Vers toi, Terre promise »

- Molière du traducteur et de l'adaptateur :
Zabou Breitman pour » Des Gens » d'après Urgences et Faits divers, deux documentaires du cinéaste Raymond Depardon

- Molière du metteur en scène :
Christian Schiaretti pour « Coriolan »

- Molière du spectacle musical :
« L'Opéra de Sarah avant l'Amérique » d'Alain Marcel, avec un seul comédien pour tous les personnages, Jérôme Bradon, et un seul musicien pour tous les instruments, Damien Roche

- Molière de la comédienne :
Anne Alvaro dans « Gertrude (Le Cri) » de Howard Barker

- Molière des compagnies :
La Cie Faisan pour « L'Oral et Hardi » de Jean-Pierre Verheggen, mise en scène de Jacques Bonnaffé, avec Jacques Bonnaffé, en tournée en France

- Molière du théâtre privé :
« Des Gens » de Zabou Breitman au Petit Montparnasse

- Molière du théâtre public :
« Coriolan » de Shakespeare créé au TNP de Villeurbanne

Crédits Photos : Mireille Ampilhac



Partager cet article

Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

commentaires

SCHMITT 30/04/2009 12:42

Soirée catastrophique du point de vue téléspectateur. Quel ennui ! quelle tristesse ! Un maître de cérémonie soporiphique à souhait ! quel dommâge. On attend avec impatience cette soirée où les gens de qualité défilent à l'envi ! et quoi ! on baille pendant les présentations sans fin de F. M.Je ne suis plus certaine de regarder les années à venir. Et Dieu sait, si j'aime le théâtre !

Chronique Fraîche