Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 23:28
 Le Festival de Marseille a été inauguré le 12 juin, au Théâtre National La Criée, par un « musée de phrases », Eraritjaritjaka, interprété par le comédien Andrée Wilms et l’orchestre Quatuor Mondriaan. Lumières, images et mélodies provoquent en douceur le public, en réveillant le souvenir des injustices sociales d’avant et d'après la deuxième guerre mondiale. Ce spectacle est exemplaire de l’une des deux thématiques qui s'affrontent en termes de programmation : Eraritjaritjaka est une poésie d’art total, une métamorphose de corps et d’images, où des artistes venus des diverses disciplines se rencontrent pour créer des nouvelles dimensions.
L’adaptation par Ingrid von Wantoch Rekowski de la pièce ludique A-Ronne II de Luciano Berio, présentée au Théâtre du Gymnase les 14 et 15 juin, est un autre exemple d’art total : les corps se métamorphosent dans des costumes grotesques, et, dans leur jeu chanté, ils semblent quelquefois se transformer en marionnettes.

William Forsythe et les élèves de D.A.N.C.E © DR

La seconde thématique du festival est la transmission, et ce sont surtout des spectacles de danse qui la portent en scène. William Forsythe a repris ses chorégraphies des années 80 et les a redessinées au travers des corps du Ballet de Flandre (22 et 23 juin au Parc Henri Fabre) ; lors d’une autre soirée (24 juin aux Studios du Ballet National de Marseille), les jeunes danseurs de D.A.N.S.E, Dance Apprentice Network aCross Europe, se confrontent à la scène et au style dénoué et mathématique de Forsythe. D.A.N.S.E. est un ensemble de stages où des apprentis-danseurs étudient les possibilités scéniques infinies du geste avec des chorégraphes renommés.

Dans les prochains jours, et jusqu’au 12 juillet, des spectacles de danse, danse-théâtre et théâtre seront accompagnés par un riche programme de rencontres, de films et de concerts. Nous signalons en particulier, après le succès remporté aux Hivernales d’Avignon été 2005, Popular Music, chorégraphie d’Yuval Pick, qui arrive au Festival de Marseille les 4 et 5 juillet au Grand Studio du Ballet National. Pick chorégraphie une danse rapide, trois corps agrippés à une passion charnelle. Depuis quelques années, le Festival de Marseille s’est enrichi en variété, et multiplie les lieux de la manifestation. Pour une ville comme Marseille, où le théâtre fatigue à se faire entendre, ce mois de juin-juillet est une possibilité que des échos retentissent.

Mattia SCARPULLA (Marseille)

Prochains rendez-vous du festival :

26 et 27 juin, K626, d’Emanuel Gat
30 juin et 1 juillet, O Stravinsky Project Part 1 de Michael Clark
1 et 2 juillet, Back to Basics, 5 duos de danse néoclassique (dont l’un chorégraphié par Jiri Kylian et un autre par Ton Simons)
4 et 5 juillet, Metapolis II, de Frédéric Flamand et Zaha Hadid
4 et 5 juillet, Popular Music de Yuval Pick, et Erection de Pierre Rigal et Aurélien Bory
6 juillet, 1st Konnexion de Franck II Louise
7 juillet, Sorrow Love Song de Kubilai Khan Investigations
7 et 9 juillet, soirées de l’école P.A.R.T.S. dirigé par Anne Teresa de Keersmaeker
8 juillet, concert de l’Orquesta Tipica Fernandez Fierro
10 juillet, concert d’Elisabeth Kontomanou
11 juillet, concert de Pascals

Informations : 04 91 33 55 70 www.festivaldemarseille.com / info@festivaldemarseille.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Mattia SCARPULLA - dans À Paris 2006-07
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche