Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 18:58
LES VOYAGES EXTRAORDINAIRES DE ROYAL DE LUXE

Jean-Luc Courcoult, patron de la Cie Royal de Luxe, frappe une fois encore très fort avec ses nouvelles histoires de géants. Ses marionnettes et ses lilliputiens sont du côté de Nantes ce week-end et en ballade jusqu'à Saint-Nazaire. Avant de partir sous d'autres cieux pour régaler les yeux (la démesure) et l'imagination (la poésie).

Et revoilà pour le bonheur des petits et des grands, Royal de Luxe. Le nouvel opus de cette compagnie de théâtre de rue bouscule ce week-end toute l'agglomération de Nantes et l'estuaire de la Loire jusqu'à Saint Nazaire avec ses marionnettes aux dimensions extravagantes et ses mises en scènes magiques. Cette dernière création de Jean-Luc Courcoult, auteur et metteur en scène du Royal de Luxe, porte le titre de « La Géante du Titanic et le Scaphandrier ».


Ceux qui connaissent un peu le travail de Jean-Luc Courcoult comprendront vite que ce spectacle s'inscrit dans la saga des Géants, ces marionnettes qui semblent manipulées par des lilliputiens. Le premier Géant - « descendu du ciel » - était tombé du côté du Havre en 1993. Depuis, il s'est pas mal baladé dans le monde. Et puis il a vu arriver la Petite Géante, notamment. Et toujours, ces personnages racontent des histoires qui collent au mieux aux légendes ou à l'Histoire (la grande) des pays et des villes qu'ils traversent.

Le courrier du Titanic


Pour résumer cette « Géante du Titanic et le Scaphandrier », reprenons quelques propos de Jean-Luc Courcoult : « En 1912 coulait le Titanic... Il transportait en secret une géante de 10 m de hauteur, capturée dans la Terre des glaces, à l'époque gouvernée par le Danemark. Cette Islande, faite de volcans, abritait alors certains géants. L'un d'entre eux, plutôt l'une d'entre elles, avait pour tâche de faire apparaître d'immenses geysers destinés à correspondre d'une montagne à l'autre. Des corsaires anglais, à la solde de sa Majesté, capturèrent la géante. Elle fut embarquée clandestinement dans une cale du Titanic afin d'être exhibée dans le nouveau monde et démontrer ainsi la suprématie du Royaume-Uni. Le navire, on le sait, sombra... Mais notre géante avait de la famille, un frère nommé "le Géant" et une fille appelée "Petite Géante". Durant la capture de sa mère, la Petite Géante s'enfuit sur un bateau. Le Géant, occupé à scier des icebergs constata à son retour la disparition de ses amis. Durant de longues années, il parcourut le fond des océans et finit par retrouver l'épave. Il enterra sa sœur au fond de la mer et découvrit la malle poste du paquebot gisant à quelques centaines de mètres de la carcasse brisée. Alors il décida de distribuer le courrier du vaisseau mythologique et de rejoindre sa nièce : la Petite Géante. »


Quelques (dé)mesures

Côtés dimensions, il y a de quoi rêver aussi. La « Petite Géante », animée par 22 manipulateurs est grande de 5,5 mètres, pèse 800 kg et peut marcher à 2,5 km/h. Ne parlons pas de la structure qui la fait avancer ! Le bateau dans lequel elle repose parfois, il affiche à lui seul (sans le véhicule et l'aménagement marin qui pèsent environ 40 tonnes) une hauteur de 4,5m, une longueur de 12 m et un poids de 8 tonnes. Il a besoin de 6 manipulateurs. Quant au Scaphandrier animé par 30 manipulateurs, il est -sans sa structure porteuse- haut de 9,50m et pèse 2,5 tonnes...
De belles marionnettes que l'on voit venir de loin. Et qui iront à Berlin en Octobre pour participer à la commémoration de la chute du mur. Pour cet événement, comme dans les autres déplacements prévus, Jean-Louis Courcoult ne change pas l'esprit mais raconte une autre histoire en s'inspirant des lieux d'accueil. Là, dans la capitale allemande, il sera aussi question de retrouvailles mais la lettre trouvée viendra de la ... Stasi. Affaires à suivre, donc.

                                                                      Jean-Pierre BOURCIER (Paris)



« La Géante du Titanic et le Scaphandrier »

- Ce week-end du 6 et 7 juin, le spectacle s'inscrit dans le cadre de l’ouverture de la biennale d’art contemporain « Estuaire » dont c'est la deuxième édition jusqu'au 16 août 2009 (*).

- 1er/4 octobre à Berlin (Allemagne), www.spielzeiteuropa.de (le site du Berliner Festspiele)
- Janvier 2010 : au Chili sur trois villes (Antofagasta, Santiago, Concepción) lors du bicentenaire de l’indépendance.
- Février 2010 : à Wellington, Nouvelle Zélande
- Août 2010 : à Anvers (Belgique), dans le cadre du festival Zomer Van Antwerpen.
- Le Havre est également prévu en 2010, Perth en Australie en 2011, etc.

(*) « Estuaire » (Nantes/Saint-Nazaire), manifestation inventée par Jean Blaise, propose des parcours artistiques et festifs sur tout ce territoire avec des œuvres éphémères visibles durant les trois mois de la manifestation en été, mais aussi des œuvres pérennes qui seront « fixées » sur le territoire. Renseignement et réservations : www.estuaire.info . Tél.: 02 40 75 75 07).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre BOURCIER - dans En Région 2008-09
commenter cet article

commentaires

Stéfan 08/06/2009 10:02

Le spectacle s'est terminé hier. C'était magnifique, merci et bravo à Royal de Luxe !En souvenir de l'évènement, j'ai créé un (petit) site à partir de mes photos, reconstituant le déroulement de ces 3 jours. C'est par ici : la Géante du Titanic et le Scaphandrier - Royal de Luxe - Nantes, juin 2009

Chronique Fraîche