Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 10:17
UN RÉGAL D'HUMOUR NOIR

Comment la mort - le crime gratuit -  peut devenir une raison de vivre, de différer son trépas, de se donner une seconde vie ! "On ne tue pas le temps, c'est lui qui nous tue", donc Potz, lui, va tuer pour (re)vivre.

Abram Potz ne paie pas de mine, qu'il aurait même patibulaire…Il est vieux et hargneux. Il dégage, dit-il, un "arôme précadavérique". Il n'inspire pas la sympathie et regarde son entourage avec une bonne dose de cynisme, qu'il pratique sans complaisance vis-à-vis des autres comme de lui-même.


Qui pourrait croire qu'il fut psychanalyste, ce pépère pervers ? Car Abram Potz, à 86 ans, revendique le titre de "doyen d'âge des tueurs en série" ! Nous assisterons à la révélation de cette vocation tardive, à son écolage pratique, à sa fin en apothéose délirante et chargée d'un terrible symbole.

Tel est le héros du roman éponyme de  Foulek Ringelheim qu'il a co-adapté pour la scène avec Catherine Brutout, metteure en scène, en y portant une écriture absolument délectable pour qui aime l'humour noir et savoure aussi le choix des mots et les répliques drôles. De quoi se tordre de rire quand bien même il faudrait qu'on pleure sur certains des sujets abordés parmi les plus douloureux !

Drôle et grave, cruel et touchant

Dans la carcasse ingrate, sont intacts un esprit vif, une lucidité impitoyable, un tonus encore bon, un cœur (trop) jeune même s'il a "le sexe grabataire"… Peu à peu, le petit vieux qui tient la scène pour un one (old) man show inhabituel, nous devient proche, tout abjecte qu'est sa conduite.


Il joue des contrastes et raconte ses propres contradictions. Il parvient même à nous toucher quand il récite fièrement un poème, qui n'est plus qu'un patchwork, afin de s'assurer du bon état de ses facultés mentales, quand il s'étonne et s'en veut de sa propre décrépitude… Alors même que, par ailleurs, il scandalise dans sa jubilation d'avoir occis des innocents, dans son attitude hypocrite envers les victimes collatérales de ses actes criminels.

S'il en a "marre d'être vieux", de ce "lent pourrissement sur pied", et ne fait que parler de lui, on peut élargir son cas à celui de tous ces seniors plus ou moins admis dans une société adepte du jeunisme en même temps quelle porte le souci d'une prolongation des âges : 3ème, 4ème, 5ème ? Grâce à l'arme redoutable de l'humour, de la dérision, Ringelheim fait, d'un doigt politiquement incorrect, toucher des vérités et sortir les têtes d'autruche de leur sable douillet.

Avec une mise en scène toute en subtilité et nuances, une scénographie aux lumières savamment étudiées de Catherine Brutout, une musique discrète, primesautière, jingle ponctuant les divers épisodes, avec, enfin et surtout, la présence magistrale de Freddy Sicx, voilà une seconde chance pour ce spectacle, programmé en début, puis refoulé en fin de saison, qu'il eut été bien regrettable de ne pas pouvoir applaudir !

Suzane VANINA (Bruxelles)
 
Théâtre du Méridien, chaussée de La Hulpe, 200, Watermael-Boitsfort - Tél : +32(0)663.32.10 et +32(02)663.32.11 – www.theatredumeridien.be du 26 mai au 20 juin 2009, 20 h 30 (sauf di et lu)

La seconde vie d'Abram Potz

Texte : adaptation de Catherine Brutout et Foulek Ringelheim (Luc Pire/ 2003)
Conseillère dramaturgique : Wendy Amrane
Co-scénographie : Alain Collet et Catherine Brutout
Lumières : Alain Collet
Interprétation : Freddy Sicx
Son : Jérôme Dejean
Costumes : Jackie Fauconnier
Maquillage : Arielle Bouchez

Photo © Théâtre du Méridien

Partager cet article

Repost 0
Published by Suzane VANINA - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche