Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 12:16
Dans les dernières dix années, l’art vivant italien a perdu une grosse partie des subventions de l’Etat. En même temps, le peu de festivals qui pouvaient survivre, grâce à la place qu’ils s’étaient taillés dans la tradition culturelle italienne, ont changé leur programme, en donnant espace à la scène européenne et internationale. Les organisateurs de certains festivals, comme ceux de la province de Turin, Festival delle Colline et Vignale-Danza, se sont imposés des changements pour réussir à garder vivante et hétérogène la culture italienne.


Le festival Vignale-Danza, organisé par le Teatro Nuovo de Turin, accueille chaque année des concours et des master-classes de danse classique pour jeunes danseurs. Il est le lieu de rencontre pour des compagnies italiennes et étrangères. La petite ville de Vignale s’habille avec les danseurs, les pédagogues et les théoriciens. Elle est localisée dans la verte province d’Alessandria. Ce festival a été toujours lieu de présentation et de discussion sur la danse classique. Maintenant, il accueille aussi des compagnies de technique contemporaine. Mais le festival est surtout devenu très important parce qu’il a commencé à inviter des compagnies de danse traditionnelle, espagnoles ou asiatiques.

En outre, Robert North, chorégraphe de la compagnie du Teatro Nuovo, s’inspire pour ses créations de la tradition théâtrale. Cette année, le public pourra assister à Notte Shakespeariana (Nuit Shakespearienne) la dernière création de North, et aux danses de la Compagnie Argentina de Tango Anibal Pannunzio e Magui Banni. Le 7 juillet la XI édition du Festival delle Colline de Turin s’est conclue. Les théâtres de la ville et de sa banlieue ont accueilli des artistes de la scène théâtrale, classique et expérimentale, italienne et internationale. Depuis quelques années, la scène du festival évolue en relation avec les scènes d’Annecy, Lausanne, Chambéry, mais surtout en rapport au Festival d’Avignon.

Plusieurs metteurs en scène ayant participé aux Festivals In et Off sont invités à Turin. En outre, des compagnies comme Motus, Fanny e Alexander, e celle de Michele di Mauro se font connaître durant ce festival par les programmateurs français et suisses. Cette année, Pippo del Bono a présenté son duo Il tempo degli assassini ( Le temps des assassins). Le metteur en scène raconte, ironique et grotesque, le monde contemporain, avec l’un de ses compagnons de voyage, Pepe Robledo. Romeo Castellucci et Antonio Latella retournent souvent au Festival delle Colline. Latella a présenté sa création Studio di Medea (Etude sur Médée). Castellucci, del Bono et Latella font partie des grands créateurs italiens qui ont été connus d'abord à l’étranger, et seulement ensuite ont réussi à faire entendre leur monde poétique en Italie.

Dans ces deux festivals, classique et contemporain, expérimentation et tradition se trouvent encore à dialoguer, ils n’ont pas leurs festivals et leurs publics respectifs comme en France. En même temps, la grande tradition de festivals français a sûrement aidé à les organiser pluridisciplinaires et à les rendre interactifs avec le public.

Mattia SCARPULLA (Turin)

Vignale Danza - Festival International de danse et des arts intégrés, a lieu cette année du 30 juin au 5 août Informations : www.vignaledanza.com

Le Festival delle Colline s’est déroulé du 7 juin au 7 juillet, Turin Informations : www.festivaldellecolline.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Mattia SCARPULLA - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche