Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 14:57
DU TOC EN STOCK

Un classique du répertoire relooké au « Beautoc » pour se donner une nouvelle jeunesse. Par le jeu de sept comédiens qui ont la pêche, entrent, sortent, chantent, dansent, courent, palabrent, gesticulent, changent de rôle …. Par des costumes tout droit sortis d’une bonbonnière ; des charlottes de bain version XXL, des froufrous en veux-tu en voilà, un maquillage grotesque. Le tout sur tréteaux s’il vous plaît ! Molière revisité sur les tréteaux du Théâtre en Stock. Ah ! ça oui, elles sont Précieuses : du pompon à la dentelle, rien ne manque. Et quel ridicule avec leurs joues fardées à outrance et leurs perruques tirées à quatre bigoudis !


Dans la lignée de Molière, ces allumés jouent en plein air (voire en plein vent), au contact du public « là où il se trouve ». Aucune prétention : on fait avec les moyens du bord et on va à l’essentiel du décor (un plancher et un rideau) pour faire ressortir le grotesque de ces figures poudrées réajustées au goût du jour avec pantalons pour filles ou manteau en Skaï pour hommes. Assommé d’esbroufe le spectateur jubile aux chorées version karaoké et aux bruitages loufoques qui ponctuent la farce. Toujours sollicité entre glossaire et apartés, il assiste à une pièce limpide car rien n’est laissé au hasard : il y a une véritable approche pédagogique où noms propres et jargon de l’époque sont définis en direct.

Cette mise en scène burlesque qui se réapproprie sans faillir un texte monté tant de fois, nous fait redécouvrir ce chef-d’œuvre du 17e siècle avec délectation. A en faire pâlir plus d’un professeur de collège qui tente de transmettre les grands classiques ! Pas de doute, la compagnie cergypontaine du théâtre en Stock assure la relève. Entre joutes, Guignol et autres spectacles historiques, elle trouve le temps de revisiter cette pièce toujours d’actualité où snobisme et mariage forcé sont dénoncés en bouffonnerie. D’ailleurs, qui oserait prétendre que cela a tellement changé ? Ces deux « pecques » de province, ces deux « donzelles ridicules » qui rêvent de faire partie du beau monde, qui singent les modèles que leur offrent les romans précieux (leur empruntant jusqu’à leurs noms), ne les retrouve-t-on pas aujourd’hui, « formatées » par les magazines, la Star Ac’ ou autres séries télévisées de la même farine ? Une dénonciation habile de l’artifice et du galimatias qui fait un barouf de tous les cent diables.

Elsa MINGOT
www.ruedutheatre.info

Les Précieuses ridicules,
de Molière Théâtre en stock
Mise en scène de Jean Bonnet
Avec Véronique Antolotti, Jeanne Aumont-Doiret, David Lesné, Virgine Michel, Philippe Moyzes, Allan Tallec, Marie-Eve Weyland
Chorégraphies de Jeanne Aumont-Doiret
Costumes de La Dame d’Atours - Decors de Stefano Perocco

Festival Off Avignon A la Cour du Barouf (plein air) – 7 bis, rue Louis Pasteur
Réservation 04 90 82 15 98 Du 6 au 29 juillet – 18h, relâche le 17

Partager cet article

Repost 0
Published by Elsa Mingot - dans Festival Off 2006
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche