Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 11:33
MOSAÎQUE SONORE

« Ce que je voudrais c’est vous parler d’une musique, d’une certaine musique que j’ai entendue là-bas… ». Et nous voici « À quelques pas d’elle »… de Michèle Nguyen. « Sans apostrophe après le N », précise-t-elle. « C’est d’origine africaine ? Non, Norvégienne », s’amuse-t-elle dès le début de sa pièce.


Le dernier spectacle de cette comédienne belge d’origine vietnamienne nous conduit tout droit en Asie, tout contre l’Asie. Guidée par une quête identitaire, elle y a récolté les composantes d’une symphonie quotidienne qui résonne en une écriture fraîche et imagée. Elle invite ainsi sa piquante perception de la culture traditionnelle à dialoguer avec la douceur d’une aventure intime. Un flot de vélos s’annonce, une voiture passe, peut-être un pousse-pousse, la marchande de guides, cartes postales et dictionnaires lance ses « cheap, cheap, cheap » et le bruit des klaxons nous assaille, imprévisible, indissociable du paysage urbain. La douce voix de la conteuse vient à peine de nous effleurer : nous voilà en plein Viêt-nam, sur un trottoir de Hanoï.

Michèle Nguyen dit les sons dont elle habille chaque recoin de la ville qui s’offre à elle. Sur la scène, le vacarme des lieux est presque silencieux, seuls les mots sont bruyants. Ce sont eux qui nous entraînent au cœur des émotions, des pensées et de la poésie de M. Nguyen. De ses valises se sont échappées une myriade de petites histoires ainsi qu’une matière sonore qu’elle dévoile avec pudeur et malice. Ces images du quotidien viennent se lover dans des contes traditionnels : la fille d’un mandarin, amoureuse du chant d’un pêcheur, dépérissant en l’absence de celui-ci ; l’aigrette tombée de sa branche implorant qu’on la cuise dans une eau pure ; madame Buffle dansant frénétiquement et à qui le roi conseille de sauter par-dessus la lune. Les récits s’entrelacent à la culture paternelle. La force des femmes (vietnamiennes uniquement ?) réside-t-elle vraiment dans leur capacité à tout endurer avec le sourire, y compris les maladresses du « premier potentiel futur fiancé » ? La gestuelle empruntée à la danse traditionnelle vietnamienne offre une ponctuation et un relief à la pièce qui n’a d’égal que les talents de narratrice de la belle Bruxelloise. Avec ce mouvement, le rythme de la parole change, et s’accomplit l’acceptation des origines les plus lointaines. La beauté de la pièce tient au fragile équilibre d’une étoile attachée par une corde à une habitante de la terre qui trouve dans la danse une sérénité profonde et l’ultime rempart contre l’ennui.

Pauline BARASCOU
www.ruedutheatre.info

A quelques pas d'elle
Auteur: Michèle Nguyen
Mise en scène: Alberto Garcia Sanchez

Festival Off, Théâtre des Doms
1 rue des Escaliers Sainte Anne 84000 Avignon
Réservations: 04 90 14 07 99
Du 7 au 27 Juillet à 11h00 - relâche le 17

Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline BARASCOU - dans Festival Off 2006
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche