Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 17:03

DANSER L'USINE

Le discours sur la société de la compagnie Lanabel.

Le Festival Contre Courant - du 15 au 23 juillet - en est à sa cinquième édition. Les débats et les spectacles programmés réfléchissent sur le rapport entre la société et l’art vivant. Dans son partenariat avec le festival In d’Avignon, la journée de dimanche 16 juillet a été dédiée à l’écrivain et théoricien de théâtre Edward Bond.

Photo © François Deneulin - Sur la photo : Anne Delahaye

L’atelier, le débat et le spectacle concernant le théâtre comme moyen de critique social ont ainsi défini les buts artistiques des organisateurs de Contre Courant : travailler sur l’ « indisciplinarité », sur la possibilité d’exprimer et d’expliquer la société différemment, au-delà du point de vue commercial et réglementaire de la politique culturelle des médias. Le théâtre peut-il aider le public à croire à une société différente ? Peut-il permettre à chaque spectateur de s’apercevoir des mensonges et des corruptions qui règnent dans le système de consommation ?

Au profond de ces problématiques, la compagnie Lanabel avait présenté la chorégraphie Que calor durant le festival off 2005. Elle avait été accueillie par l’Espace Alya. Le chorégraphe François Deneulin et ses danseurs avaient aussi organisé un atelier autour de la vie quotidienne dans les usines. Cette année, le festival Contre Courant propose de nouveau cette chorégraphie, où des non-professionnels participent aux danses de la compagnie. Par des phrases gestuelles robotiques, composées par les actions quotidiennes des ouvriers, les danseurs reproduisent l’ambiance d’une usine. Les gestes précis des danseurs se mêlent aux gestes improvisés des non-professionnels, en créant un monde réel et en même temps poétique. La musique est un rythme assourdissant, composé par les bruits des machines. Les interprètes mettent en scène une journée à l’usine, les ouvriers rient et dialoguent entre eux, puis ils se taisent, ils deviennent des êtres de pierre, voués aux machines de l’usine. Mais, quelquefois, l’un des personnages fait éclater une crise, des mouvements rapides et violents, et il ressent un instant de doute sur sa vie, il ne comprend plus sa situation existentielle. Dans une deuxième partie du spectacle, lorsque les non-professionnels sortent de la scène, les danseurs quittent les gestes quotidiens et composent une danse abstraite passionnelle, qui représente l’humanité étouffée par la répétition des actions en chaîne de l’usine.

La compagnie Lanabel parle simplement et clairement d’un univers symbolisant notre société. Elle sait poser des questions au public et elle ne donne pas pour autant des réponses : le public quitte la salle et peut continuer à réfléchir sur sa vie, en retrouvant les gestes quotidiens et les situations représentés sur scène. Et peut-être, certains spectateurs pourront commencer à ressentir différemment la société qui les entoure.

Mattia SCARPULLA

www.ruedutheatre.info

Le spectacle Que calor, chorégraphie de François Deneulin, compagnie Lanabel, sera présenté samedi 22 juillet, 21h 30, Ile de la Barthelasse, Festival Contre Courant, Avignon

Informations : 04 90 86 64 65 ou 06 73 38 12 79

Partager cet article

Repost 0
Published by Mattia Scarpulla - dans Festival Off 2006
commenter cet article

commentaires

Deneulin Francois 19/07/2006 10:27

Bonjour,une erreur s'est glissé dans le programme de la CCAS.Je ne suis pas le chorégraphe de la Cie LANABEL et donc pas celui de la pièce Qué calor.La chorégraphe de la Cie est Annabelle Bonnéry que vous pouvez retrouver comme interprète dans le pièce de Maguy Marin "Umwelt" ou dans "Qué calor" à partir de septembre 2006.

Chronique Fraîche