Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 13:09
ST FULBERT, CHOEURS FIDÈLES

Quand chant choral rencontre délire et chorégraphies approximatives, le risque de bide n’est jamais bien loin. Mais lorsque la rencontre se fait sous le sceau de la qualité, cela peut aussi tenir du génie. Avec la compagnie Acidu, c’est le génie qui l’emporte. Haut la main !

Si la tranquille paroisse de Saint Fulbert avait tranquillement suivi le fil coutumier des semaines liturgiques, jamais ô grand jamais, sa chorale n’aurait franchi les portes de l’église locale. Oui, mais voilà, un clocher à réparer et une cave à réapprovisionner peuvent changer le tranquille destin de tout un chœur amateur. Et les bonnes recettes étant valables pour tous, voilà nos sept choristes et leur ineffable maitre de chœur partis sur les chemins de bohème quêter quelques sous pour la bonne cause. Et pour l’hilarité du public.


Une flûte à bec en guise de baguette, le père Antoine Tricot (alias l’abbé Mol, comme l’appellent avec une pointe d’ironie ses choristes) donne le « la ». Et le point de départ du spectacle. Et tout de suite, l’ambiance est plantée. Les notes sont justes, les voix accordées. Les paroles drôles, naïves et absurdes. Et l’humour omniprésent. Du poil hérissé de Martin à la jupe fendue de Marie-Doriane, tout n’est ici qu’humour, délire et effusions. Les huit comédiens dressent des personnages hauts en couleurs, le trait de caractère grossi sans pour autant être grossier. Chacun exagérant suffisamment pour faire osciller son personnage entre parodie et finesse. Sans pour autant manquer de naturel. Et l’ensemble fonctionne avec une unité étonnante. Car s’il est rarement est donné de voir un délire poussé à tel paroxysme, cela ne se fait jamais au détriment du texte. Jouissif et ironique. Les personnages se tirent dans les pattes, avec un sens aiguisé de la répartie. Et du jeu de mot. On jongle avec les mots comme avec le comique de situation, la mise en scène participe elle-même à ce joyeux délire. Et le public rit à s’en fouler les zygomatiques.

Un spectacle étonnant et détonant, qui joue la carte de la qualité, de la dérision et de l’autodérision avec finesse et efficacité… Souhaitons que, lorsque la chorale de St Fulbert aura réuni assez de fonds pour le clocher, il faille trouver encore quelques sous pour consolider les sous-pentes…

Karine PROST
www.ruedutheatre.info

La Chorale de St Fulbert, par la compagnie Acidu
Mise en scène d’Aline Duclos
Avec Djamel Afnaï, Virginie Bracq, Marthe Drouin, Louis Gatta, Jacot Martin, Pierre Prévost, Bénédicte Stalla-Bourdillon, Isabelle Sueur

Au théâtre du Bourg-Neuf, à 20h45, jusqu’au 26 juillet inclus
A noter : La chorale sera en tournée le 28 juillet à Beauvais (60), les 29 et 30 juillet à Bitche (57), le 10 août à Angoulême (16), le 13 août à St Eloi les Mines (63), le 14 octobre à Montrouge (92) et le 10 novembre à Muret

Partager cet article

Repost 0
Published by Karine Prost - dans Festival Off 2006
commenter cet article

commentaires

sonia29 26/10/2008 14:29

Bonjour, j'ai eu l'occasion de voir le spectacle de La Chorale de St Fulbert...un vrai régal...beaucoup d'humour, sonia29

Chronique Fraîche