Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 18:35
LA DANSE ÉCLAIRE LA PEINTURE DE KLEE

Wachstum und Verzweigung est le fruit mûr et beau d’une rencontre profonde, et toute intellectuelle, entre la chorégraphe Annick Putz et le peintre Paul Klee.

Sur un écran en fond, trois citations sont projetées et sur scène deux danseuses et un musicien oeuvrent pour faire comprendre le mouvement de création du peintre, croyant, vivant, étant eux-mêmes ce processus de création. Car cet espace scénique pourrait être une toile où l’on montrerait comment on crée, comment la nature croît, comment l’œuvre s’invente. Les corps seraient alors les graines d’un arbre quelconque ou les cellules, d’avant la naissance, qui formeraient le corps.

Photo © Laurent Henn

Sous les yeux, sur la scène, la graine se débat, contre rien, pas rageusement, juste nécessairement. La graine encore sous terre doit se développer pour percer le sol vers la lumière, pour exister, se déployer. Un corps puis deux, différents, souples, chancelants, sont cahotés par une croissance jamais linéaire, par un processus de survie et de vie accidenté. Les percussions sèchement jouées sur scène n’évoquent pourtant pas la violence mais l’entêtement, par la répétition d’un refrain sonore en synchronie avec le refrain gestuel de chaque corps. La musique est faite d’éléments naturels, comme l’eau, de sensations, comme l’eau qui bouge. Les artefacts instrumentaux utilisés sont quant à eux détournés et perdent ainsi leur fonction pré-acquise.
Car cette musique en appelle aux souvenirs antiques, aux résonances d’avant le temps, ou d’avant la musique, sons de transe, pour dire avant la création. Au-delà de la musique en fait, c’est une exploration de sons entre eux savamment agencés, sons-cellules, sons-points, produisant lignes et corps. L’évolution de la création fait bouger les deux danseuses à des rythmes changeants qui finissent par dessiner sur l’écran un dessin de Klee, tels des Pierre Ménard dont la tâche serait alourdie car les corps sont les lignes et les couleurs, et les mots n’existent pas encore.

L’évidence de la rencontre entre le langage corporel et la peinture conceptuelle, leur volonté commune de dépasser le mot, de dire avant le mot, ou d’exprimer un état d’avant le langage, connaissable juste dans la sensation, rendaient en réalité ce spectacle inévitable pour les deux formes d’expression artistique. La danse contient l’art conceptuel comme l’art conceptuel cherche dans l’immobilité une expression sans mots. Ce spectacle est la réalisation très convaincante d’une belle rencontre contemporaine en puissance, qui procure une représentation scénique à la peinture poétique et musicale de Klee. Wachstum und Verzweigung, ultime création de ces trois artistes excellents, déjà plébiscité par un public nombreux et conquis, est à ne pas rater !

Frédérique MUSCINESI
www.ruedutheatre.info

Wachstum und Verzweigung, spectacle chorégraphique autour de l’œuvre de Paul Klee Chorégraphie : Annick Putz Assistante artistique : Manuela Brivary Danse : Manuela Brivary, Annick Putz Composition/Interprétations musicales : Nicolas Lelièvre Scénographie : Raphaêlle Vierling Eclairage : Marie-Edith Leyssène Son : Philippe Kohn

Tous les jours, sauf le 25 juillet au Théâtre le Funambule à 12h30, 04 90 14 69 29

Partager cet article

Repost 0
Published by Frédérique MUSCINESI - dans Festival Off 2006
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche