Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 12:34
UNE HISTOIRE SUR LE RACISME QUOTIDIEN

Un homme est immobile sur scène. Il a un grand sourire. Son corps bouge lentement. Ses mains indiquent autour de lui des lieux entre l’Algérie et la France. L’histoire sort de sa bouche, la voix séduisante tisse des tonalités et des timbres différents.


L’homme (François Xavier Vassard) fait apparaître les lieux sur le plateau : il sort des bâtiments miniatures d’un sac et d’une valise, il les éclaire avec des bougies, il trouve sous des tapis les papiers pour composer des oiseaux. Il lance la musique, il est le metteur en scène de son histoire. Peu à peu, le plateau est habillé par Tigali, ville kabyle, et par Ectot-les-Pommiers, ville normande. Le corps s’habille des voix des personnages.

Le Chat de Tigali
est une adaptation de la nouvelle homonyme de Didier Daeninckx. L’enfant Angèle doit partir avec sa famille de Tigali. François, son père, est le narrateur. Angèle ne veut pas laisser son chat Amchiche, qui part alors avec elle. En France, la famille de François est méprisée parce qu’elle est étrangère, bien qu’elle soit française d’origine. Amchiche est tué par un groupe de personnes de la petite ville. Mais l’enfant de l’un des tueurs apporte comme cadeau de Noël à Angèle un petit chat. Les nouvelles générations réussiront-elles à faire tomber les discriminations, en se reconnaissant semblables à leur voisin ?
Le Théâtre de l’Echarde s’occupe de théâtre jeune public depuis 1979. La compagnie a créé une trentaine de mises en scène, dont un tiers pour les enfants. Leur théâtre à Rouen accueille d’autres compagnies qui travaillent dans le même secteur en théâtre, en musique et en danse.

Le comédien sert Le Chat de Tigali parce qu’avec sa manière de jouer très lente, il donne le temps aux spectateurs de s’approprier des images et des dialogues. L’histoire se déroule dans l’ordre chronologique, et chaque événement est inattendu. Les enfants dans le public sont pris par le magicien qui fait apparaître les lieux, artisanalement, en rappelant avec ses objets les jeux d’enfant. Le racisme, sujet principal de l’histoire, est montré comme une action quotidienne, comme un mal sur lequel chaque individu peut tomber, une fois comme agresseur, une fois comme victime. Présenter le racisme dans un langage pour enfant est une très bonne idée : d’une part, les enfants, dès leur plus jeune âge, connaissent les aspects négatifs de la réalité par la poésie ; mais surtout, les adultes qui ne veulent pas entendre vraiment parler de la réalité, qui peuvent rester au dehors des problèmes énoncés par la radio et la presse ou par un théâtre pour adulte, peuvent, peut-être, par des « histoires pour enfants », prendre conscience plus facilement de ce qui les entoure.

Mattia SCARPULLA
www.ruedutheatre.info

Le Chat de Tigali, d’après la nouvelle de Didier Daeninckx, création du Théâtre de l’Echarde, est présenté du 6 au 30 juillet, à 10h au Théâtre Tremplin, Festival Off d’Avignon.
Mise en scène et adaptation : Marie Christine Garay
Adaptation et interprétation : François Xavier Vassard
Information : Théâtre Tremplin 8ter rue Cornue – Avignon 04 90 85 05 00 - 06 71 26 16 05 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mattia Scarpulla - dans Festival Off 2006
commenter cet article

commentaires

sil 13/04/2010 09:22



bravo garay christine vous ete vraiment une comediene vous avez reussi a detruir la vie d'ans couple avec d'enfant je pense que vous na pas d'enfant parce que une mere ne serai pas capable de
detruir une famille vous vous avez faite



Chronique Fraîche