Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

18 juillet 2003 5 18 /07 /juillet /2003 14:01
"QU'EST-CE QUE J' PEUX FAIRE ? J' SAIS PAS QUOI FAIRE !"

Ionesco définit Les Chaises comme une « farce métaphysique pour un jeune homme et une jeune fille à la dérive, cent onze chaises et un clochard qui passait par là ». Alain Timar, de son côté, dit de la pièce : « Lui vingt ans, elle vingt ans aussi : ils auraient pu s’aimer d’un amour tendre et aveugle, mais la fureur couve en eux. Désoeuvrés, désenchantés par une époque et des adultes en proie à la barbarie, ils savent déjà qu’il ne reste plus grand chose de l’autre côté de la route, de la ville, de la mer, plus grand chose de l’autre côté de leurs rêves. »

Spectacle repris en version américaine en hiver 2005  - Théâtre des Halles

C’est stupéfiant de constater à quel point on pourrait faire coïncider ces deux citations à la situation actuelle. Rappelez-vous, Anna Karina nous prévenait déjà, dans Pierrot le Fou : « Qu’est-ce que j’peux faire ? J’sais pas quoi faire ! » Seule solution à cet ennui et ce mal de vivre : faire de sa vie un spectacle, délirer son existence, mettre son imagination en insurrection permanente, faire sauter le caisson des apparences. Jusqu’à la mort, peut-être…

Disons le tout net : c’est le plus beau travail d’Alain Timar que j’aie jamais vu. La précision des déplacements, les gestes, les voix, les regards, les éléments du décor, l’excellente interprétation survitaminée de Nicolas Senty et Marie-Charlotte Biais, tout nous tétanise. La stupéfiante image finale nous rive à notre fauteuil. Nous sortons des Halles lavés de rire, rincés de poésie, essorés de théâtre. Prêts à la lutte ?

Vincent CAMBIER

Les Chaises, d’Eugène Ionesco. Mis en scène par Alain Timar. Compagnie Alain Timar, 4, rue Noël-Biret Avignon

Contact, Laurette Paume : 04 90 85 52 57 Avec Nicolas Senty et Marie-Charlotte Biais. Scénographie : Alain Timar. Construction du décor : Marc Foury, Valérie Foury et André Quinto. Costumes : Anna Chaulet. Création et régie lumière : Valérie Foury. Montage et régie son : Benjamin Chabas. Théâtre des Halles, 4, rue Noël-Biret à 11 heures (1 h 30). Relâche : 20 juillet. Tél. 04 32 76 24 51. Tarifs : 18 € / 12,5 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Festival d'Avignon 2003
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche