Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

29 juillet 2003 2 29 /07 /juillet /2003 14:10
UN ÉBÉNISTE MAGNIFIQUE DES TIROIRS DE L'ÂME

Un beau travail demande de la patience. Ah ! qu’il est long le chemin qui mène aux confins de l’excellence, de l’écriture théâtrale pure, de l’interprétation émouvante et multicolore, de la mise en scène intelligente et sobre, de la lumière éclairante et douce, de la musique qui griffe les cordes du cœur ! Cette route du « Off », parsemée de pépites et de gravats, arrive tout droit au Client de Gaëtan Brulotte. Cette œuvre est une des plus belles qui soient dans ce festival au goût mi-sucré mi-amer. L’écriture est au plus près de l’action, au plus près de l’homme, au plus près de l’âme. Le Client révèle une connaissance aiguë des contorsions du cœur, des circonvolutions du cerveau, des bégaiements de la raison, des bafouillages de la vie.

Incarner le verbe

La mise en scène a l’élégance infinie de se mettre au service de la beauté du texte et de permettre aux comédiens d’incarner le verbe. Sophie Weiss, discrètement bouleversante, chorégraphie la douleur de vivre, danse le plaisir d’aimer. Christophe Dussauge, de sa large palette, nous peint un touchant client timide, paniqué de lui-même, avec de subtils camaïeux. Charles Tordjman, enfin, compose, avec une prodigieuse mesure, un marchand machiavélique, une fascinante araignée tissant sa toile, un onctueux officiant d’une « chapelle de violons », un ébéniste magnifique des tiroirs de l’âme. Tous les trois nous montrent, avec talent, qu’« entendre est plus dramatique que voir ».

Vincent CAMBIER

Le Client, de Gaëtan Brulotte
Éditions Lansman, Carnières-Morlanwelz (Belgique), 2001, coll. « Nocturnes Théâtre », 45 pages La Patience, Cie Charles Tordjman, Maison des associations, 6 bis, rue Berthe-de-Boissieux Grenoble
Contacts : Charles Tordjman 06 82 81 75 07 et Marie Bernanoce 06 83 91 27 28
Mise en scène : Charles Tordjman Assistante : Monique Roussel
Avec Charles Tordjman, Sophie Weiss et Christophe Dussauge Décor : Daniel Martin Régie son et lumière : Mikaël Gorce Théâtre La Luna, 1, rue Séverine • Avignon à 20 heures, jours impairs (1 h 25), du 9 au 31 juillet Tél. 04 90 86 96 28. Tarifs : 14,5 € / 10 € Du même auteur : L’Emprise, Léméac, 1988 Le Surveillant, Léméac, 1986 Ce qui nous tient, Léméac, 1988 L’Univers de Jean-Paul Lemieux, Fidès, 1996 Œuvres de chair. Figures du discours érotique, Université de Laval et L’Harmattan, 1998 Les Cahiers de Limentinus, XYZ, 1998 Épreuves, Léméac, 1999

Partager cet article

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Festival d'Avignon 2003
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche