Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 13:23
CONFORMISME À LA JAPONAISE

Salle bien remplie, samedi 30 septembre, à la Maison de la culture du Japon à Paris. Dans What Follows the Act, la compagnie Selenographica met en scène un duo de danseurs qui communiquent avec un musicien. Dans la pénombre, les deux corps bougent autour d’une table et deux chaises. Ils alternent des mouvements occidentaux et orientaux. Ils semblent raconter une histoire comique dans une esthétique générale qui rappelle la pantomime. Les deux danseurs se perdent et se retrouvent dans l’espace, et semblent quelquefois devenir des animaux. Le musicien Koichi Sakota est entouré par des instruments à vent de grandeurs différentes. Par une performance remarquable, il rythme avec une douce musique les mouvements des danseurs.

Mais le spectacle reste une farce qui raconte tout et rien, représentant dans une esthétique orientalisée des gestes (se pousser ou se cogner, danser en manière désordonnée), qui font rire tous les spectateurs. La soirée se termine par un court solo interprété et chorégraphié par Kim Myung-Shin. Elle apparaît immobile dans la pénombre, derrière elle une toile blanche et à droite une baignoire. Elle exécute des cabrioles, quelques mouvements rappelant vaguement la danse moderne. Un dauphin orange, image de synthèse, passe sur la toile blanche. La danseuse exécute quelques pas autour et dans la baignoire. Puis elle se réveille en criant, sortant de son cauchemar. Dans 89 Degree, Kim Myung-Shin montre qu’elle a étudié la danse moderne et contemporaine, et qu’elle est intéressée par la chorégraphie. Point. La soirée de J-Dance 06 est conforme à la banalité émotionnelle souvent demandée par la politique culturelle, pour que le public rie un peu, qu’il trouve de belles images, et qu’enfin il ne pense pas trop.

Mattia SCARPULLA (Paris)

La soirée J-Dance 06 a été présentée à la Maison de la culture du Japon à Paris, 29 et 30 septembre 2006.

What Follows the Act est une création de la compagnie Selenographica, chorégraphie de Maho Sumiji, interprétation Maho Sumiji et Shuichi Abiru, musique Koichi Sakota, et lumières Genta Iwamura ;

89 Degree est un solo créé et interprété par Kim Myung-Shin.

Informations :
Maison de la culture du Japon à Paris 101 bis, quai Branly, 75015, Paris Tel : 01 44 37 95 00 / 01

Partager cet article

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans En Région 2006-07
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche