Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 10:59
UNE NONNE SANS DIEU NI MAÎTRE

Entrer dans le siècle trouve un bel écrin au Théâtre de l’Océan Nord. Ecrit et interprété par Isabelle Dumont, mis en mouvement par Virginie Thirion, le texte oscille entre l’anecdote d’une nonne en «dé-conversion» et une quête existentielle de sa propre unité.

Dans le paysage théâtral, Isabelle Dumont reste singulière. Danseuse, auteur, chanteuse, comédienne, dramaturge, c’est un peu toute ces facettes que l’on retrouve au fil de ses monologues taillés à chaque fois dans l’émotion, la réflexion et l’humour. Avec faussement trois fois rien, elle réussit à emmener son public dans une intimité partagée, avec des univers insoupçonnés et très personnels. En mai, lors du Kunstenfestivaldesarts, elle nous proposait son Petit Salon Baroque.
 Photo © Filipa Cardoso

Imaginez, nous étions une trentaine installée dans un appartement de la prestigieuse place des Sablons où Isabelle Dumont nous dévoilait un véritable cabinet de curiosités à travers une pseudo-conférence sur le courant baroque. Un Ovni passionnant !

"L’eau-d’ici" plutôt que l'au-delà

Cette fois-ci, avec Entrer dans le siècle, Isabelle Dumont se fait nonnette. Sous la forme d’un témoignage fictif, Zuster Becky, une ex-religieuse bruxelloise et bilingue raconte son parcours de vie. Son éternité au service du Christ durera douze ans. Un jour de juin 2001, l’idéal se fracasse à la suite d’un plongeon dans l’eau d’une piscine, à la suite aussi du fameux procès aux assises bruxelloises des sœurs rwandaises génocidaires... Sœur Becky quitte les ordres et «entre dans le monde», dans l’«eau-d’ici». C’est la révolution des nonnes : tout le couvent suit le mouvement.
Avec des allures d’album feuilleté au hasard, le spectacle touche la comédie plus que la tragédie. Sans larmes et dans la joie, l’introspection de l’ex-nonnette flamande est drôle et touchante. A 5 ans, on prie Jésus pour avoir des cheveux longs. A 12 ans, pour la communion, on s’étonne que le pain ne se transforme pas en corps du Christ. A 16 ans, c’est rock et clopes. Au détour, la mezzo entonne un «Miserere»...

Autant de souvenirs dans lesquels plonge Isabelle Dumont, variant les émotions et jouant de plusieurs personnages… Autant de moments comiques contrebalancés par les réflexions que veut porter l’auteur. Ainsi, à la philosophie revient le noyau (discret) du spectacle. Philosophie remix Dans une bande-son remixée, des philosophes prennent la parole. Entre Queen et Doc Gynéco, des citations de Spinoza à Arendt en passant par Ricoeur questionnent l’existence. Vivre? Penser? Quelle place pour la religion? Comment trouver «sa» réalité? Qui suis-je?
Sans lourdeur, ni prétention, Isabelle Dumont ramène ouvertement les philosophes sur le plateau pour donner l’écho à sa fiction (si ce n’est l’inverse). Sur la scène spacieuse style «garage» du Théâtre Océan Nord, l’espace est nu pour accueillir ce bel objet. En mur de fond un écran où un prologue s’exprime dans un impressionnant tas d’images, religieuses, politiques, scientifiques, esthétiques, belles, choquantes. Avec l’habileté gracieuse d’une danseuse et beaucoup de charme scénique, Isabelle Dumont va prendre l’espace, prise dans les lumières de Xavier Lauwers qui la place, tantôt dans l’infiniment petit d’un éclairage, tantôt dans son contraire, tantôt dans son ombre, tantôt dans la pénombre.
Le tout en interaction avec le superbe travail vidéo de Filipa Cardoso, qui va de l’image réaliste, à la plongée spectaculaire d’une nonne dans une piscine, en passant par des motifs abstraits et un documentaire (surprise) dans le quartier Saint-Gilles !
Saluons la mise en scène de Virginie Thirion qui, dans la subtilité, a déployé cette partition aventureuse, vibrante à souhait.

Nurten AKA (Bruxelles)

Entrer dans le siècle
A noter Jusqu’au 28 octobre au Théâtre Océan Nord, 63, rue Vandeweyer, 1030 Schaerbeek. 032 2 /216.59.57. 

Partager cet article

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans En Europe 2006-07
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche