Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

28 mai 2005 6 28 /05 /mai /2005 00:00

MISE AU JOUR DE NOS PETITESSES

Bertrand Beillot présentait le résultat d’un travail de l’atelier théâtre du lycée Pasteur d’Avignon, le jeudi 26 mai 2005, au Théâtre de la Luna.

Saluons d’abord l’ambition de Bertrand Beillot : il n’a pas choisi l’éternel Molière ou La Leçon d’Ionesco comme support de ce travail. C’était d’autant plus difficile que la pièce ne comporte aucune didascalie et aucune distribution ! Jean-Yves Picq est pourtant un choix tout à fait indiqué, car il est, de mon point de vue, emblématique des auteurs qui parlent d’ici et maintenant. Intelligemment.



Comment supporter l’autre quand il est différent ? Par exemple, quand tout un groupe discute, bavarde face à un groupe muet, les tensions naissent très vite. Comme disait Raymond Devos : « Quand tout le monde parle et qu’il y en a un qui se tait, on n’entend plus que lui ! »

Jean-Yves Picq est de ces écrivains de théâtre qui traquent l’intolérance, le racisme, l’égoïsme, la bêtise, la méchanceté sous les mots ordinaires, ceux que tout un chacun emploie tous les jours, sans en mesurer toute la portée, parfois destructrice. Et cette mise au jour de nos petitesses est d’autant plus efficace qu’elle se fait avec les armes du rire.

Une belle énergie

D’une manière globale, je sens les quinze jeunes acteurs, mis en valeur par une mise en scène efficace, très impliqués. Une belle énergie circule et les comédiens défendent leur personnage avec conviction. Certains en font même un peu trop, mais c’est plutôt rassurant vis-à-vis de tout ce qui est dit sur l’inculture de la jeunesse.

Quoi qu’il en soit, je veux en distinguer quatre d’entre eux. Soraya Cagniard est une force en marche qui suit son chemin avec obstination. Gautier Sesmat, lui, quoique inégal, affirme une personnalité déterminée. Alizée Buisson, de son côté, démontre une grande aisance. Quant à la jolie Magali Leclerc, elle affiche une autorité naturelle impressionnante.


Donc, d’après Petites pièces à géométrie variable, de Jean-Yves Picq
Création de l’atelier théâtre du lycée Louis-Pasteur d’Avignon
Mise en scène, lumières et costumes : Bertrand Beillot
Avec : Alizée Buisson, Soraya Cagniard, Victoria Chion, Anaïs Chiron, Mathilde Couzelas, Gladys de Guérines, Marion Guérin, Sarah Ioulalen, Magali Leclerc, Florian Lecourtois, Lucille Pace, Catherine Prévost, Gaëlle Sadok, Gautier Sesmat et Baptiste Varoclier
Théâtre de la Luna, 1, rue Séverine • Avignon
Tél. : 04 90 86 96 28
Jeudi 26 mai 2005 à 14 h 30 et 20 h 30

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche