Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 08:18
FLAMMES & CO

Quatre femmes, quatre tableaux, quatre visions du flamenco qui s’enchaînent et déroulent un tour du monde de la danse. Loin de rester cadrées dans les pas rigides du flamenco traditionnel, les danseuses abolissent les frontières des conventions pour inventer un univers chorégraphique magnifié. Sentires, un voyage vers le sublime…

Chaque danseuse, qui est aussi la chorégraphe de son tableau, présente sa vision du flamenco, aidée par ses trois autres complices. Maria Ines Sadras ouvre la voie en mettant à l’honneur un flamenco tzigane. Sous le signe de la passion, le tableau bouillonne de sensualité et de violence qui se fond au rythme des musiques gitanes. L’animalité du tableau cède la place à la spiritualité du flamenco iranien présenté par Karine Gonzales qui allie dans une alchimie parfaite flamenco et danse orientale.
 Photo © Muriel Dovic

Les racines du flamenco trouvent un écho dans la musique arabo-andalouse où le thème de l’exil résonne comme un pont dansé entre deux cultures. L’influence du soufisme donne un souffle à la danse portée à la transcendance par une interprète majestueuse. Le voyage en Orient continue jusqu’en Amérique du Sud où Macarena Vergara place la féminité et la séduction au premier plan sur des sonorités latines. La danse finit par retourner aux sources du flamenco espagnol avec Raquel Gomez qui nous fait partager toute la générosité d’une danse qui traduit avant tout les émotions.

Alchimie culturelle

La danse revient à l’essentiel… Sentires respire d’une simplicité qui ne fait que mettre en valeur l’interprétation des danseuses. La richesse du spectacle vient de cette alliance de cultures qui mélangent les danses et les influences tout en gardant le flamenco comme la ligne directrice. Les quatre tableaux offrent au public quatre univers chauds et colorés définis par des costumes à la fois sobres et chatoyants et un jeu de lumières qui prend tout son sens quand les danseuses esquissent en ombre chinoise une chorégraphie derrière des paravents translucides. Les chorégraphies sont chargées d’histoires où les danseuses se font conteuses. Chaque tableau est d’ailleurs terminé par un poème mis en mouvement. Et puis au-delà des chorégraphies, il y a la rencontre de quatre femmes qui dégagent une énergie contagieuse sur scène. Une entente et une complicité qui s’en ressentent dans la danse où chacune se complète sans empiéter sur le territoire de l’autre. Une invitation au voyage que le public ne peut pas refuser !

Ange LISE (Paris)

Sentires, flamenco sous influences
Mise en scène de Thomas Le Douarec.
Chorégraphies et interprétations : Maria Ines Sadras, Karine Gonzales, Macarena Vergara et Raquel Gomez.

Au Vingtième théâtre jusqu’au 31 décembre 2006. 7 rue des Platrières, 75020 Paris
Réservations de 14 à 18H : 01 43 66 01 13
Du mercredi au samedi à 20H00, dimanches à 15H00, samedis 16, 23 et 30 et dimanche 31 décembre à 15H00 et 20H00, relâche le samedi 24 décembre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Julie 08/07/2007 01:09

Excellent spectacle de danse flamenca, qui avec de véritables personnalités nous entraîne dans des univers riches en émotions et découvertes.
A voir ! :o)

Chronique Fraîche