Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 09:17
C'est l'Océan Nord, un théâtre qui n'a pas une réputation de facilité, qui propose ce voyage en solitaire d'une auteure et actrice : Béatrice Didier, une sorte de "reportage poétique", une expérience intime et personnelle.

En "accueil résidence" dans ce lieu avec un projet soutenu par sa Compagnie, Ricochets, par des bouts de textes, des sons, des passages dansés, chantés, comme le voyageur qui a ramené dans ses valises des souvenirs hétéroclites, chargés de sens pour lui, elle veut montrer l'Inde du sud à travers les yeux d'une occidentale. "Vanakkam" c'est "bonjour" en tamoul, l’une des plus anciennes langues encore parlées aujourd'hui, un "bonjour" qui comme d'autres mots, s'accompagne du geste, et l'on songe à la "danse des mots dans l'espace" de la langue des signes des sourds. Si l’on y ajoute l'anglais, langue véhiculaire du touriste en Inde, et le français, cela donne un spectacle trilingue en direct (pas de surtitrage), mais avec une bande-son très étudiée, partenaire omniprésent, due à Mathieu Richelle.

Mathieu Richelle signe également la mise en scène et une scénographie offrant de beaux moments dans un vaste espace, mais qui, revers de la médaille, se révèle peu propice à l'intimité d'un voyage qui est aussi une quête de spiritualité difficile à faire partager. On admire donc la souplesse (dans tous les sens) de l'actrice, tout ce dont elle a pu littéralement s'imprégner ; on voudrait "partir" comme elle nous y invite, la suivre quand elle s'envole (littéralement aussi sur une balançoire), ou s'abîme dans ses trips (un passage disco hurlant), mais on reste, "étranger", un peu confus, sur le rivage…
 Crédit photo © C.Jouk

Quête de pureté ?

Avec pourtant l'apport de Véronika Mabardi pour la dramaturgie et l'aide à l'écriture sur base de notes de voyage et d'impressions a posteriori, mais l’ensemble se déroule sans histoire, ni fil rouge, les séquences, vues comme des tableaux, les personnages esquissés ou forcés, avec des allers-retours sur eux, sans que soit donnée d'explication.

Reste l’immersion non seulement linguistique, mais aussi dans l'univers unique des sensations et de la "perte de repères" souhaitée par la comédienne. De même, si l’on savait déjà l'Inde contrastée - "Bollywood", les magnats et la grande misère de la rue - nous n'en saurons pas plus que ce que nous laisse deviner la vision personnelle de cette occidentale, à son rythme, et avec ses ruptures de rythme. Conscient peut-être des multiples questions qui risquent de se poser après une telle "évocation", le théâtre a prévu toute une journée d'initiation au "bharatanatyam" et à la "musique carnatique" ainsi que des possibilités d'animations avant et après spectacle. De quoi nous amener, nous aussi qui sait, à entreprendre une quête d'authenticité, de pureté, et d'innocence…

Suzane VANINA (Bruxelles)

Vanakkam !
Théâtre Océan Nord, rue Vandeweyer, 63-65, 1030 Bruxelles - 02.242.96.89 – jusqu'au 28 avril 2007.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chronique Fraîche