Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 14:58
UN SEUL COMBAT, L'AMOUR

Librement inspiré du conte d'Andersen et plus encore peut-être du film de Paul Grimault et Jacques Prévert Le Petit Soldat, ce spectacle très coloré, conçu sans aucun texte, repose essentiellement sur une bande son et musique omniprésente comme dans les premiers cartoons.

Lorsque le dernier coup de minuit a retenti sur la vieille horloge, dans la chambre où les enfants dorment à poings fermés, les jouets reprennent vie et s'animent. Un Pierrot dégingandé fait des acrobaties et la jolie poupée amoureuse tente avec succès des travaux d'approche. Tout semble aller pour le mieux. Mais voici que surgit soudain une sorte de magicien en frac et gibus, au sourire démoniaque qui, au moyen de sa canne magique, va créer un funeste désordre. S'évertuant à manipuler perfidement tout ce petit monde, il s'approprie la jolie poupée et envoie le Pierrot à la guerre... La guerre et sa hideuse soldatesque vert-de-gris qui envahit bientôt le plateau et la salle.

Photo © DR

Il faudra du temps et beaucoup de mouvement pour que, non sans quelques dégats, tout puisse rentrer dans l'ordre,. un ordre au sein duquel l'amour et l'harmonie reviennent enfin supplanter – pour longtemps ? - la violence, la haine et toutes les forces de mort.

Complémentarités

Au centre du plateau, un grand rubik's cube mobile de deux mètres d'arête sur les parois duquel l'on voit des vidéo projections bien intégrées à l'action. Avec le décor de Jacques Brossier, les costumes de Sandrine Paccou, les éclairages, tous ces éléments donnent lieu à un spectacle très beau à voir par tous les enfants à partir de six ans et sans limite d'âge supérieure... La bande-son joue son rôle à plein. Elle sert de support rythmique à un jeu de comédiens extrêmement dynamique et tonique qui donne la plus grande place à la danse, au mime, au cirque...

La compagnie du Voodoo à l'initiative de ce spectacle est une jeune compagnie avignonnaise qui intègre très intelligemment ici plusieurs disciplines différentes mais complémentaires au sein d'une dramaturgie originale. Son créateur, Damien Gandolfo, en est aussi le metteur en scène, avec le concours de Monique Mantica, la chorégraphe.
Laure Vallès (la poupée), Mathias Pilet (Pierrot) et Maxime Carasso (le magicien), y déploient une énergie qui force l'admiration.

Henri LÉPINE (Avignon)

Avignon Festival Off 2007 – Théâtre de l'Oulle, 19, Place Crillon, Avignon.
Tous les jours du 6 au 28 juillet 2007 à 10 heures 30.
Durée du spectacle : 45 mn.

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri Lépine - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche