Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 09:34
En exclusivité pour RUEDUTHEATRE et pendant tout le Festival d'Avignon 2007, l'humoriste, comédien et auteur lyonnais Pascal Coulan nous raconte, vu des coulisses, le quotidien d'une troupe qui découvre pour la première fois les joies et les affres de la vie avignonnaise.

J-4 MOIS et deux semaines, le même jour, encore plus tard.

Ca y est, la salle est choisie, ce sera l’Espace Ecuelle, Gérard, le directeur chirurgien amoureux du théâtre a été très convaincu par la pièce des MISÉREUX. Il a tout de suite dit oui, sans même réclamer un dossier complet. « Il a confiance, c’est bon signe ! » avait conclu jean Pierre. « Faut dire, à quatre mois du festival, il lui restait encore la moitié des créneaux de libres » « Oui, mais il avait énormément de demandes, il fallait faire vite.» « Un peu comme quand on achète un appartement. Il y a beaucoup de demandes mais il reste libre trois mois plus tard » « Des fois, tu es pessimiste, Catherine. Ca se passe bien au fait pour ton divorce ?».

Catherine n’avait pas répondu. son divorce se passait mal et dans ce Gérard si sympa et si enthousiaste sur leur spectacle qu’il n’avait pas vu, elle trouvait quelque chose de louche. Mais quoi ? « En tout cas, on a bien fait de prendre ce créneau ! » avait conclu Jean Pierre pour revenir à l’essentiel. « …Mmouais…. » avait maugréé Catherine. Parce que, à Avignon, la salle ne suffit pas, il faut aussi le bon horaire. Et à l’Espace Ecuelle, parmi les onze horaires quotidiens, de 8 heures du matin à 1h30 de l’autre matin, les troupes se bousculent pour prendre les meilleurs, évidemment les plus chers. Loi du marché, les calculs sont vite faits et la question reste entière : un vieux hangar retapé qui se loue onze fois 500 Euros par jour, son proprio aime-t-il le théâtre un peu, beaucoup, ou passionnément ?

Enfin, la plupart des horaires étaient encore libres, et pour les MISÉREUX, le choix avait été vite fait : 20h, c’est trop cher, 9h45 du matin, c'est abordable, mais Annick n’est pas du matin. « Hélas » lui avait souvent dit Patrick du temps où elle était aussi avec Omar mais sans qu’il le sache … « 8h du matin c’est quasiment gratuit » avait remarqué Catherine. « Mais la voix de Marie-Chaude ne serait jamais claude ! ». Ou pluôt l'inverse. Jean Pierre tenait à la voix de Marie Claude… et Annick n’était pas du matin, même gratuit. Le 1h du matin était presque donné… mais c’était trop tard pour Catherine, qui, avec ses deux enfants menait une vie quasi bio. D’ailleurs, viendraient-t-ils les spectateurs ? « On verra » avait dit Jean Pierre. « Si non, je reste ici »… « Ah ah, sacrée Marie Claude ! Bien sûr ils viendront ! » avait conclu JP qui tenait à Catherine. 19 h ! « Ca pouvait le faire » avait pensé Michel, bien que ce soit l’heure de l’apéro…

Ils avaient finalement choisi 14h 45, en pleine canicule, à mi-chemin entre le très cher et l’inabordable. Un bon créneau où le potentiel public était maximum. Un horaire de conquérant !


Suivez les aventures de la troupe "à" Avignon au jour le jour...

Et retrouvez tous les jours Pascal Coulan dans son nouveau spectacle "Plein le culte !" à la Tache d'encre à 19h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chronique Fraîche