Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 09:34
En exclusivité pour RUEDUTHEATRE et pendant tout le Festival d'Avignon 2007, l'humoriste, comédien et auteur lyonnais Pascal Coulan nous raconte, vu des coulisses, le quotidien d'une troupe qui découvre pour la première fois les joies et les affres de la vie avignonnaise.

J-2 MOIS et 30 jours

Pour gravir le succès au festival d’Avignon, une troupe telle que les MISÉREUX, doit avoir fait un travail en amont digne d’un alpiniste. Oui, le succès est une montagne à conquérir. Rien ne doit être laissé au hasard. Les outils d’un bon festival sont : le dossier de presse, les affiches, les tracts…. un site Internet si l'on est moderne, un blog même vide, mais maintenant, tout le monde est moderne, de l‘audio, de la vidéo…. Ca tombe bien, les MISÉREUX fort du succès local de leur Province, ont déjà tout ça. Normal, le spectacle qu’ils vont présenter est LEUR meilleur.

« Un spectacle original à partir d’un texte original, à partir duquel le metteur en scène a fait une pièce superbe, toute en intelligence et en finesse, en décalage et en émotion… L'ensemble est jubilatoire. », voilà ce que disait l’article qu’ils avaient eu dans l’un des deux canards locaux. Une critique dithyrambique d’un ancien journaliste à la retraite qui comprenait tout et pigeait le reste. Dans le second journal local, c’est un stagiaire qui avait fait le papier. En partie recopié sur le dossier de presse, en partie pompé sur un autre article. Trois colonnes où il détaillait l’histoire et reprenait l’intrigue. La fin aussi était décrite. un beau résumé du spectacle où il concluait qu’il avait aimé, invitant par là le lecteur qu'il devait "se précipiter" pour en faire autant.

Bref, le dossier de presse était composé de deux magnifiques articles. Avec Photo. Ca avait de la gueule. « On les agrandira et on les collera sur la porte du théâtre » Bravo Catherine, ça c’était une bonne idée. L’affiche était faite, il fallait juste rajouter l’heure et la salle. « Peut-être refaire la photo » suggéra Patrick en pensant à Marie-Claude qui avait pris quelque kilos depuis la prise de vue. « Pourquoi donc ?, demanda elle, elle est très bien cette photo ! ». Ils allaient tirer 300 dossiers de presse pour les professionnels, 2.000 affiches, et 30.000 tracts. Un copain à eux avait filmé le spectacle. L’image est un peu floue, le son un peu haché, mais la teneur de la mise en scène reste intacte. Ils firent 200 copies de cette superbe vidéo. Bref, ils avaient mis le paquet, parce que Avignon, « si on met pas le paquet, on, met rien ». Et bien sûr ils avait contacté l’AFC, ultime détenteur sur deux - AFO ayant été liquidé dans tous les sens du terme - de la possibilité d’éditer un programme du OFF. En 2006, il y avait eu deux programmes, deux fois plus de raisons de gâcher du papier et s’embrouiller en payant deux fois plus cher. En 2007, un seul programme subsistait, les MISÉREUX s’y étaient inscrit, ils économisaient 274 €. Et, parce qu’ils étaient tous de gauche et syndiqués, grâce au succès que leur spectacle leur apporterait, tout le monde à Avignon serait payé ! « Les subventions ça sert aussi à ça ! »


Suivez les aventures de la troupe "à" Avignon au jour le jour...

Et retrouvez tous les jours Pascal Coulan dans son nouveau spectacle "Plein le culte !" à la Tache d'encre à 19h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chronique Fraîche