Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 09:34
En exclusivité pour RUEDUTHEATRE et pendant tout le Festival d'Avignon 2007, l'humoriste, comédien et auteur lyonnais Pascal Coulan nous raconte, vu des coulisses, le quotidien d'une troupe qui découvre pour la première fois les joies et les affres de la vie avignonnaise.

J-4 jours

Lundi 2 juillet, local des MISÉREUX, 7h du mat’. Sur France Inter, la météo s’annonce parfaite pour un grand départ, une grande expédition, celle des MISÉREUX sur la route de la gloire. Tout le monde est là, tout est prêt, le plus grand festival de théâtre du monde commence !

« Mais c’est dans 4 jours, pourquoi on part si tôt ? », s’inquiète Annick qui aurait bien profité de son abonnement au centre de beauté municipal. 
« Parce qu’il faut tout préparer sur place, la salle, s’organiser, tapisser Avignon avec les affiches…» « Ah, faut 4 jours pour ça !!?? »
Silence ! « C’est vrai que ça fait long juste pour se préparer. »
« Mais, s’énerve Jean Pierre… Imaginez tout le bazar qu’il y a à faire sur place, imaginez… ! » Personne ne s’imagine.

Pour le grand départ, le mini bus de la troupette est bourré comme un œuf. Tout y est, les costumes, les accessoires, les 30.000 tracts, les 2.000 affiches, la colle, les fameux cartons, dont on reparlera, les dossiers de presse, riches des deux magnifiques articles, les effets personnels...
« T’es obligée de prendre tout ça ? » s’inquiète Patrick en voyant les 5 gros sacs d’Annick.
« Je te signale qu’on part quand même un mois » Réponse imparable.
« Remarque, ça équilibre avec Omar. Il n’a quasiment rien. »
« J’achèterai sur place, c’est les soldes. »
« Marie-Claude, c’est quoi cette raquette de tennis ? »
« J’ai envie de m’y remettre »
« Mais…. »
« Tu crois que j’ai trop grossi, c’est ça, et bien c’est justement la raison pour m’y remettre ».

JP lève les yeux sur le toit. Le décor est là, bien plié, soigneusement rangé, solidement arrimé avec des sandows puissants, bâché en cas de pluie. « C’est vrai qu’il prend peu de place maintenant . » « Et Michel ? » s’inquiète Patrick…..
Au même moment, Michel apparaît, boitant, sur béquille, amaigri mais solide.
« Tu as chargé le décor tout seul ? »
« Et les tracts et les costumes et les accessoires. »
« Et ton dos ?! »
« T’inquiète, ça va le faire »
Et ni une ni deux, il grimpe à la place du chauffeur en étouffant un petit cri de douleur.

« Bon, on y va ! » Patrick avale son café d’un trait, JP pousse un peu Annick pour la faire rentrer.
« Ah non pas au milieu, je vais être malade. » Marie Claude jette son mégot, Omar ferme la porte du local, tout le monde s’entasse et Michel démarre. JP lance : « C’est bon, on n’a rien oublié ? » Marie-Claude pense à sa raquette de tennis qu’elle a laissé contre un vieux rideau. « Bonne excuse pour pas en faire ! » « ON EST PARTI S!! » Ouaaaaah !! général… Rires, ambiance, la camionnette a déjà fait 100 m…. Dans 574 kms, selon Mappy : Avignon !

Suivez les aventures de la troupe "à" Avignon au jour le jour...

Et retrouvez tous les jours Pascal Coulan dans son nouveau spectacle "Plein le culte !" à la Tache d'encre à 19h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chronique Fraîche