Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 18:27
CINÉMA D'UNE RUPTURE

Je suis bien sans toi quand t’es là est une fantaisie douce amère, une variation sur le thème de la rupture amoureuse. Chloé est là, pendant tout le temps de la pièce, et encore plus dans celui de la réalité, elle attend. Voilà trois jours que son compagnon ne donne plus signe de vie tandis qu’ elle sauve la face pour son entourage et reste dans l’expectative, plongée dans un abîme de questions. Une situation banale en somme qui se trouve prise dans les filets de la comédie, pimentée de répliques fusantes, de détails cocasses, d’une bonne dose d’autodérision et de démystification du mythe amoureux.

Avec un juste équilibre entre sérieux (il s’agit tout de même d’une rupture…) et humour (rire de soi même et des autres est une bonne thérapie…), la pièce nous parle des hommes, des femmes, du quotidien enflammé ou flétri. La présence de trois comédiennes pour incarner le personnage féminin apporte une touche pétillante à la mise en scène. Ce trio s’invective, se soutient, prend le public à parti sur un ton enlevé et décapant qui empêche le récit de sombrer dans la complainte amoureuse. Mais il s’agit aussi grâce à ces trois voix qui se répondent, de révéler toutes les contradictions, les hésitations et les revirements qui bousculent notre personnage féminin. Selon l’instant, Cupidon la repique et elle se rappelle, avec émotion et quelques trémolos dans la voix, sa bouillonnante rencontre pleine de promesses, ou bien, reprenant ses esprits, elle tente de se détacher et de reconquérir son esprit d’indépendance. La complicité qui s’instaure entre les trois comédiennes, visible, apporte du rythme et du relief aux situations, chacune pimentant à sa manière le jeu. Je suis bien sans toi avec toi est une « métaphore inachevée de la rupture » qui s’ébauche dans un parler drôle, coloré et rythmé. Si le trait est parfois un peu guimauve, la pièce évite tout de même les clichés et invente le langage imagé de la rupture.

Anne CLAUSSE
www.ruedutheatre.info

Reprise Avignon 2006

Je suis bien sans toi quand t’es là
Ecrit et mis en scène par Jean-Michel Bracquart
Avec : Camille Elleboudt, Audrey Boudou, Samira Mamèche

Festival Avignon Off 2006 Théâtre de l’Albatros 10h45
Du 7 au 29 juillet, sans relâche Durée : 1 h - Plein tarif : 9 € - Tarif Abonné : 6 € - 6 €
29, rue des Teinturiers 84000 Avignon Tél. 04 90 86 11 33 - 04 90 85 23 23

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Clausse - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche