Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 19:17
Article publié le 18 juillet 2005 lors du Festival Off d'Avignon

TO BE OR NOT TO BE… « HAS-BEEN »

La retraite à trente ans, ça vous tente ? Julien Brillant, un danseur étoile, fait son dernier tour de piste sur Le Lac des cygnes avant de lever le pied - si l’on peut dire – atteint par la limite d’âge. Mais la star, un peu précieuse, qui manie le franglais aussi bien que le pas chassé, a du mal à se résoudre à quitter ce à quoi elle a voué nuit et jour, corps et âme. D’autant que des événements curieux et inattendus viennent semer le trouble dans la der des der. Heureusement, sa maquilleuse et son habilleuse lui vouent une dévotion sans limites, sera-t-elle suffisante pour lui éviter de broyer de la mélancolie et du ressentiment et pour le cuirasser pour l’avenir ?

Cette comédie, emplie de moments grinçants et plaisants, nous parle de la solitude de l’artiste, de tous ceux qu’une passion dévorante anime et aussi des renoncements qui lui sont consubstantiels. Et maintenant, que vont-ils faire, ces retraités prématurés, qu’ils soient artistes, sportifs ou pilotes de chasse, quelle sera leur vie ? Le cocon qui enrobe le quotidien privilégié des puissants et des stars leur fait souvent oublier une réalité : ils ne vivent que par le regard du public qu’ils craignent de perdre. La crainte de l’ombre est pire que l’ombre elle-même : « Peux-tu me flatter le plus simplement du monde ?», adressé par Brillant à son habilleuse ingénue, nous rappellera le splendide « Flattez-moi, mon bon Blaise !»  lancé par de Funès à Montand dans La Folie des grandeurs. Nul n’est irremplaçable comme le redoute Brillant, lunatique et hypocondriaque, forme encore bénigne de sa paranoïa galopante.

L’originalité de la pièce, c’est de donner à voir le spectacle des coulisses, qui pour une fois s’animent ; la maquilleuse et l’habilleuse sortent de leur anonymat, comme un hommage aux « petites mains » sans lesquelles ceux qui vivent dans la lumière seraient si peu, voire… Posant aussi la question des entourages laborieux et comment leur petit monde est frappé et déstabilisé, à leur échelle. Marie-Do Ferré, en maquilleuse frivole et en coach énergique, et Laetitia Tomassi, en habilleuse perfectionniste confite d’idôlatrie, offrent à la comédie un intéressant tempo et une complémentarité de caractères impeccable. Arnaud Allain incarne avec fragilité et panache cette star décillée, qui découvre ce qu’est la vie, accepte ses fêlures, ses angoisses et bientôt ses envies. Les intrusions énergiques d’Aymeric Pol, en fan un brin nigaud et totalement illuminé, scintillent. En somme, un divertissement léger sans être superficiel, sérieux sans être grave, servi par une compagnie qui a l’intelligence du texte et du jeu et dont la complicité sur scène procure au spectateur des plaisirs qui ne se boudent pas.

 


Du mardi au samedi à 20h & le dimanche à 16h - tout juillet 2006
à  LA COMEDIE DE PARIS 42, rue Fontaine - 75009 Paris - Métro Blanche

Étoile forever
, de Virginy L. Sam
Mise en scène : Frédéric Baptiste
Avec : Arnaud Allain, Marie-Do Ferré, Aymeric Pol, Laetitia Tomassi
Compagnie Sousouli
Théâtre du Bourg Neuf
Horaire : 15h, durée : 1h10

Partager cet article

Repost 0
Published by Stephen Bunard - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche