Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 09:34
En exclusivité pour RUEDUTHEATRE et pendant tout le Festival d'Avignon 2007, l'humoriste, comédien et auteur lyonnais Pascal Coulan nous raconte, vu des coulisses, le quotidien d'une troupe qui découvre pour la première fois les joies et les affres de la vie avignonnaise.

A+9 : dimanche 15 juillet

Les MISÉREUX sont loin du monde Après cette nuit de liesse et de fête populaire, retour au concret de la vie. « On ne perd pas le rythme », annonce Jean-Pierre dès son réveil dans les bras de Catherine. En attendant que chacun, chacune surtout, prenne sa douche, Patrick allume la télé : LCI, le journal. Comme ils sont loin du monde les MISÉREUX d’Avignon. Ils veulent le changer et tournent en rond entre eux sur 5 kms carrés. Et pendant qu’ils se battent pour un bout de carton qui pendouille, une place sur un lampadaire ou une table libre pour faire leur baratin, à l’extérieur, le monde lui ne les attend pas pour bouger.

JP rejoint Patrick « Bien dormi ? » « Et Catherine ? » « Elle prend sa douche ». Ensemble, ils écoutent les retransmissions de la veille: Sarko qui s’agite en rendant la Carte bleue de sa dépensière de femme républicaine, Fillon qui a pris tous les tics de son petit maître à penser ! A croire que c’est Sarko lui-même qui met un masque de Fillon pour faire croire qu’ils sont deux. Les vieux éléphants replets et fatigués du PS se relaient à l’Elysée. Kouchner, le gras Allègre, DSK, Jack Lang… A quel prix un petit bout d’état ? Seul Hollande semble encore hésiter. Cécilia aurait-elle résisté à ses avances ? Bientôt Ségolène dans une commission sur le gouvernement en soldes ? Le pape remet le latin dans les soupes de bénitier, les prisons sont prêtes à exploser, Fourtou, ex pdg de Vivendi, réalise un bénéf de 37 millions d’Euros de stock-options, le patron d’Alstom s’augmente le salaire de 10% et passe à 2,5 millions annuels, l’Irak s’enfonce, Gaza se défonce, le monde bouge, oui, direction le Moyen Âge. Encore qu’à cette époque, la poésie avait sa place et le roi n’osait pas citer Jaurès.

Catherine sort de la douche, Annick la suit ! Hurlements « Y’a plus d’eau chaude !! » Quand on pense qu’il n’y a plus non plus de Nutella ! Que le monde malgré cela est agréable, en miniature, ici au festival d’Avignon ! A une heure de la parade, le vague à l’âme des MISÉREUX se change en liesse nouvelle. Ils sont bien ici, pleins d’espoir intact, à faire salle comble (presque) depuis hier, rouage fier et talentueux d’une immense machine de 850 pièces ! Tous ensemble ils paradent selon le mouvement interne des remparts, tous plus cultureux les uns que les autres, mais tous actifs et serveurs de la création. Le cœur à l’ouvrage et se souvenant des paquets de public fuyant le donjon de la Cour d’honneur, ils se disent que seul le IN n’a plus aucun lien avec ce monde extérieur qui avance à reculons. Pourtant, le président du festival est un ancien patron de Renault. Et la marche arrière, il connaît !

Suivez les aventures de la troupe "à" Avignon au jour le jour...

Et retrouvez tous les jours Pascal Coulan dans son nouveau spectacle "Plein le culte !" à la Tache d'encre à 19h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chronique Fraîche