Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 12:03
PAR L'UBU DE LA LORGNETTE

Le théâtre de l’Abattoir s’est lancé un défit pour Avignon : apprivoiser le texte cynique d’Alfred Jarry pour l’offrir aux tout petits. Le résultat est quelque peu nuancé, entre crainte et amusement, le cœur des enfants balance…

Ubu c’est la quête du pouvoir par un petit homme bête et méchant, encouragé par sa femme aussi cupide que vicieuse. « Capitaine de dragons, officier de confiance du roi Venceslas, décoré de l'ordre de l'Aigle Rouge de Pologne, et ancien roi d'Aragon », Ubu n’est pas satisfait de son rang. Il fait alors assassiner son roi pour prendre son trône et se révèlera un dirigeant trop gourmand. Il mettra sans pitié « à la trappe » tous ceux qui se dresseront entre lui et la richesse. Suivra une Intifada menée par l’héritier du trône, Bougrelas, contraignant le grotesque couple à fuir des terres polonaises.


Avec un texte réduit, conté et mis en image à l’aide de divers procédés, ce classique est mis à la portée des plus jeunes, tout en restant abordable par les grands. Le burlesque demeure une valeur sure à laquelle sont attachés les personnages du père et de la mère Ubu. Avec leurs insultes abracadabrantes et leur mauvaise humeur, ces deux personnages amusent autant qu’ils effraient. Le fond de cette pièce satirique est donc bien respecté, on y retrouve le roi Venceslas assassiné, le traître de Capitaine Bordure, le jeune Bougrelas en culotte courte et la douceur approximative des « Merdre ».

Ombres chinoises, masques et marionnettes caricaturaux, écran interactif, il y a de tout pour amuser. Il n’en reste pas moins que pour les plus jeunes, les cris impressionnent plus qu’ils ne divertissent… Le débit de parole est peut être un peu trop rapide pour les enfants, mais un conteur est là pour expliquer calmement les choses. Un petit Ubu demeure une pièce plus fraîche et plus légère que le grand « Ubu », mais le condensé du texte n’est accessible dans sa portée politique que pour les enfants âgés de plus de dix ans ; et encore…

Jennifer MAYEUR
www.ruedutheatre.info

Un petit Ubu, au théâtre de l’Etincelle, joué en anglais les 10, 17 et 24 juillet à 10h30.
Texte d’Alfred Jarry
Mise en scène : Vincent Thomas
Costumes et décors : Julia Lemaire
Interprètes : François Charbonnier, Raphaëlle Denhez, Sylvain Lamy, Charles Lemaire et Vincent Thomas

Partager cet article

Repost 0
Published by Jennifer Mayeur - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche