Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 08:34
En exclusivité pour RUEDUTHEATRE et pendant tout le Festival d'Avignon 2007, l'humoriste, comédien et auteur lyonnais Pascal Coulan nous raconte, vu des coulisses, le quotidien d'une troupe qui découvre pour la première fois les joies et les affres de la vie avignonnaise.

A+13 jeudi 19 juillet (34)

La journée a été belle, chaude, laborieuse et fructueuse. 54 personnes en tout, un nouveau journaliste, peu d’amis, quelques comédiens de l’Espace Ecuelle et trois acheteurs potentiels qui recherchent des textes originaux et pleins des émotions du monde moderne. Pour le reste, des tarifs réduits carte OFF, mais des réduits ravis. Si on ne compte pas les pertes, ce fut une belle journée.

Le ballon d’eau chaude a eu le temps de se remplir, et les MISÉREUX ont pris une douche bien méritée. En début de soirée, Annick regarde « La Créature du lac noir ». Un vieux film aux trucages repérables, mais quand même, un film fantastique ! Les MISÉREUX se regroupent autour de la piscine et Omar fait tourner un pétard comme il est de coutume dans les troupes de théâtre modernes et décomplexées. Avec le vin et les étoiles, en tournant, le pétard change la géographie des lieux.

... Les bords de la piscine marécageuse sont des remparts, et dedans, comme une ville fermée, ça grouille ! Des bestioles, des herbes, des voitures qui empestent, des comédiens qui se mélangent dans leur costume. Tous les tracteurs semblent bouillir dans cette piscine sans chlore. Journalistes et acheteurs ricanent : Annick se souvient de la créature du lac noir. Benedetto, Gelas et Amar, tels les cerbères du OFF, surgissent sur leur cheval blanc du début de festival. Derrière eux, 850 méduses, hydres et dragons crachant tracts, affiches et cartons. Une horde de touristes les vomit en sautant de lieux en lieux, glissant sur un tapis de mousse et de cornets deux boules gluants. « Ahhh ! »… Un pape arabe sort de la Cour d’horreur. Sur sa tête, Dominique Pinon, immense et psychiatre. Joël le chevauche sur un tréteau de l’âme, montant dessus et replongeant dans le liquide verdâtre… ! Ils entraînent Marie-Claude. Applaudissements des grenouilles, rire des salamandres. 18 juillet, encore 40 ans et le festival en aura 100 ! Annick se voit dans 40 ans, déguisée en Jeanne Moreau lisant n’importe quoi avec Olivier Py nu qui l’embrasse et l’aime en toutes ces régions dangereuses ! « Non, pas Py, pas Py ! »

... « Pape Pie ! », ricane Patrick devant Annick la paniquée. Elle se réveille. Autour d’elle, les MISÉREUX hilares, verre à la main et pétard dans l’autre. Ils la regardent en riant bêtement sous les étoiles qui s’en foutent. « J’ai fait un cauchemar, lance-t-elle : Olivier Py était encore dans le IN cette année ! »

Suivez les aventures de la troupe "à" Avignon au jour le jour...

Et retrouvez tous les jours Pascal Coulan dans son nouveau spectacle "Plein le culte !" à la Tache d'encre à 19h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carte off 19/07/2007 10:07

je me suis toujours demandé(e) ce qui se passait quand on fumait un pétard : merci d'avoir répondu à cette question mr le chroniqueur. Bon, vos miséreux on l'air d'avoir des jours moins miséreux et ce n'est que mieux : on a été transfusé aux contes de fées depuis l'enfance, alors les happy ends on adore. Je devine tout de même que vous n'allez pas vers la facilité et que même, un léger esprit de contradiction vous anime.Un truc qui m'intrigue : les miséreux ne se mélangent jamais avec les "cartes off" ? Il y a pourtant des "cartes off" qui méritent qu'on s'y attarde  : réduction peut-être, mais pas au niveau des lobes cérébraux !

Chronique Fraîche