Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 12:01
COUP DE COEUR RUEDUTHEATRE

« QUAT’SOUS » QUI VALENT DE L’OR !


Un numéro de cabaret à l’esthétique et la drôlerie inoubliables. Un texte contemporain de Frank Delorme, hanté par des chansons de Bertolt Brecht et Kurt Weill. Exceptionnel !

Dans un décor qui hésite entre arène et piste de cirque, ils sont neuf. Comédiens, musiciens et chanteurs. Hommes et femmes orchestres d’un bal sans lumière. Protagonistes étonnant d’une fresque humaine qui prend ses racines dans l’univers brechtien pour étendre ses bourgeons jusque dans le 21e siècle.


Ils sont neuf, mais pourraient être cent. Campés dans leurs personnages de gangster à la belle gueule, marin d’eau-de-vie, mari...ée-couche-toi-là, poète maudit, actrice guindée ou ange désabusé. Cachés derrière leur face d’Auguste ou leurs instruments de musique, ils sont l’humanité toute entière. Une humanité figée dans un musée de cire et qui prend vie sous nous yeux. Faisant leur numéro de cirque, ensemble ou tour à tour. Ils jonglent de leurs maux, pirouettent de leurs larmes, chantent (et avec quel brio !), dansent. Et parlent. Et les véritables numéros de cabaret sont là, dans ces mots qui habillent les chansons. Dans les humanités crachées sur scène, les espérances murmurées, les désillusions avouées.

Petite bulle d’éternité, suspendue dans le temps, ce Cabaret de Quat’sous est un véritable moment d’exception. Spectacle esthétique, puissant, poétique et drôle, qui joue tout en finesse sur les lumières pour mieux sculpter la noirceur des âmes. Les airs, les chants, les paroles, les voix, l’humour, l’autodérision, les cordes, accordéons, clarinettes, couleurs et étoffes se mettent au diapason de ce drôle d’univers, orchestré de main de maître par Frank Delorme.

Avec une richesse visuelle, une profusion d’émotions, une quasi perfection musicale qui n’ont d’égale que le jeu des comédiens et l’originalité du l’approche artistique. A tout point de vue, superbe.

Karine PROST
www.ruedutheatre.info

Le Cabaret de quat’sous
De Frank Delorme
Avec : V. Debay, F. Delorme, B. Dendievel, C. Elleoudt, C. Fortin, S. Sicard, J. Cabadas, T. Montagne et E. Pralat.
Mise en scène et scénographie : Frank Delorme

Théâtre le Petit Chien, à 11 heures

Photo © Théâtre de la Mandragore

Partager cet article

Repost 0
Published by Karine Prost - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche