Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 10:24
SORTIR DES SONS POUR SORTIR DES SONGES

Pour les 80 ans du compositeur, Pierre Henry, père de la musique concrète et novateur absolu dans le domaine de l’esthétique du son, sept créations sont prévues en 2007/2008. Le 11 juillet dans la Cour du lycée Saint Joseph,  il donnait un concert à Avignon en forme de manifeste.

La rencontre de Pierre Henry avec Pierre Schaeffer est déterminante : ensemble ils créent la Symphonie pour un homme seul en mars 1950. Pierre Henry est chef des travaux au Groupe de Recherche de Musique Concrète de 1950 à 1958, date à laquelle il quitte la Radio Télévision Française pour fonder son propre studio Apsome.


C’est le premier studio consacré aux musiques expérimentales et électroacoustiques dans lequel il poursuit ses recherches pures, en y associant des techniques nouvelles et des procédés électroniques dont il est l’inventeur. Il a travaillé avec les chorégraphes Maurice Béjart, Carolyn Carlson, Merce Cunningham, Maguy Marin et participé à des performances avec les plasticiens Yves Klein, Jean Degottex, Nicolas Schöffer et Thierry Vincens… bref c’est un géant de la musique.

Depuis 1995 toute la génération des musiques actuelles lui rend hommage pour les inventions révolutionnaires dont il est à l’origine, et qui sont toutes reprises par les technologies manufacturées.

Musique concrète

La musique de Pierre Henry prend appui sur les bruits qui nous environnent pour en faire des mouvements sonores, des musiques.

Objectif Terre
se compose de trois parties : une histoire naturelle ou les roues de la terre (55 min 07sec), six coupes de colère, un extrait de l’apocalypse de Jean (quatrième temps, séquence 19, 3 min 54), et Prisme (15 min 15 sec), un morceau de bravoure, une suite de micro-séquences à l’architecture claire, tournoyante et ascendante, un creuset où l’énergie macère jusqu’à s’épuiser elle-même. Le concert se veut une attention, une sensibilité particulière aux problèmes de l’environnement. Pierre henry dit s’être appuyé sur cette citation du cinéaste japonais Shohei Imamura : « les insectes, les animaux et les hommes se ressemblent en cela qu’ils naissent, excrètent, se reproduisent et meurent ».

Le compositeur termine son concert-manifeste avec Prisme qui sonne comme une alerte générale glacée, stridente, qu’il est grand temps d’entendre pour sauver cette terre mise sous cloche.

Matthieu MÉVEL
www.ruedutheatre.info

Objectif terre sera rejouée le 4 août 2007 à l’esplanade de la Défense à Paris, dans le cadre du festival Paris Quartier d’Eté.

Photo © Christophe Raynaud de Lage/festival d'Avignon

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Mével - dans Festival In 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche