Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 01:43
Les Grands Prix du Syndicat de la Critique « Théâtre, Musique et Danse » seront décernés lundi 15 juin à partir de 11h30 à la Cité de la Musique à Paris.

Dans la catégorie « Danse », notons parmi les 5 prix, que le Grand Prix est attribué au spectacle « To be Straight with you » de Lloyd Newson (Compagnie DV8). Cette pièce chorégraphique a été présentée dans le cadre du Festival d'Automne à la Maison des Arts de Créteil.
Le Prix du Jury revient à « L'Orgie de la Tolérance » de Jan Fabre présenté au Théâtre de la Ville à Paris. Il sera présent également au prochain Festival d'Avignon.
 
Côté théâtre où 10 prix sont attribués, le Grand Prix (meilleur spectacle de la saison) revient à « La Cerisaie » de Tchekhov dans la mise en scène de Alain Françon au Théâtre National de la Colline à Paris.
Le Prix Georges-Lerminier, qui récompense le meilleur spectacle créé en province) est attribué à Stéphane Braunschweig pour sa mise en scène de « Tartuffe » (Molière) créée au Théâtre national de Strasbourg et vu à l'Odéon Théâtre de l'Europe à Paris.
Ludmila Mikaël est « Meilleure comédienne » pour son interprétation dans « L'Amante anglaise » de Marguerite Duras (Théâtre de la Madeleine) à Paris, et Hervé Pierre est sacré « Meilleur comédien » pour son rôle dans « La Grande Magie » d'Eduardo De Filippo actuellement à la Comédie Française.

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 10:22
EVOLUTION ET PERSPECTIVES : PLUS ET MIEUX …

La conférence de presse d’Avignon Festival et Compagnies a eu lieu ce mardi 2 juin. Elle a mis en lumière des perspectives d’évolution et d’amélioration intéressantes qu’il n’est pas possible de transcrire ici d’une manière exhaustive. Nous nous limiterons donc à l’essentiel et aux nouveautés. Tous les renseignements supplémentaires que nos lecteurs pourront  souhaiter vont se trouver sur le site internet de l’association.


En 2009, il y aura 980 spectacles donnés par 825 compagnies dans 105 lieux dont 13 qui ne sont pas des lieux de théâtre. Les artistes, les professionnels et le public peuvent dès à présent obtenir en ligne leurs accréditations ou les cartes du Off. Le programme (en ligne le 15 juin), imprimé en cent trente mille exemplaires (130 tonnes de papier !) sera disponible dès le 1er juillet, soit une semaine avant le début du festival (8 juillet).

Les lieux, jusqu’ici éclatés, seront concentrés  ainsi :
- Pour les cartes et accréditations non prises en ligne : la Maison des Pays du Vaucluse ;
- le Bar du Off, le bureau de presse, l’espace de rencontres et d’exposition seront rassemblés dans les quatre nefs de l’Espace Jeanne-Laurent, vaste lieu unique, agréable et prestigieux.

Cette année, la campagne de promotion a été considérablement développée avec un plan média dont le budget atteint 200.000 € contre 90.000 en 2008.  La Grande Parade, manifestation festive aisément relayée par les médias, aura lieu le 7 juillet.

Les fonds apportés par la carte du Off sont  comme auparavant en partie affectés à un fonds de soutien et d’aide à des compagnies dont les productions répondent à certains critères précis. Une somme de 4000 euros sera attribuée à dix compagnies.

Mettre en évidence chaque année la riche histoire du Off, c’est ce qui avait été décidé lors des Etats Généraux de 2007. Pour 2009, vingtième anniversaire de la mort de Bernard-Marie Koltès, avec la complicité de son frère François Koltès, un temps d’hommage sera consacré à Koltès, avec deux expositions, des lectures, des petites formes créées pour l’occasion par des compagnies professionnelles ou courts slams donnés par des jeunes de banlieue les 15 et 16 juillet. Des débats auront lieu aussi et la projection le 17 juillet à 18h au cinéma Utopia, du film La Nuit perdue.

Une autre innovation cette année : deux critiques en résidence, Bruno Tackels et Diane Scott devront mener une réflexion sur les rapports entre l’art vivant et la société à partir de l’ensemble des spectacles, à partir des propositions des artistes du In comme du Off, des réactions du public, de la presse, etc…

Ce dialogue concret entre artistes du Off et artistes du In, voulu et rendu possible par Avignon Festival & Compagnies, se nouera chaque jour autour de rencontres critiques. Ces rencontres auront lieu à 17 heures à l’Espace Jeanne-Laurent. Elles permettront aussi à toutes les compagnies de faire connaissance avec les journalistes.

Enfin, en parallèle aux cinquante ans du Ministère de la Culture, un cycle de rencontres et de tables rondes s’articulera autour des conditions de la transmission culturelle dans tous leurs aspects, différents et complémentaires.
                             
Henri LEPINE (Avignon)

Avignon Off 2009, du 8 au 31 juillet 2009. Site internet : avignonleoff.com

Photo archives Aurélia Hillaire.

Repost 0
Published by Henri LEPINE - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 16:02

CHAMBORD TOUT D'OPERA VETU

Temps fort de la tournée 2009 des « Opéras en plein air », manifestation créée en 2001, Chambord accueille depuis le 29 avril une exposition sur les costumes d’opéra choisis par le célèbre scénographe Alain Germain. Visite guidée.

Le choix de Chambord pour abriter la collection de costumes des « Opéras en Plein air » n'est pas le fruit du hasard. L’histoire même du lieu, conçu par François Ier, pour se divertir avant tout, est le cadre depuis cinq siècles de créations théâtrales, de concerts et dîners. Et voilà que Chambord va accueillir en septembre, dans le cadre de sa tournée française, un événement de l'art lyrique, Rigoletto de Verdi, revisité cette année par Francis Perrin.


Nous avons pu découvrir, en avant-première, la collection de costumes d'opéra exposés jusqu'au 11 octobre 2009. Le guide n'était autre que l'instigateur du projet, le scénographe Alain Germain. Avec quarante ans de carrière derrière lui, ce dernier a signé la mise en scène, chorégraphie et costumes de nombreuses pièces d’opéra dans le monde entier.


Des « invités » de marque dans le château


Dans les pièces de Chambord, les portraits de François Ier semblent regarder avec curiosité l’éblouissant défilé de mode figé qui a pris place. Le Roi joue l'« invité » de marque. Il s'agit « d'habiter » dignement Chambord, précise Alain Germain. La première pièce est dédiée à La Traviata. Les costumes sont de Franck Sorbier (qui signe également ceux des Contes d'Hoffmann).


D'autres créateurs de costumes sont à l'honneur: Olivier Bériot, Pascale Bordet, Nathalie Garçon. Alain Germain est forcément un peu plus bavard quand il s'agit de commenter ses propres costumes. Pour le Barbier de Séville (représenté en 2007) par exemple, il caresse le tissus de la robe de Rosine et nous explique avec émotion que celui-ci est « complètement inventé », fait de rubans et de dentelles anciennes.


A travers ces costumes de scène, le scénographe s'est attaché à retrouver les fastes de la cour de François Ier ou encore celle de Louis XIV, avec les comédies ballets de Molière, dont les premières du Bourgeois Gentilhomme et de Monsieur de Pourceaugnac se sont produites … au château de Chambord !


Laetitia HEURTEAU (Paris)


Exposition « Alain Germain habille Chambord d'opéra »

Au Château de Chambord

du 29 avril au 11 octobre 2009


Expositions de costumes de scène d'Opéras en Plein air créés par Olivier Bériot, Pascale Bordet, Nathalie Garçon, Alain Germain, Franck Sorbier


OPERA EN PLEIN AIR

Rigoletto de Giuseppe Verdi

Mise en scène de Francis Perrin

Direction musicale de Mélanie Thiébaut

Décors de Jean-Michel Adam

Costumes d'Agnès Letestu


Dates et lieux de la tournée 2009 :

10, 11, 12 et 13 juin au Jardin du Sénat, 19 et 20 juin au Château du Champ de Bataille, 25, 26 et 27 juin au parc de Sceaux, 4 juillet à Carcassonne, 15 et 16 juillet au cloître de l'Evêché de Luçon, 5 et 6 septembre au Château de Haroué, 10, 11 et 12 septembre au Château de Vaux-le-Vicomte, le samedi 19 septembre au château de Chambord.


Informations et réservations:

0892 707 920

www.operaenpleinair.com


Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 14:10

DES TROPHEES CULTURELS SOLIDAIRES

L’UNESCO accueillait à Paris le 11 mai dernier la Fédération des APAJH (Associations pour Adultes et jeunes Handicapées) venue remettre pour la cinquième année ses trophées, conçus pour valoriser des initiatives qui permettent la participation à la vie sociale, culturelle et professionnelle des personnes en situation de handicap.

 

Saluons ici l’énergie et la mobilisation de ces associations qui militent depuis 40 ans en accompagnant 25 000 personnes en situation de handicap, dans plus de 600 établissements ou services.

Jean-Louis Garcia, le président de la Fédération des APAJH a souligné la légitimité de cette soirée, en rappelant que celle-ci ouvrait également le Festival International pour la diversité culturelle, organisé par l’UNESCO jusqu’au 21 mai prochain.

Marraine d’honneur de la soirée, la comédienne Léa Drucker avait fait venir ses amis de la scène Elie Semoun, Florence Pernel, entre autres, pour remettre les prix, dans cette soirée festive, où l’émotion lors des reportages diffusés sur le quotidien des personnes handicapées était également présente.

 

« Pourquoi me jugez-vous ? »

Elie Semoun, touché par l’un des reportages, a relevé une déclaration particulièrement forte d’une personne handicapée ici filmée: « Pourquoi me jugez-vous ? Je suis comme ça ! »

Dans la grande salle de l’UNESCO, c’était surtout un moment de grandes retrouvailles pour ces personnes subissant au quotidien un handicap. Et si les personnalités avaient répondu de façon moins pressante cette année à l’appel de la Fédération, les participants de la soirée semblaient heureux de partager leurs impressions et de rêver un peu encore autour de nombreux musiciens venus pour l’occasion.

 

Laetitia HEURTEAU (Paris)

 

Palmarès des Trophées APAJH 2009 :

Trophée Insertion Professionnelle : Carrefour

Trophée Accessibilité d’une ville : ville de Nantes

Trophée Droit à l’école et à la culture : Parc national des Pyrénées

Trophée de la Grande entreprise citoyenne : EDF

Trophée d’honneur : Forum Européen des Personnes Handicapées.

 

 

 

Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 12:01
INTRODUCTION AUX ARTS DE LA DANSE

La danse pour tous : un concept de présentation simple mais efficace des différents arts de la danse. Les Rencontres de danse organisées  par l’association l’Aquilone favorisent l’accessibilité,  la participation et  la convivialité.

Elles sont itinérantes ces Rencontres de danse et se déplacent dans Paris intramuros. En mars dernier, elles avaient eu lieu au 'Dansoir' de Karine Saporta. Bientôt, elles se tiendront dans le 13ème puis dans le 20ème arrondissement.


L’association l’Aquilone est à l’origine de l’organisation de ces rencontres semi-professionnelles de danseurs de tous les âges. Pour la plupart, il s’agit de très jeunes qui déploient une passion pour le mouvement. Cette démonstration de motivation est d’une fraîcheur touchante et communicative ; contrairement à l’apparence parfois blasée que donne certains professionnels, ne daignant décrocher un simple sourire qu'au moment des applaudissements. Cette verve des débuts est sans pareil, prometteuse d’une carrière en devenir. On voit bien ici la difficulté de justifier cette mince frontière qui résiste parfois difficilement entre professionnels et semi-professionnels. 

Faites de la danse

Inspirée par la volonté de développer l’art chorégraphique et de sensibiliser un public plus large, l’association l’Aquilone donne l’occasion de découvrir à proximité de chez soi la pratique de la danse contemporaine, orientale, africaine, indienne, jazz, ou encore hip-hop… Forte de son succès de l’an dernier (participation de 15 groupes soit plus de 150 danseurs et 500 spectateurs), l’association renouvelle sa manifestation pour la septième fois. érents groupes montreront le résultat d’un travail et d’une démarche professionnels, présenteront des chorégraphies composées par des artistes d’origines variées, basées sur la diversité culturelle et esthétique des arts de la danse. En effet, nos quartiers ont des talents…

Après avoir admiré toutes ces énergies débordantes, il est possible dès lendemain de s’initier à la danse contemporaine et/ou à la danse orientale. Ces initiations sont gratuites sur présentation du ticket de la veille. Elles auront lieu au gymnase Caillaux, dans le 13ème arrondissement de 13h à 18h.

Florence LE JUEZ (Paris)


-Samedi 16 mai 2009 : à 19h  Rencontres de danse du 13ème à la Halle Carpentier : 81, boulevard Masséna 75013 Paris
Métro: ligne 7 d’Ivry ou Porte de Choisy  T3, PC2
www.rencontresdedansedu13eme.fr/
Entrée : 5 euros sur place / 3.50 euros en prévente / 1 euro les – 12 ans
Prévente : Centres d’animation du 13ème : Daviel  (24, rue Daviel) et Baudricourt  (6, rue Simone Weil)

-Dimanche 17 mai : initiation danse contemporaine de 13h30 à 15h (cours donné par Natalia Fontana, association l’Aquilone) initiation danse orientale (cours donné par Elsa Morin, Mouvances, M. et D.) de 15h à 16h, atelier de composition contemporaine et orientale de 16h à 17h
Réservation obligatoire :par mail ou téléphone  
Renseignements: @hotmail.fr / 06 68 41 90 73
Gymnase Caillaux : 3 Caillaux 75013 Paris    Métro: ligne 7 Maison Blanche
 
-Dimanche 14 juin : à 14h Rencontres de danse du 20ème Gymnase Louis Lumière 30 rue Louis Lumière 75020 Paris métro : Porte de Bagnolet.

Association L’Aquilone. Tél  : 0668419073.  www.laquilone.spaces.live.com

Repost 0
Published by Florence LE JUEZ - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 12:29

DIABLEMENT MERITE

A l’initiative de l’ART (Association de la Régie Théâtrale) et de la Mairie de Paris, le prix du Brigadier, a été remis à Christian Schiaretti, il y a quelques jours. Le Brigadier d’honneur a été décerné à Claude Rich, « chez lui », sur le plateau du « Diable Rouge » au Théâtre Montparnasse. Une belle reconnaissance de la profession, certes moins médiatisée que les Molières mais très prisée par les artistes.

 

En la personne du maire de Paris, Bertrand Delanöé, le Brigadier 2009 a été remis à deux personnalités théâtrales qui ont créé l’événement en cette saison 2008/2009. Cette perche de théâtre gainée de velours rouge sert aux célèbres trois coups que le régisseur frappe en coulisses avant que le rideau ne s’ouvre.

En excellent show-man, le maire de Paris a remis l’étonnante récompense à Christian Schiaretti, le félicitant au nom de tous pour son travail au TNP de Villeurbanne avec notamment sa mise en scène de « Coriolan » (Shakespeare) qui lui a déjà valu le Prix de la meilleure création en région de la part du Syndicat professionnel de la Critique et, plus récemment, trois Molières. Emu, Christian Schiaretti a rappelé en effet le tour de force de ses deux dernières mises en scène (« Coriolan » déjà cité et « Par-dessus bord » de Vinaver), réclamant chacune sur le plateau plus d’une trentaine de comédiens.

 

Le prix des gens de « la baraque »

 

Sur la scène du théâtre du Montparnasse, le « Diable rouge » est alors apparu en la personne de Claude Rich, plus souriant et ému que jamais. Selon la tradition, il a lu un discours rappelant son parcours professionnel mais également ce que représente ce prix si particulier et si cher à Jean Anouilh, qui l’a lui-même reçu en 1971. « C’est le seul prix que j’accepte parce qu’il vient des gens de la baraque ! », avait-t-il alors déclaré.

 

Un délicieux petit pied de nez aux jurés des Molières qui ne lui ont pas décerné cette année le Molière du meilleur comédien. Et occasion pour entendre le récit de ses nombreuses rencontres théâtrales, le fait de « tenir le coup » dans cette aventure incroyable du « Diable Rouge » (bientôt huit mois de représentations !). Un discours superbe de cet homme qui accepte avec bonhomie le surnom donné par ses pairs « d’acteur souriant ».

 

Pour l’entourer et célébrer ses soixante ans de carrière, beaucoup de personnalités du théâtre avaient fait le déplacement dont Jean-Pierre Marielle, Samuel Labarthe, Catherine Rich, Didier Long ...

 

Laetitia HEURTEAU (Paris)

 

Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 10:22
CHAMPAGNE, PETITS FOURS ET GUESTS A GOGO

Bien calé dans votre canapé, vous avez suivi la vingt-troisième nuit des Molières et peut-être fini par zapper. Le taux d’audience n’a en effet jamais été aussi bas (1, 4 million de téléspectateurs). Organisé par France 2 et l’APAT (Association Professionnelle et artistique du Théâtre), cet événement prenait cependant dans les coulisses du Théâtre de Paris, une toute autre dimension…

Ambiance fellinienne garantie. Car beaucoup de gens du cinéma avaient aussi fait le déplacement cette année, nous offrant en coulisses des incursions spontanées et forcément un peu décalées. Marushka Detmers, de sa belle voix grave enjôlait le serveur qu’elle n’avait pas hésité à tutoyer immédiatement. Mélanie Doutey était venue faire un tour en coulisses bien avant son apparition en scène, l’occasion de nous montrer sa belle robe crème qui masquait délicatement son petit ventre rond.


Pas de retour son dans la salle presse. Ce qui n’empêcha pas Patrick Chesnais (qui a dédié son Molière à son fils disparu) d’ouvrir le bal  des interviews et celui, sans le savoir, du sacre de « Cochons d’Inde » (autre prix remporté : celui de la meilleure pièce comique). Philosophe, il commentait ce prix : « C’est la troisième fois que je suis nommé aux Molières et cette année le balancier s’est arrêté sur moi, allez savoir pourquoi ! C’est vrai que je joue plutôt bien (rires), mais bon, dans trois jours, tout le monde aura oublié... ».

La belle émotion des comédiennes


Le flegme de Patrick Chesnais contrastait avec la vive émotion de Monique Chaumette (« Baby Doll ») et celle d’Anne Alvaro (« Gertrude-Le Cri »), respectivement lauréates du Molière de la comédienne dans un second rôle et de celui de la comédienne. Toutes deux avaient la particularité de serrer avec tendresse leur cher trophée. « Je ressens beaucoup d’émotion et d’étonnement », nous expliquait Monique Chaumette. « Je n’ai pas débuté ma carrière avec cette cérémonie et c’est la première fois que je reçois ce prix. De Gérard Philippe, j’ai reçu des choses rares que j’essaye de transmettre chaque soir au théâtre, en cherchant à charmer sans cesse le public.»


Anne Alvaro nous confiait : « Imaginez cette énorme bouffée de sympathie qui se déverse ainsi sur vous, comme une vague immense. Je ne m’attendais pas à être aussi émue. Mais ce que je retiens de ce rôle, c’est la qualité de dynamisme et de virilité de 'Gertrude' qui me rappellent celle de mes personnages joués quand je n’avais alors que vingt ans. »

Entre émotion, paillettes, et excitation du direct, le cœur de la grande famille du théâtre français battait un peu plus fort en coulisses…

                                                                           Laetitia HEURTEAU (Paris)


LE PALMARES DES MOLIERES 2009

- Molière du comédien :
Patrick Chesnais dans « Cochons d'Inde »

- Molière de la comédienne dans un second rôle :
Monique Chaumette dans « Baby Doll »

- Molières de la révélation théâtrale masculine et féminine :
Aude Briant dans « Journal à quatre mains »
David Lescot dans « La Commission centrale de l'enfance

- Molière du meilleur spectacle comique :
« Cochons d'Inde » de Sébastien Thiéry

- Molière du décorateur scénographe :
Catherine Bluwal pour « Le Diable rouge »

- Molière du créateur de costumes :
Claire Risterucci pour « Madame de Sade »

- Molière du créateur de lumière :
Marie-Hélène Pinon pour « Le Diable rouge »

- Molière du comédien dans un second rôle :
Roland Bertin dans « Coriolan »

- Molière du spectacle jeune public :
ex-aequo : « 86 cm » de Alice Laloy et  « In, 1 et 2 » de Isabelle Hervouët et Paolo Cardone

- Molière de l'auteur francophone vivant :
Jean-Claude Grumberg pour « Vers toi, Terre promise »

- Molière du traducteur et de l'adaptateur :
Zabou Breitman pour » Des Gens » d'après Urgences et Faits divers, deux documentaires du cinéaste Raymond Depardon

- Molière du metteur en scène :
Christian Schiaretti pour « Coriolan »

- Molière du spectacle musical :
« L'Opéra de Sarah avant l'Amérique » d'Alain Marcel, avec un seul comédien pour tous les personnages, Jérôme Bradon, et un seul musicien pour tous les instruments, Damien Roche

- Molière de la comédienne :
Anne Alvaro dans « Gertrude (Le Cri) » de Howard Barker

- Molière des compagnies :
La Cie Faisan pour « L'Oral et Hardi » de Jean-Pierre Verheggen, mise en scène de Jacques Bonnaffé, avec Jacques Bonnaffé, en tournée en France

- Molière du théâtre privé :
« Des Gens » de Zabou Breitman au Petit Montparnasse

- Molière du théâtre public :
« Coriolan » de Shakespeare créé au TNP de Villeurbanne

Crédits Photos : Mireille Ampilhac



Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 11:49
MARIONNETTES VIVES...

Du 14 au 19 avril, le Festo Pitcho va s'ouvrir une troisième fois pour rayonner sur Avignon et tout le département du Vaucluse. Il présentera tous les aspects d'un véritable Festival de théâtre en direction de tous les publics jeunes de tous âges...

A la base de cette initiative, un collectif très dynamique de scènes locales et
départementales, d'organismes culturels, mais aussi de sept communes du Vaucluse : autour d'Avignon qui en est le point central : Althen-les-Paluds,Caumont-sur-Durance, Cavaillon, Mondragon, Monteux, Morières-les-Avignon. En tout, 22 spectacles, 67 représentations... Pour les enfants dès six mois et jusqu'à 18 ans, du théâtre à la marionnette, de la musique à la danse, du conte à la poésie : une très large palette de créations par des compagnies venues de tous les horizons et, pour
couronner le tout, un forum et une exposition sur le thème de la marionnette qui seront proposés à la Maison Jean Vilar.
Laisser libre cours à ses émotions et à son imaginaire...


En ouverture, la Festo Pitcho Parade aura lieu le samedi 11 avril. Elle partira à 15 heures du Square Agricol Perdiguier en direction du Jardin des Doms où sirops et ateliers de cirque attendront les enfants. Elle sera agrémentée par la présence de masques et déguisements sur le thème des « Têtes d'affiche », avec jongleurs, échassiers, etc...
Le forum sur le thème « La marionnette, c'est pour rire ? » aura lieu le mercredi 15 avril à la Maison Jean Vilar. Entrée libre et ouverte à tous (enseignants, professionnels, parents et enfants). Les enfants seront là eux aussi pour poser des questions...
En clôture, il est prévu un grand pique-nique champêtre le dimanche 19 avril à  partir de midi au Jardin Romain de Caumont-sur-Durance. Il y aura une animation gratuite pour les enfants et pour les plus grands, une visite guidée animée par l'archéologue du site.
Le programme complet du Festo Pitcho avec tous les détails des spectacles et lieux de représentations est disponible aussi sur le site www.festopitcho.com.
Pour chaque spectacle, il est très conseillé de réserver par téléphone auprès de chaque lieu.

Henri LEPINE (Avignon)

Festo Pitcho 3ème édition.
Du 14 au 19 avril 2009.
Programme complet sur le site www.festopitcho.com
Repost 0
Published by Henri LEPINE - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 20:43
Le dimanche 26 avril prochain, France 2 présentera la 23ème cérémonie des « Molières ». Cette manifestation, retransmise à partir de 20h35, sera présidée par Bernard Giraudeau et présentée par Frédéric Mitterrand. Les deux pièces « Baby Doll » et « Le Diable Rouge »  font partie des favoris.

Lors d'une conférence  de presse qui s'est tenue lundi 30 mars au Théâtre de Paris, les organisateurs de la cérémonie des Molières (France 2 et l’APAT, Associations Professionnelle et Artistique du Théâtre) ont promis une cérémonie « courte et festive », composée de 17 prix au total. On notera le grand retour du prix de la meilleure comédie, « afin d’encourager la programmation des théâtres privés », ont souligné les organisateurs.


Trente-trois pièces, du théâtre privé ou du secteur subventionné, sont nommées cette année, totalisant 81 citations.                                                                                                                             

La pièce Baby Doll de Tennessee Williams, montée au Théâtre de l'Atelier, est nommée dans la catégorie du Molière du théâtre privé. Mais aussi pour la comédienne (Mélanie Thierry),  la comédienne dans un second rôle (Monique Chaumette), le metteur en scène (Benoît Lavigne), l'adaptateur (Pierre Laville), le décorateur/scénographe (Laurence Bruley) et le créateur lumière (Fabrice Kebour).                                           

Le spectacle du Théâtre Montparnasse, Le Diable rouge est nommé également dans les catégories théâtre privé, comédien (Claude Rich), metteur en scène (Christophe Lidon), auteur francophone vivant (Antoine Rault), décorateur/scénographe (Catherine Bluwal), créateurs costumes (Claire Belloc) et lumière (Marie-Hélène Pinon).                                                            

Deux spectacles du TNP Villeurbanne                                                                                                                                                 

Arrivent avec chacun six nominations, Cochons d'Inde, avec Patrick Chesnais à l'Hébertot (théâtre privé) et, côté théâtre public, le Tartuffe de Molière monté par Stéphane Braunschweig au Théâtre national de Strasbourg. Le TNP de Villeurbanne est lui aussi cité six fois, mais avec deux spectacles mis en scène par son directeur Christian Schiaretti : Coriolan de Shakespeare (quatre nominations) et Par-dessus bord de Michel Vinaver (deux).                                  

Notons encore que Madame de Sade de Mishima, mise en scène par Jacques Vincey, Des gens de Zabou Breitman, d'après Raymond Depardon, et l'Equus de Peter Shaffer, monté par Didier Long, totalisent trois nominations chacun.

Pour que cette cérémonie soit également vécue comme un spectacle, des comédiens comme Michel Leeb, Laurent Baffie, Yvan Le Bolloc’h, les Gypsies, et d'autres, interviendront en proposant des sketches.  

                                                                            Laetitia HEURTEAU (Paris)

Liste des nominés :
Repost 0
Published by Laetitia HEURTEAU - dans Actualités & coulisses
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 13:14
Les inscription sont d'ores et déjà ouvertes pour la nouvelle Ecole d'art dramatique du Théâtre des Variétés. Quelques informations sur la démarche des créateurs et les formalités à remplir pour les futurs élèves.

En créant une nouvelle école du spectacle qui sera dirigée par Igor de Chaillé et Lenaïc Lebrun, Jean-Manuel Bajen, directeur du théâtre, compte offrir une nouvelle approche dans l'enseignement des Arts de la scène. En plus d'une formation très rigoureuse aux différentes disciplines de l'art dramatique, les apprentis-comédiens recevront un enseignement sur toutes les matières qui composent les Arts et Métiers du spectacle : production, technique, droits de l'artiste, histoire du Théâtre…
L'École produira, à l'issue du cursus le premier spectacle de ces nouveaux comédiens.

Formalités d'inscription

Après des auditions qui auront lieu en juin,  l'école accueillera dès septembre une cinquantaine d'élèves pour un cycle d'études réparti sur  2 ans. Les cours seront assurés par 10 professeurs reconnus, à raison de 18 heures hebdomadaires.

Les cours auront lieu au sein même du Théâtre des Variétés, dans les 2 salles de spectacle  et les 2 espaces de répétitions récemment aménagés à cet effet. Les élèves  seront ainsi en contact permanent avec le monde professionnel dans le cadre prestigieux d'un des  plus célèbres théâtres parisiens chargé d'âme et d'histoire.

Roland Giraud, parrain de l'École, assisté d'un jury de professionnels, les accompagnera tout au long de leur formation par ses conseils et les analyses de son expérience.

inscriptions du 15 mars au 30 mai
auditions du 6 au 15 juillet
début des cours septembre

Aurélia Hillaire

Ecole d'art dramatique du Théâtre des Variétés
17 passage des Variétés 75002 PARIS   Tél : 01 42 21 11 70
www.lecoledesvarietes.com


Repost 0
Published by Aurélia HILLAIRE - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

Chronique Fraîche