Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 08:34
                                        


[COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 4 juillet 2008]

Métro France et Ruedutheatre unissent leurs forces pour couvrir en détail le festival d’Avignon se tenant du 4 au 26 juillet 2008. Le site du quotidien gratuit relaye en effet toute l’actualité et les critiques « in » et « off » réalisées par les journalistes de Rue du Théâtre, média référence du web francophone en matière de culture théâtrale.


Le partenariat entre Métro et Ruedutheatre s’inscrit dans le cadre d’une synergie 100% gagnante. D’une part, Metrofrance.com enrichit son contenu en proposant des articles dédiés au Festival d’Avignon, d’autre part, Ruedutheatre.info obtient un gain important de visibilité grâce à son relais sur le site officiel de Metro.
En effet, les articles ne sont que partiellement mis en ligne sur Metrofrance.com et les visiteurs sont invités à cliquer sur les liens Ruedutheatre.info pour en prendre connaissance dans leur intégralité.

La promotion s’étend aussi au-delà de la toile grâce au soutien du quotidien Metro qui reprendra des articles clés et communiquera autour de l’opération. Les lecteurs ainsi recrutés trouveront l’essentiel de l’info sur Metrofrance.com et découvriront Ruedutheatre.info lorsqu’ils désireront approfondir un sujet.

L’opération permet donc aux deux partenaires de renforcer l’affluence vers leurs sites respectifs.

Avec les 20 envoyés spéciaux du Ruedutheatre.info dépêchés à Avignon, Métro s’appuie sur un réseau reconnu de critiques qui couvre et décrypte l’actualité du festival. Chaque jour les deux sites partenaires dévoilent articles, interviews, chroniques, photos et critiques du « in » et du « off ». Car, si le Festival d’Avignon est surtout connu pour sa sélection officielle « in », le « off », soit près de 1.000 spectacles donnés en marge, constitue un événement artistique majeur très prisé des connaisseurs.

Pour en savoir plus :
www.metrofrance.com/fr/loisirs/spectacles/avignon
www.ruedutheatre.info

« Metro, partageons plus que notre quotidien »
Metro est le quotidien international qui connaît la plus importante et la plus rapide croissance dans le monde entier. 81 éditions quotidiennes sont publiées et distribuées dans plus de 100 métropoles, dans 21 pays en 22 langues, à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et du Sud et l'Asie. Metro attire ainsi un lectorat unique, jeune, actif, urbain, ciblant plus de 23 millions de lecteurs chaque jour. Avec un objectif de 880 000 exemplaires distribués chaque jour en France, Metro est le seul quotidien gratuit d'information à être distribué dans les 12 plus grandes villes (Paris-Ile de France, Marseille et sa région, Lyon-Saint Étienne, Toulouse, Lille, Bordeaux, Nice-Cannes, Nantes-Rennes, Strasbourg).

Ruedutheatre.info
Le Magazine du Théâtre européen et Le Quotidien du Festival d'Avignon depuis 2003.
Retrouvez toute l’année toutes les critiques de la scène européenne avec le premier réseau européen de critiques théâtres. 30 collaborateurs dans 6 pays européens - Audience : + de 35.000 lecteurs uniques mensuels (03/07).

Relations Médias : FHCOM 42 rue des Jeûneurs 75 002 Paris Tel : 01 55 34 24 24 / Fax : 01 55 34 24 24 agence@fhcom.net / www.frederic-henry.com
Repost 0
Published by Ruedutheatre - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 23:02
Une seule adresse pendant le festival, pour nous joindre.

L'occasion pour nos correspondants en France et en Europe de se retrouver autour des festivals IN et OFF.
 
Parmi la vingtaine de critiques à sillonner Avignon cette année :

Stephen BUNARD (Paris) Rédacteur en chef
Journaliste d'abord spécialisé sur la nouvelle économie - Télé Lyon Métropole, Canal+, ARTE, Le Figaro, Europe 1... 
Il tient désormais un rendez-vous européen hebdomadaire sur l'antenne radio de BFM Belgique (équivalent Outre-Quiévrain de France Info) où il interviewe des personnalités du monde politique, économique, artistique et de la société civile européenne. Il met en oeuvre de nombreux projets au sein de l'Association des Journalistes Européens, dont il est vice-président France. 
Il enseigne les techniques de journalisme et les nouveaux médias dans les écoles de journalisme en France (Centre de Formation des Journalistes, Université Paris 1 Sorbonne...) et à l'étranger. 

Il habite Paris et couvre Avignon depuis 1998. En 1997/1998, il tient la rubrique café-théâtre de Lyon Capitale et fonde RUEDUTHEATRE en 2003. Il s'intéresse aux artistes, auteurs et projets européens et apprécie également les spectacles d'humour de qualité.

 
Elsa ASSOUN (Paris), Rédactrice
Maîtrise de philosophie en poche à 22 ans, je décide de m’évader à Berlin, ma ville de prédilection. L’effervescence de la scène artistique berlinoise, de la musique, au théâtre en passant par la danse me fascine plus que jamais. La littérature, le théâtre, la musique, le voyage sous toutes ses formes... Autant de passions qui me mènent sur la voie de l’écriture et du journalisme. Je collabore depuis deux ans à la revue Art Absolument, tandis qu’à Berlin je participe à la rédaction de La Gazette de Berlin. Ruedutheatre me donne l’occasion de faire partager l’actualité du théâtre alternatif berlinois, des grands noms de la scène allemande aux curiosités théâtrales les plus incongrues. Me revoila sur Paris depuis 2008.


nathalie-A-copie-1.JPGNathalie ASTRUC (Paris) Journaliste
Cette jeune Réunionnaise a quitté son île pour poursuivre des études tout d’abord à la Sorbonne en Lettres Modernes puis, presque par hasard, elle continue en école de journalisme à l’ISCPA-Institut des Médias. Toujours attirée par la scène, elle défie aujourd’hui les nombreuses interdictions parentales grâce au journalisme culturel.

Caroline CHATELET (Paris), Journaliste
Caroline : n'est pas née à terme – ne parle pas bien allemand – n'est jamais allée en Angleterre – ne porte pas de chaussures à talons – n'a pas les yeux bleus – n'aime pas le whisky – n'apprend pas l'espagnol – ne brûle pas de cierges - n'a pas pris de mescaline – ne lit pas assez les journaux – ne donne pas un kopeck au téléthon – ne répond pas toujours au téléphone – n'a pas fait de thèse sur Georges Clemenceau – n'est pas arménienne – n'évite pas les flaques à vélo – n'emmerde pas tout le monde – ne va pas chez le coiffeur – ne croit pas à la suprématie du texte – n'attend pas de réponses.

 

Sébastien COTTE (Paris) Rédacteur
Quand on est né à Avignon, il est difficile de ne pas remarquer l’accroissement soudain de la population (du simple au triple) durant le mois de juillet. On se demande pourquoi ? Et on découvre que ces personnes viennent pour fréquenter les théâtres environnants. On finit alors par les fréquenter aussi. Parfois naît un intérêt, et parfois cet intérêt ce transforme en passion. Alors, par passion, on prend des cours d’art dramatique et on s’investit de plus en plus dans ce milieu. Mais vient un moment (tragique), où l'on quitte Avignon pour faire des études « sérieuses », on pense pouvoir oublier cette passion ou la mettre entre parenthèses. Mais, parfois, la passion est plus forte que tout le reste… Alors, on change d’orientation, on vire de cap, et on postule à Rueduthéâtre, et l'on chemine chaque jour davantage vers le journalisme culturel.


Geneviève DEWULF (Avignon) Journaliste
Née dans le Vaucluse, Geneviève a mené dans diverses régions de France une carrière de professeur de Lettres Classiques - en collège, puis lycée, puis Classes Préparatoires aux Grandes Écoles, littéraires et scientifiques -. Agrégation de grammaire et doctorat de latin ont cultivé son goût pour l’écriture et pour toutes formes d’expression artistique. En marge du temps scolaire, elle a entraîné des générations d’élèves et d’étudiants à l’opéra, au théâtre, au musée… suscitant quelques vocations. Aujourd’hui, elle se plonge avec jubilation dans l’effervescence culturelle d’Avignon, où elle s’est installée, et collabore au Dauphiné-Vaucluse-Matin - pour l’actualité locale, tourisme, musique et théâtre -, et resmusica.com pour la musique.


Hugo LATTARD (Paris) Journaliste
Diplômé de l’IEP et de l’IUT de journalisme de Bordeaux, après avoir sillonné sac au dos les routes d’Amérique latine et d’ailleurs, il collabore au quotidien l’Humanité et au mensuel Regards. Curieux de tous les arts, il a trouvé au théâtre, outre le prisme biseauté et limpide dans lequel l’homme se reflète, un laboratoire privilégié pour percer le grand mystère métaphysique du fil et de la présence.

 

Anne CLAUSSE (San Francisco) Journaliste

20 ans passés à Avignon laissent forcément le goût du théâtre, on s’en rend compte le plus souvent en quittant la ville. Après avoir rejoint la ville rose en 2003 pour terminer un Master en communication, je n’ai pas manqué un seul festival d’Avignon, rentrant chaque été me plonger dans l’ambiance si particulière de la ville métamorphosée comme sous le charme de l’événement. C’est ainsi que j’ai commencé à rédiger des critiques de pièces avant de rejoindre Ruedutheatre en 2006. Etablie en Californie pour deux ans je continue à découvrir le théâtre, dans une autre langue cette fois, avec beaucoup d’intérêt pour ce qu’il témoigne d’une culture.


Morgan LE MOULLAC (Paris) Journaliste
Après un Bac ES obtenu avec les félicitations de mes parents, j’ai suivi une trajectoire littéraire plutôt linéaire et inversement. Classes préparatoires, maîtrise de lettres modernes à la Sorbonne, jusqu’à un master 2 journalisme culturel en cours : rien de bien original dans tout cela sauf quand on sait que je me destinais au départ à une carrière de journaliste sportif. Un virage amorcé au grand dam de mon père quand je me suis rendu compte qu’Edgar Poe, Wajdi Mouawad ou Cronenberg me donnaient plus de plaisir que le PSG.


aureliahillaire.jpgAurélia HILLAIRE (Montpellier) Rédactrice
Ecrire. Pour arrêter le temps. Retenir, encore un peu, la magie de l’instant. Découvrir. S’émerveiller. Traduire. Transmettre. Partager. Inviter : à l’enchantement, à la surprise, à l’émotion… À la vie. Étudier les sciences politiques, une clef pour comprendre ce monde. Pour mieux le décrire, l’interpréter, le rêver aussi… Des études qui n’empêchent pas la plume d’Aurélia de s’évader. Ses premiers lecteurs sont ceux du magazine culturel Figures libres, à Nancy et à Rouen. Un déménagement et quelques jolies rencontres plus tard, elle invite aujourd’hui les cinéphiles de Montpellier à se rendre dans les salles obscures du cinéma d’art et d’essai Diagonal en composant des chroniques mensuelles sur les films à l’affiche. À Avignon pour le Festival en 2007, elle met sa prose et sa soif de découverte au service du média alternatif JT du OFF. C’est d’une heureuse rencontre en la Cité des papes que naît sa collaboration avec Rueduthéâtre : chroniques régulières en provenance de Montpellier, voire de Nancy, à prendre comme des incitations à porter son propre regard sur les créations qui auront retenu le sien.


Henri LÉPINE (Avignon) Journaliste

Avignonnais de naissance, j'ai assisté aux Festivals sous Jean Vilar, Gérard Philipe et beaucoup d'autres... J'ai commencé à écrire en 1963 dans le quotidien La Marseillaise, d'abord sur le cinéma, puis aussi sur le théâtre. J'ai fait partie dès 1963 de la "Nouvelle Compagnie d'Avignon" d'André Benedetto et de l'équipe qui a donné le premier spectacle dans le Théâtre des Carmes. En 2000, j'ai pris ma retraite, ai entrepris de poursuivre des études universitaires (D.I.R.A.S) et une maîtrise de Lettres Modernes. En 2001, je suis revenu au journal où j'écris régulièrement sur le théâtre et le cinéma, moyens d'expression qui me passionnent de plus en plus.

 

Ange LISE (Paris) Journaliste
Active en presse théâtre, elle est également spécialisée en santé et société. Elle écrit en free-lance en presse grand public et professionnelle et travaille également dans la collection santé de maisons d’éditions. Auteur de pièces de théâtre, elle s’occupe de l’association Quiproquo qui s’attelle à la création et à la réalisation de spectacles vivants. Elle travaille actuellement sur un ouvrage sur la danse orientale et sur un nouveau projet de pièce.


Jennifer MAYEUR (Paris) Journaliste
Licence de Médiation Culturelle et communication en poche, elle part se ressourcer sur l’île de Samuel Beckett : l’Irlande. Elle y entame un Master politiques et industries de la communication, de l’information, de la culture et des arts au Dublin Institute of Technology. Correspondante de presse pour le journal local Toutes les Nouvelles à Rambouillet, elle a goûté à la radio associative, à la télévision (Equipe TV) mais préfère l’écrit aux paroles, si belles puissent-elles être sur scène. Elle collaborera dès la rentrée avec le quotidien Sud-Ouest, après avoir découvert pour la première année le Festival d’Avignon grâce à Ruedutheatre.

 
   
Matthieu MEVEL (Rome) Rédacteur
Auteur et metteur en scène. Après avoir joué sous la direction de JC. Grinevald, D. Soulier, J. Lassalle, E. Chailloud, J. Pommerat... Il se tourne vers l’écriture et la mise en scène. Il enseigne à l’université d’Evry les formes poétiques contemporaines, et s’intéresse aux écritures poétiques et dramaturgiques nouvelles. Son dernier texte a été représenté dans une oeuvre plastique dans une galerie á Paris, dans le Potager du Roi, à Versailles, et à Mexico. Son travail se nourrit des créations réalisées depuis 1998 dans des théâtres (La Main d’or à Paris, Les Amandiers à Nanterre, le Kleist Forum theater à Frankfort/Oder en Allemagne), des galeries (la Galerie Mercer Union à Toronto, la Galerie italienne à Paris, la Casa Vecina à Mexico) et des performances réalisées en Europe et au Canada.


Karine PROST (Tours) Journaliste
Ancienne collaboratrice de l’édition provençale du Dauphiné Libéré, de Canal A et du Papotin. Amoureuse d’Avignon et de son festival, elle aime la littérature sous toutes ses formes et le théâtre par-dessus tout. De la Cour d’Honneur aux petites salles du Off, elle écume le festival côté presse depuis 1990. Signe particulier : Ne se vêt que de noir, comme le fit en son temps Barbara.

 

yoland-simon.jpgYoland SIMON (Le Havre / Caen / Rouen) Journaliste
Né en 1941 dans l'Eure, est originaire du Cap de la Hague. Il fait ses études à Avranches puis à l'Université de Caen. Jusqu'en 1985, il enseigne les lettres dans les lycées du Havre, puis l'expression, la communication et la théorie théâtrale à l'Université du Havre. Il a écrit une trentaine de pièces de théâtre publiées notamment chez Actes Sud, l'Avant Scène et les éditions des Quatre Vents. Il a aussi publié le roman Un désordre ordinaire au Mercure de France et le recueil Fichue météo chez HB éditions (prix Jean Follain). Il a produit des écrits théoriques sur Armand Salacrou, Michel Vinaver, le drame romantique, la crise de la comédie... Yoland Simon est de 1980 à 1985 correspondant de France Culture (émission Panorama). Il préside la Maison de la culture du Havre de 1985 à 1990 et l'Union des maisons de la culture à partir de 1989. Depuis 1988, il est responsable du festival Terres d'auteurs au Havre. Enfin il est boursier du Centre National des Lettres.


Michel VOITURIER (Lille / Bruxelles) Journaliste
Chroniqueur culturel depuis 1967 pour les quotidiens Le Courrier et Le Courrier de l’Escaut. Critique dramatique dans les périodiques belges La Revue générale et Le Non-Dit. Il a couvert plusieurs fois le festival d’Avignon pour les journaux du groupe Vers l’Avenir et a assuré la chronique théâtrale pour la radio belge (RTBF Fréquence Wallonie) de 1994 à 1996.
  A publié des études sur le théâtre francophone en Afrique dans le trimestriel Francophonie vivante. Couvre depuis 1991 les annuelles Rencontres du Théâtre jeune Public de Huy. Auteur dramatique (Chronique locale - Métro, boulot, robot - Démarcation), il a fondé, dirigé et mis en scène les Animateurs-Comédiens de la Maison de la Culture de Tournai de 1970 à 1992.

 

Christelle ZAMORA (Montpellier) Journaliste
Trentenaire et juriste de formation, elle s'oriente vers une vie professionnelle liée à l'écriture en 1998, année où elle intégre le plus ancien quotidien de la presse spécialisée du vin. Aujourd'hui journaliste professionnelle, elle a collaboré à différentes revues sur l'économie, les vins, la gastronomie et l'art. Pratiquant la peinture, elle passe ses étés à Grignan, dans la drôme, où le théâtre, la musique et le vin font partie des festivités estivales en la demeure de Madame de Sévigné. Autre lien avec le théâtre : elle joue l'Avare à 8 ans ! Mais c'est surtout la poésie et l'écriture qui la rapproche des planches. L'amour des mots, des contes. Quelques prix de poèsie en poche, elle a également été primée lors du dernier festival de la correspondance de Grignan.

 

Idrissa SIBAILLY (Genève), Rédacteur

J'ai vu de la lumière , alors je me suis dit.. C'est la réponse que je donne lorsqu'on me demande comment j'en suis venu à tant aimer le théâtre.  En effet, j'ai  commencé par faire de la régie lumière à l'Astrée (c'était l'amphithâtre culturel de ma fac de sciences à Lyon). Et, de fil en ampoules, j'en suis arrivé à m'intéresser autant à ce qui se passait sur scène que derrière ma console (merci Stéphan Meynet) . J'ai suivi des (grands) artistes sur des petites scènes et découvert que l'on pouvait, même avec de petits moyens, transmettre de grandes émotions.  Depuis, je vis, je vibre au rythmes des répliques, des chorégraphies, des musiques, des textes, etc... Je goûte, j'écoute, je savoure. Et me voilà ! Prêt à partager avec vous un peu de ce  bonheur qui est le mien.

 


Nous cherchons des correspondants en France et en Europe :
 

Vous voulez devenir notre correspondant(e) dans une ville européenne ?

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 13:03
                                        


[COMMUNIQUÉ DE PRESSE - mercredi 11 juillet 2007]

Métro France et Ruedutheatre unissent leurs forces pour couvrir en détail les 60 ans du festival d’Avignon se tenant du 6 au 27 juillet 2007. Le site du quotidien gratuit relaye en effet toute l’actualité et les critiques « in » et « off » réalisées par les journalistes de Rue du Théâtre, média référence du web francophone en matière de culture théâtrale.


Le partenariat entre Métro et Ruedutheatre s’inscrit dans le cadre d’une synergie 100% gagnante. D’une part, Metrofrance.com enrichit son contenu en proposant des articles dédiés au Festival d’Avignon, d’autre part, Ruedutheatre.info obtient un gain important de visibilité grâce à son relais sur le site officiel de Metro.
En effet, les articles ne sont que partiellement mis en ligne sur Metrofrance.com et les visiteurs sont invités à cliquer sur les liens Ruedutheatre.info pour en prendre connaissance dans leur intégralité.

La promotion s’étend aussi au-delà de la toile grâce au soutien du quotidien Metro qui reprendra des articles clés et communiquera autour de l’opération. Les lecteurs ainsi recrutés trouveront l’essentiel de l’info sur Metrofrance.com et découvriront Ruedutheatre.info lorsqu’ils désireront approfondir un sujet.

L’opération permet donc aux deux partenaires de renforcer l’affluence vers leurs sites respectifs.

Avec les 15 envoyés spéciaux du Ruedutheatre.info dépêchés à Avignon, Métro s’appuie sur un réseau reconnu de critiques qui couvre et décrypte l’actualité du festival. Chaque jour les deux sites partenaires dévoilent articles, interviews, chroniques, photos et critiques du « in » et du « off ». Car, si le Festival d’Avignon est surtout connu pour sa sélection officielle « in », le « off », soit près de 800 spectacles donnés en marge, constitue un événement artistique majeur très prisé des connaisseurs.

Pour en savoir plus :
www.metrofrance.com/fr/loisirs/spectacles/avignon
www.ruedutheatre.info

« Metro, partageons plus que notre quotidien »
Metro est le quotidien international qui connaît la plus importante et la plus rapide croissance dans le monde entier. 81 éditions quotidiennes sont publiées et distribuées dans plus de 100 métropoles, dans 21 pays en 22 langues, à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et du Sud et l'Asie. Metro attire ainsi un lectorat unique, jeune, actif, urbain, ciblant plus de 23 millions de lecteurs chaque jour. Avec un objectif de 880 000 exemplaires distribués chaque jour en France, Metro est le seul quotidien gratuit d'information à être distribué dans les 12 plus grandes villes (Paris-Ile de France, Marseille et sa région, Lyon-Saint Étienne, Toulouse, Lille, Bordeaux, Nice-Cannes, Nantes-Rennes, Strasbourg).

Ruedutheatre.info
Le Magazine du Théâtre européen et Le Quotidien du Festival d'Avignon depuis 2003.
Retrouvez toute l’année toutes les critiques de la scène européenne avec le premier réseau européen de critiques théâtres. 30 collaborateurs dans 6 pays européens - Audience : + de 35.000 lecteurs uniques mensuels (03/07).

Relations Médias : FHCOM 42 rue des Jeûneurs 75 002 Paris Tel : 01 55 34 24 24 / Fax : 01 55 34 24 24 agence@fhcom.net / www.frederic-henry.com
Repost 0
Published by Métro France / Ruedutheatre - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 01:24
Avignon 2007 : nos envoyés spéciaux In et Off
L'occasion pour nos correspondants en France et en Europe de se retrouver autour du festival.
 

Stephen BUNARD (Paris) Rédacteur en chef
Journaliste d'abord spécialisé sur la nouvelle économie - Télé Lyon Métropole, Canal+, ARTE, Le Figaro, Europe 1...  Il tient désormais un rendez-vous européen hebdomadaire sur l'antenne radio de BFM Belgique (équivalent Outre-Quiévrain de France Info) où il interviewe des personnalités du monde politique, économique, artistique et de la société civile européenne. Il met en oeuvre de nombreux projets au sein de l'Association des Journalistes Européens, dont il est vice-président France.  Il enseigne les techniques de journalisme et les nouveaux médias dans les écoles de journalisme en France (CFJ, Université Paris 1 Sorbonne...) et à l'étranger. 

Il habite Paris et couvre Avignon depuis 1998. En 1997/1998, il tient la rubrique café-théâtre de Lyon Capitale et fonde RUEDUTHEATRE en 2003. Il s'intéresse aux artistes, auteurs et projets européens et apprécie également les spectacles d'humour de qualité.


Elsa ASSOUN (Berlin), Rédactrice
Maîtrise de philosophie en poche à 22 ans, je décide de m’évader à Berlin, ma ville de prédilection. L’effervescence de la scène artistique berlinoise, de la musique, au théâtre en passant par la danse me fascine plus que jamais. La littérature, le théâtre, la musique, le voyage sous toutes ses formes... Autant de passions qui me mènent sur la voie de l’écriture et du journalisme. Je collabore depuis deux ans à la revue Art Absolument, tandis qu’à Berlin je participe à la rédaction de La Gazette de Berlin. Ruedutheatre me donne l’occasion de faire partager l’actualité du théâtre alternatif berlinois, des grands noms de la scène allemande aux curiosités théâtrales les plus incongrues.

 

nathalie-A-copie-1.JPGNathalie ASTRUC (Paris) Journaliste
Cette jeune Réunionnaise a quitté son île pour poursuivre des études tout d’abord à la Sorbonne en Lettres Modernes puis, presque par hasard, elle continue en école de journalisme à l’ISCPA-Institut des Médias. Toujours attirée par la scène, elle défie aujourd’hui les nombreuses interdictions parentales grâce au journalisme culturel.





mich--le.JPGMichèle COLOMBEL (Lille) Journaliste
Après un cursus littéraire et un passage par l'IEP de Bordeaux, la voilà étudiante à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Passionnée de théâtre depuis une dizaine d'années, elle a joué dans plusieurs compagnies amateurs et collaboré avec La Compagnie du Hasard de Nicolas Peskine. Elle a travaillé dans plusieurs quotidiens régionaux (République du Centre, Nouvelle République, La Provence), ainsi que pour une télé et des radios locales, mais se destine plus au journalisme culturel. Son premier amour : l'art, sous toutes ses formes: éprise de littérature, elle se montre également avide de trouvailles cinématographiques, architecturales et picturales. Pour la première fois, elle découvre avec des yeux émerveillés le bouillonnement culturel du Festival. Son but: propager le virus de la fièvre théâtrale au plus grand nombre, durant sa quarantaine avignonnaise.


Bernard EVEN (Strasbourg) Rédacteur
Docteur en droit public et licencié en histoire, je rédige actuellement une étude consacrée au droit public de la culture et du théâtre. À Strasbourg depuis un an, j'ai découvert l'extrème qualité des créations du TNS et aussi la très grande vivacité de la vie théâtrale en Alsace. Après un stage au TNS, je participe actuellement aux répétitions d'une pièce choisie par la compagnie des Comédiens du Rhin. Toutes les facettes du théâtre m'intéressent, les répertoires classiques et contemporains. Et j'aimerais vous faire partager mes découvertes et mes émotions.



Marion GUÉNARD (Paris) Journaliste
À 18 ans, j'ai quitté ma province, bien décidée à empoigner la vie. Le coeur léger et le bagage mince, j'étais certaine de conquérir Paris... À défaut de prendre d'assaut la capitale, j'ai roulé ma bosse en fac de lettres modernes à la Sorbonne, profitant de mes heures d'oisiveté pour faire la "théâtreuse" au conservatoire de Saint-Mandé. Maîtrise en poche, je suis entrée au CFJ - Centre de Formation des Journalistes - en 2005. A mon tour donc, à 23 ans, d'apprendre à raconter des histoires. Et pour filer la métaphore Aznavour, je compte voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens, me repaître jusqu'à satiété des histoires qu'ils donnent à voir. Puis, en dérouler le fil avec les lecteurs de Rueduthéâtre et partager différentes grilles de lecture au travers des commentaires.

 

Hugo LATTARD (Paris) Journaliste
Diplômé de l’IEP et de l’IUT de journalisme de Bordeaux, après avoir sillonné sac au dos les routes d’Amérique latine et d’ailleurs, il collabore au quotidien l’Humanité et au mensuel Regards. Curieux de tous les arts, il a trouvé au théâtre, outre le prisme biseauté et limpide dans lequel l’homme se reflète, un laboratoire privilégié pour percer le grand mystère métaphysique du fil et de la présence.


Morgan LE MOULLAC (Paris) Journaliste
Après un Bac ES obtenu avec les félicitations de mes parents, j’ai suivi une trajectoire littéraire plutôt linéaire et inversement. Classes préparatoires, maîtrise de lettres modernes à la Sorbonne, jusqu’à un master 2 journalisme culturel en cours : rien de bien original dans tout cela sauf quand on sait que je me destinais au départ à une carrière de journaliste sportif. Un virage amorcé au grand dam de mon père quand je me suis rendu compte qu’Edgar Poe, Wajdi Mouawad ou Cronenberg me donnaient plus de plaisir que le PSG.



Henri LÉPINE (Avignon) Journaliste
Avignonnais de naissance, j'ai assisté aux Festivals sous Jean Vilar, Gérard Philipe et beaucoup d'autres... J'ai commencé à écrire en 1963 dans le quotidien La Marseillaise, d'abord sur le cinéma, puis aussi sur le théâtre. J'ai fait partie dès 1963 de la "Nouvelle Compagnie d'Avignon" d'André Benedetto et de l'équipe qui a donné le premier spectacle dans le Théâtre des Carmes. En 2000, j'ai pris ma retraite, ai entrepris de poursuivre des études universitaires (D.I.R.A.S) et une maîtrise de Lettres Modernes. En 2001, je suis revenu au journal où j'écris régulièrement sur le théâtre et le cinéma, moyens d'expression qui me passionnent de plus en plus.



Jennifer MAYEUR (Paris) Journaliste
Licence de Médiation Culturelle et communication en poche, elle part se ressourcer sur l’île de Samuel Beckett : l’Irlande. Elle y entame un Master politiques et industries de la communication, de l’information, de la culture et des arts au Dublin Institute of Technology. Correspondante de presse pour le journal local Toutes les Nouvelles à Rambouillet, elle a goûté à la radio associative, à la télévision (Equipe TV) mais préfère l’écrit aux paroles, si belles puissent-elles être sur scène. Elle collaborera dès la rentrée avec le quotidien Sud-Ouest, après avoir découvert pour la première année le Festival d’Avignon grâce à Ruedutheatre.

 
   
Matthieu MEVEL (Rome) Rédacteur
Auteur et metteur en scène. Après avoir joué sous la direction de JC. Grinevald, D. Soulier, J. Lassalle, E. Chailloud, J. Pommerat... Il se tourne vers l’écriture et la mise en scène. Il enseigne à l’université d’Evry les formes poétiques contemporaines, et s’intéresse aux écritures poétiques et dramaturgiques nouvelles. Son dernier texte a été représenté dans une oeuvre plastique dans une galerie á Paris, dans le Potager du Roi, à Versailles, et à Mexico. Son travail se nourrit des créations réalisées depuis 1998 dans des théâtres (La Main d’or à Paris, Les Amandiers à Nanterre, le Kleist Forum theater à Frankfort/Oder en Allemagne), des galeries (la Galerie Mercer Union à Toronto, la Galerie italienne à Paris, la Casa Vecina à Mexico) et des performances réalisées en Europe et au Canada.


Elsa MINGOT (Marseille) Journaliste
Ecole de journalisme de Marseille. Également comédienne. Vagabonde, elle allie théâtre et voyage. Tour à tour assistante à la mise en scène à l'Actor Studio Theatre de Kuala Lumpur ou marionnettiste à Mexico, elle tourne depuis deux ans en France et en Europe avec le Théâtre de la Mezzanine. Formée entre autres par Benoît Cervantès, Stanislas Norday, ainsi qu'à l'Université franco-américaine de théâtre et de cinéma de New York, elle décolle en septembre pour le Burkina Faso aux côtés d'Eva Doumbia. Elle vit à Marseille où elle développe un projet européen au sein de sa compagnie, le Collectif T.I.F.: Théâtre Interventionniste Festif. Elle aime échanger, alors n'hésitez pas à l'interpeller pour prendre un café.

Frédérique MUSCINESI (Madrid) Rédactrice
Passionnée par les lettres, par toutes les formes d’expression artistique, leurs espaces et leurs théories, elle apprend à force de lire et de courir les théâtres à apprécier les propositions scéniques les plus diverses. Elle collabore à une émission de radio consacrée au théâtre, à Madrid, où elle vit. Depuis deux mois maintenant elle se fait l’écho, pour RueduThéâtre, des événements de la scène madrilène. Cet été elle revient dans son Sud natal pour le Festival d’Avignon.




Isabelle PLUMHANS (Bruxelles), Journaliste
Née en Belgique en 1981, est montée sur les planches très tôt… Après une dizaine d’années de formation théâtrale et chorégraphique à l’académie de sa ville natale, elle présente l’examen d’entrée du Conservatoire Royal de Liège, dans la classe de Jacques Delcuvellerie. Formation artistique qu’elle complète actuellement par une licence en Arts des Spectacles, à l’université de Louvain-la-Neuve, en Belgique. Pendant cette formation complémentaire, elle se découvre une passion pour le journalisme et fréquente pour les besoins d’un stage la section culture du journal télévisé de la télévision publique belge (RTBF) et à présent aussi RDT / Ruedutheatre.

Karine PROST (Tours) Journaliste
Ancienne collaboratrice de l’édition provençale du Dauphiné Libéré, de Canal A et du Papotin. Amoureuse d’Avignon et de son festival, elle aime la littérature sous toutes ses formes et le théâtre par-dessus tout. De la Cour d’Honneur aux petites salles du Off, elle écume le festival côté presse depuis 1990. Signe particulier : Ne se vêt que de noir, comme le fit en son temps Barbara.

 
 
Michel VOITURIER (Lille / Bruxelles) Journaliste
Chroniqueur culturel depuis 1967 pour les quotidiens Le Courrier et Le Courrier de l’Escaut. Critique dramatique dans les périodiques belges La Revue générale et Le Non-Dit. Il a couvert plusieurs fois le festival d’Avignon pour les journaux du groupe Vers l’Avenir et a assuré la chronique théâtrale pour la radio belge (RTBF Fréquence Wallonie) de 1994 à 1996. A publié des études sur le théâtre francophone en Afrique dans le trimestriel Francophonie vivante. Couvre depuis 1991 les annuelles Rencontres du Théâtre jeune Public de Huy. Auteur dramatique (Chronique locale - Métro, boulot, robot - Démarcation), il a fondé, dirigé et mis en scène les Animateurs-Comédiens de la Maison de la Culture de Tournai de 1970 à 1992.

 

Christelle ZAMORA (Montpellier) Journaliste
Trentenaire et juriste de formation, elle s'oriente vers une vie professionnelle liée à l'écriture en 1998, année où elle intégre le plus ancien quotidien de la presse spécialisée du vin. Aujourd'hui journaliste professionnelle, elle a collaboré à différentes revues sur l'économie, les vins, la gastronomie et l'art. Pratiquant la peinture, elle passe ses étés à Grignan, dans la drôme, où le théâtre, la musique et le vin font partie des festivités estivales en la demeure de Madame de Sévigné. Autre lien avec le théâtre : elle joue l'Avare à 8 ans ! Mais c'est surtout la poésie et l'écriture qui la rapproche des planches. L'amour des mots, des contes. Quelques prix de poèsie en poche, elle a également été primée lors du dernier festival de la correspondance de Grignan.


Nous cherchons des correspondants sur Lyon, Marseille, Bordeaux, Barcelone,
Bucarest, Londres et Genève !
 
 
 

Vous voulez devenir notre correspondant(e) dans une ville européenne ?

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Vie du magazine
commenter cet article
24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 18:56
Toute l'équipe de Ruedutheatre est en congés et vous souhaite un fort joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d'année. Rendez-vous à partir du 2 janvier 2007 pour de nouvelles critiques de la scène européenne.
Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 19:44

- à Paris :

 

Faustine AMORE (Paris) Rédactrice
Après une maîtrise de langues étrangères appliquées à Liverpool, je reviens à Lyon avec l’envie de me consacrer à un rêve enfoui : écrire. Deux ans et un diplôme de journaliste plus tard, me voici donc prête à affronter le marché du travail. J’exerce alors comme pigiste dans les secteurs de la presse culturelle littéraire et d’apprentissage de l’anglais. J’enchaîne avec un poste de journaliste d’entreprise et suis bientôt recrutée comme consultante rédactrice dans une agence de relations presse (la traîtresse !). L’occasion de rejoindre la capitale et de marier écriture, théâtre, cinéma, réalisation de courts métrages… Je ne désespère pas d’y consacrer bientôt, en plus de mes nuits, la majeure partie de mes journées. 

 

Maia ARNAULD (Paris) Journaliste
Un mot : éclectisme. Du journalisme pour la presse, féminine, Elle et le théâtre pour enfants. Un peu de professorat aussi, sur le cinéma et ses femmes. Diplomée en histoire, elle a exploré la question des genres dans le cinéma de la Nouvelle Vague. Et surtout, le théâtre, toute petite déjà sur les planches et ailleurs en appartement, notamment. De compagnie en compagnie, elle s'essaie même à la direction avec les tous petits. Une belle expérience, qui donne envie d'y revenir. Plus récemment, l'écriture pour donner à entendre  ce qui agace, ce qui émeut. Ruedutheatre lui offre cet espace pour s'éveiller, s'insurger, se pâmer... et surtout échanger avec vous.

 
Elsa ASSOUN (Paris), Rédactrice
Maîtrise de philosophie en poche à 22 ans, je décide de m’évader à Berlin, ma ville de prédilection. L’effervescence de la scène artistique berlinoise, de la musique, au théâtre en passant par la danse me fascine plus que jamais. La littérature, le théâtre, la musique, le voyage sous toutes ses formes... Autant de passions qui me mènent sur la voie de l’écriture et du journalisme. Je collabore depuis deux ans à la revue Art Absolument, tandis qu’à Berlin je participe à la rédaction de La Gazette de Berlin. Ruedutheatre me donne l’occasion de faire partager l’actualité du théâtre alternatif berlinois, des grands noms de la scène allemande aux curiosités théâtrales les plus incongrues. Me revoila sur Paris depuis 2008.


Franck56634bis-1-.jpgFranck BORTELLE (Paris) Secrétaire de rédaction / Journaliste
J'ai 42 ans. A l'âge de 17 ans j'ai fait la découverte majeure de ma vie : le cinéma. Grâce à une figuration, figurez-vous ! Si j'en suis arrivé à me passionner pour la culture dans son acception la plus vaste, c'est grâce à ces quelques secondes où je passe, aujourd'hui méconnaissable, devant la caméra d'André Téchiné. Mon moteur : la passion. Mon carburant : la culture. Titulaire d'une maîtrise dans la langue de Tchekhov, j'ai fait du journalisme pendant plusieurs années en presse écrite. Ma spécialité fut longtemps le cinéma avec toujours un regard lorgné vers la scène dite « vivante ». Aujourd’hui, c’est l’inverse. Ce qui me convient à ravir… J'ai un faible pour les spectacles de chansons et musique et les ceux qui offrent de beaux textes (avec, sur ce point, une exigence toujours plus drastique et qui parfois m'effraie un peu mais que j'assume). Mais surtout je suis à l'affût de tout ce que je ne connais pas encore, ce qui, me semble-t-il, est l'apanage même du journalisme.


Caroline CHATELET (Paris), Journaliste
Caroline : n'est pas née à terme – ne parle pas bien allemand – n'est jamais allée en Angleterre – ne porte pas de chaussures à talons – n'a pas les yeux bleus – n'aime pas le whisky – n'apprend pas l'espagnol – ne brûle pas de cierges - n'a pas pris de mescaline – ne lit pas assez les journaux – ne donne pas un kopeck au téléthon – ne répond pas toujours au téléphone – n'a pas fait de thèse sur Georges Clemenceau – n'est pas arménienne – n'évite pas les flaques à vélo – n'emmerde pas tout le monde – ne va pas chez le coiffeur – ne croit pas à la suprématie du texte – n'attend pas de réponses.

 

Sébastien COTTE (Paris) Rédacteur
Quand on est né à Avignon, il est difficile de ne pas remarquer l’accroissement soudain de la population (du simple au triple) durant le mois de juillet. On se demande pourquoi ? Et on découvre que ces personnes viennent pour fréquenter les théâtres environnants. On finit alors par les fréquenter aussi. Parfois naît un intérêt, et parfois cet intérêt ce transforme en passion. Alors, par passion, on prend des cours d’art dramatique et on s’investit de plus en plus dans ce milieu. Mais vient un moment (tragique), où l'on quitte Avignon pour faire des études « sérieuses », on pense pouvoir oublier cette passion ou la mettre entre parenthèses. Mais, parfois, la passion est plus forte que tout le reste… Alors, on change d’orientation, on vire de cap, et on postule à Rueduthéâtre, et l'on chemine chaque jour davantage vers le journalisme culturel.

[ndlr : Sébastien collabore également au pôle avignonnais de Ruedutheatre]


Juliette CELLO (Paris) Journaliste
(à venir)


Marie-Pierre FERRÉ (Paris) Journaliste
Études littéraires, cours Jean-Laurent Cochet (Bonjour Monsieur Cochet !), les rencontres sont ma bouffée d'oxygène. Je félicite, j'encourage et dis bravo à ceux qui ont le courage, l'inconscience et le panache d'être artiste... Journaliste territoriale, je tisse sur le territoire un réseau de connaissances et découvre chaque jour de nouveaux visages. Je me souhaite de belles rencontres par le biais de Ruedutheatre et donne la parole à tous sans unités de valeur.

 Agnès GROSSMANN (Paris) Journaliste
Agnès est une chic fille. Non seulement elle arpente les scènes de crime en faisant du journalisme judiciaire (car le crime paie) mais en plus elle hante les scènes théâtrales. Là, elle recherche la vie, sa gravitié, sa profondeur, sa légèreté. Du théâtre, elle aime l'ombre et la lumière, les mots et le non-dit et aussi le silence. Ah le silence ! Vive les acteurs, les metteurs en scène et les beaux textes ! Bravo! Bravo ! Mais les bravo ne suffisent pas toujours et si l'art est difficile, la critique l'est aussi. Recette pour être un bon critique. Il faut un oeil intelligent (oups), bienveillant mais vigilant, un spectateur averti mais pas avachi. Pas facile mais je vais essayer d'être une bonne critique pour vous donner envie d'aller au théâtre. Allez, hop !

 

Marion GUÉNARD (Paris) Journaliste
À 18 ans, j'ai quitté ma province, bien décidée à empoigner la vie. Le coeur léger et le bagage mince, j'étais certaine de conquérir Paris... À défaut de prendre d'assaut la capitale, j'ai roulé ma bosse en fac de lettres modernes à la Sorbonne, profitant de mes heures d'oisiveté pour faire la "théâtreuse" au conservatoire de Saint-Mandé. Maîtrise en poche, je suis entrée au CFJ - Centre de Formation des Journalistes - en 2005. A mon tour donc, à 23 ans, d'apprendre à raconter des histoires. Et pour filer la métaphore Aznavour, je compte voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens, me repaître jusqu'à satiété des histoires qu'ils donnent à voir. Puis, en dérouler le fil avec les lecteurs de Rueduthéâtre et partager différentes grilles de lecture au travers des commentaires.



Priscilla GUSTAVE-PERRON (Paris) Rédactrice
J'ai obtenu en 2003 un DEA en Esthétique, Sciences et technologies des Arts (option théâtre) à l'Université Paris 8. Spécialisée en histoire du théâtre, j'ai également travaillé comme chargée de diffusion d'une revue théâtrale au sein de la Friche la Belle de mai (Marseille). Actuellement assistante de recherche au CNRS, anciennement danseuse professionnelle ; quoi que je fasse, je reviens, toujours, toujours, toujours au théâtre.


Laetitia HEURTEAU (Paris), Rédactrice
 Dotée d’un double diplôme de maîtrise de Lettres Modernes et de Cinéma, j’ai d’abord, je l’avoue été happée par l’univers du cinéma et des paillettes, travaillant depuis 2002 pour la presse Internet spécialisée (Allocine.com, Objectif-Cinéma.com, Commeaucinema.com) en tant que rédactrice, et rencontrant acteurs et réalisateurs lors de festivals et autres presse junkets promotionnels (ah les petits fours du Meurice !)…
Mais la fascination de la scène toujours présente depuis un stage d’été au cours Florent, puis quelques portraits de comédiens et metteurs de théâtre glissés malicieusement dans des sites de cinéma, m’ont permis de mettre un pied dans l’univers du théâtre et ne plus vouloir le quitter… même si je continue, depuis 2006, en tant que de lectrice de scénarii pour la société de Luc Besson, Europacorp, à donner mon humble avis sur les projets en cours.


Hugo LATTARD (Paris) Journaliste
Diplômé de l’IEP et de l’IUT de journalisme de Bordeaux, après avoir sillonné sac au dos les routes d’Amérique latine et d’ailleurs, il collabore au quotidien l’Humanité et au mensuel Regards. Curieux de tous les arts, il a trouvé au théâtre, outre le prisme biseauté et limpide dans lequel l’homme se reflète, un laboratoire privilégié pour percer le grand mystère métaphysique du fil et de la présence.


Florence LE JUEZ (Paris) Rédactrice
Je suis tombée amoureuse du théâtre pendant mes années d'études en sciences politiques, et là, le bazar a commencé...: des amphithéâtres, je courais aux théâtres et vice et versa. Quand j'ai terminé mes études, j'ai choisi de faire du théâtre ma seule activité: j'ai joué, mis en scène et voyagé. Mais ces dernières années, l'université m'a rattrapée et je me suis inscrite en recherches d'études théâtrales. Je travaille à ce jour sur un projet de recherches dont le sujet est le théâtre et la guerre en Ex-Yougoslavie: peut-être en naîtra-t-il une thèse...? 

 

Morgan LE MOULLAC (Paris) Journaliste
Après un Bac ES obtenu avec les félicitations de mes parents, j’ai suivi une trajectoire littéraire plutôt linéaire et inversement. Classes préparatoires, maîtrise de lettres modernes à la Sorbonne, jusqu’à un master 2 journalisme culturel en cours : rien de bien original dans tout cela sauf quand on sait que je me destinais au départ à une carrière de journaliste sportif. Un virage amorcé au grand dam de mon père quand je me suis rendu compte qu’Edgar Poe, Wajdi Mouawad ou Cronenberg me donnaient plus de plaisir que le PSG.


Ange LISE (Paris) Journaliste
Active en presse théâtre, elle est également spécialisée en santé et société. Elle écrit en free-lance en presse grand public et professionnelle et travaille également dans la collection santé de maisons d’éditions. Auteur de pièces de théâtre, elle s’occupe de l’association Quiproquo qui s’attelle à la création et à la réalisation de spectacles vivants. Elle travaille actuellement sur un ouvrage sur la danse orientale et sur un nouveau projet de pièce.


C-cile_1.jpg Cécile STROUK
(Paris) Journaliste
Master en Journalisme culturel (en cours). Après un Master de Lettres Modernes, l'envie d’écrire, comme je le veux, me prend : j’expérimente alors le journalisme musical et culturel chez Evene. Cette expérience très profitable confirme et précise mes ambitions journalistiques. Je comprends que je veux être liée à la culture par l’écriture. La critiquer, l’encenser, l’honorer, la mettre en scène. Le théâtre ? Grâce à une rencontre. Celle d’un metteur en scène passionné, qui m’attire dans le projet d’écrire une pièce, tout en me faisant découvrir les coulisses de ce monde à part. Captivée par la richesse complexe du théâtre et consciente de la difficulté attachante du genre, je me nourris pleinement de ces jolies expériences, actuelles et à venir.


Julien WAGNER (Paris) Journaliste
Après 4 ans d'études d'histoire, je me rends compte que le journalisme m'intéresse nettement plus que l'enseignement. Après quelques mois au sein du "Républicain Lorrain" et tombé amoureux de Paris, je me rends à la capitale où j'entre au Cours Florent et me mets à écrire dans différents sites et magazines, principalement dans les rubriques culture. Je suis également auteur (un livre journalistique, un roman, un recueil de nouvelles à paraître et une pièce de théâtre que j'ai aussi interprétée et mise en scène). Le théâtre fait désormais partie intégrante de moi, côté cour ou jardin, côté scène ou fauteuils...


Nos correspondants en Région

Nos correspondants hors d'Europe

 

Repost 0
Published by Ruedutheatre - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 19:39
- en Région :
Avignon, Bordeaux, Grenoble, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Tours...


Henri LÉPINE (Avignon) Journaliste
Avignonnais de naissance, j'ai assisté aux Festivals sous  Jean Vilar, Gérard Philipe et beaucoup d'autres... J'ai commencé à écrire en 1963 dans le quotidien "La Marseillaise", d'abord sur le cinéma, puis aussi sur le théâtre. J'ai fait partie dès 1963 de la "Nouvelle Compagnie d'Avignon" d'André Benedetto et de l'équipe qui a donné le premier spectacle dans le Théâtre des Carmes. De 1973 à 1985, j'ai faussé compagnie à Avignon et au théâtre (région parisienne, puis Arles)et je ne suis revenu à Avignon qu'en 1985. En 2000, j'ai pris ma retraite, ai retrouvé mes relations et amis de longtamps, entrepris de poursuivre des études universitaires (D.I.R.A.S) et Maîtrise de Lettres Modernes. En 2001, je suis revenu au journal où j'écris régulièrement sur le théâtre et le cinéma, moyens d'expression qui me passionnent de plus en plus.


Geneviève DEWULF (Avignon) Journaliste
Née dans le Vaucluse, Geneviève a mené dans diverses régions de France une carrière de professeur de Lettres Classiques - en collège, puis lycée, puis Classes Préparatoires aux Grandes Écoles, littéraires et scientifiques -. Agrégation de grammaire et doctorat de latin ont cultivé son goût pour l’écriture et pour toutes formes d’expression artistique. En marge du temps scolaire, elle a entraîné des générations d’élèves et d’étudiants à l’opéra, au théâtre, au musée… suscitant quelques vocations. Aujourd’hui, elle se plonge avec jubilation dans l’effervescence culturelle d’Avignon, où elle s’est installée, et collabore au Dauphiné-Vaucluse-Matin - pour l’actualité locale, tourisme, musique et théâtre -, et resmusica.com pour la musique.


Xavier QUÉRON (Bordeaux) Rédacteur
J'ai d'abord officié à Avis de Festival à Bordeaux comme responsable des buvettes (!), avant de glisser sur la direction de la communication du festival. Ce fut là une première approche du monde artistique. Puis il y a eu la recherche d'un emploi à l'année dans la communication, un coup de pouce, et l'intégration de l'équipe du Glob'théâtre - un collectif exigeant, qui puise la force de son action dans l'actualité de la création contemporaine. Très vite, j'ai pris plaisir à courir les salles de la région bordelaise pour découvrir les artistes de A à Z, Amid Ben Mahi à Znorko... Histoire de me forger un panorama. Et puis aussi, très vite, il y a eu le désir d'écrire, de dire, au contact des journalistes, mais aussi des artistes. Plus que critique, je préfère le mot de regard, une parole empreinte de ressentis alimentée par un rapport à la référence, à mon expérience personnelle du spectacle.


Bérénice FANTINI (Grenoble) Rédactrice
28 ans, adresses variables, est issue d’une formation mêlant arts du spectacle, lettres modernes et multimédia. Elle enseigne le français, a dirigé un projet éditorial multimédia pour l’EducationNationale relatif aux poésies contemporaines (visuelles, sonores, informatiques, d’action) et couvre l’actualité théâtrale en région PACA pour le bimensuel culturel La Strada. Désireuse de partager son goût pour les arts de la scène, elle a récemment rejoint l’équipe de Rueduthéâtre…


yoland-simon.jpgYoland SIMON (Le Havre / Caen / Rouen) Journaliste
Né en 1941 dans l'Eure, est originaire du Cap de la Hague. Il fait ses études à Avranches puis à l'Université de Caen. Jusqu'en 1985, il enseigne les lettres dans les lycées du Havre, puis l'expression, la communication et la théorie théâtrale à l'Université du Havre. Il a écrit une trentaine de pièces de théâtre publiées notamment chez Actes Sud, l'Avant Scène et les éditions des Quatre Vents. Il a aussi publié le roman Un désordre ordinaire au Mercure de France et le recueil Fichue météo chez HB éditions (prix Jean Follain). Il a produit des écrits théoriques sur Armand Salacrou, Michel Vinaver, le drame romantique, la crise de la comédie... Yoland Simon est de 1980 à 1985 correspondant de France Culture (émission Panorama). Il préside la Maison de la culture du Havre de 1985 à 1990 et l'Union des maisons de la culture à partir de 1989. Depuis 1988, il est responsable du festival Terres d'auteurs au Havre. Enfin il est boursier du Centre National des Lettres.


Michel VOITURIER (Lille) Journaliste
Chroniqueur culturel pour les quotidiens Le Courrier et Le Courrier de l’Escaut depuis 1967. Critique dramatique dans les périodiques belges La Revue générale et Le Non-Dit. Il a couvert plusieurs fois le festival d’Avignon pour les journaux du groupe Vers l’Avenir et assuré la chronique théâtrale pour la radio belge (RTBF Fréquence Wallonie) de 1994 à 1996. A publié des études sur le théâtre francophone en Afrique dans le trimestriel Francophonie vivante. Couvre depuis 1991 les annuelles « Rencontres du Théâtre jeune Public » de Huy. Auteur dramatique (Chronique locale - Métro, boulot, robot - Démarcation), il a fondé, dirigé et mis en scène les Animateurs-Comédiens de la Maison de la Culture de Tournai de 1970 à 1992.

[ndlr : Michel collabore également au pôle bruxellois de Ruedutheatre]


mich--le.JPGMichèle COLOMBEL (Lille) Journaliste
Après un cursus littéraire et un passage par l'IEP de Bordeaux, la voilà étudiante à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Passionnée de théâtre depuis une dizaine d'années, elle a joué dans plusieurs compagnies amateurs et collaboré avec La Compagnie du Hasard de Nicolas Peskine. Elle a travaillé dans plusieurs quotidiens régionaux (République du Centre, Nouvelle République, La Provence), ainsi que pour une télé et des radios locales, mais se destine plus au journalisme culturel. Son premier amour : l'art, sous toutes ses formes: éprise de littérature, elle se montre également avide de trouvailles cinématographiques, architecturales et picturales.


Anne CARRON (Lyon) Rédactrice
Etudes théâtrales, DESS en rédaction professionnelle, pratique de la danse, et fascination pour le spectacle vivant m’ont conduite à rejoindre l’équipe de Rue du théâtre. Une immersion dans la culture italienne et un mémoire sur le théâtre de Luigi Pirandello ont constitué une étape essentielle dans mon parcours, même si c’est à Lyon, ma ville natale, que mon intérêt pour la vie artistique s’inscrit actuellement. Après quelques incursions dans les univers du journalisme, de l’édition et de la communication, je reviens sans hésitation à l’écriture critique, mesurant la difficulté de passer de la scène au papier, de faire revivre l’émotion par le mot mais estimant la richesse du partage autour d’un art qui fait sens.


Marine-Viennet.jpgMarine VIENNET (Lyon) Rédactrice  
Théâtre et lettres, voilà ce que j'étudie en ce moment, à l'Université de Lyon. La première vraie rencontre avec la critique a eu lieu en 2007, lors d'un stage à Télérama, qui m'a permis de commencer à publier. Je suis curieuse de tout ce qui se fait, de la mise en scène de classiques aux nouvelles formes. Je pratique le théâtre, la danse, et mène une enquête sur la critique théâtrale lyonnaise, en vue d'un mémoire. L'amour des mots encore, des histoires, comme celles que l'on raconte le soir, des lignes qui (re)créent le monde... peut-être est-ce cela qui vraiment me pousse... Après Besançon, arriver à Lyon en 2005 fut un vrai, un grand bonheur de culture et de créativité, et c'est cet émerveillement là que j'ai envie de transmettre, par le biais de Rue du Théâtre.

 

 
muriel-tancrez.jpgMuriel TANCREZ (Marseille) Journaliste
Après trois années dans la communication à Toulouse, je clos actuellement mes études à l'École de Journalisme de Marseille avec comme spécialité le journalisme en ligne. Ayant suivi plus jeune des ateliers de théâtre et étant passionnée depuis toujours par les arts vivants, écrire sur le théâtre (faute d'être sur les planches) s'est peu à peu inscrit comme une évidence, comme une manière de relier deux de mes grandes passions, le vivant pour sa richesse et l'électisme des rencontres humaines, l'écrit pour sa force expressive... Collaborant sur Marseille à La Revue Marseillaise du Théâtre, j'étais désireuse de rendre compte de l'actualité théâtrale en région et d'étendre mon lectorat en profitant des potentialités exponentielles du web, ce que me permet à présent Rue du théâtre. Avec ma liberté comme guide, écrire pour Rue du théâtre constitue une première étape vers le choix futur d'être critique free-lance...
 

 

Christelle ZAMORA (Montpellier) Journaliste
Trentenaire et juriste de formation, elle s'oriente vers une vie professionnelle liée à l'écriture en 1998, année où elle intégre le plus ancien quotidien de la presse spécialisée du vin. Aujourd'hui journaliste professionnelle, elle a collaboré à différentes revues sur l'économie, les vins, la gastronomie et l'art. Pratiquant la peinture, elle passe ses étés à Grignan, dans la drôme, où le théâtre, la musique et le vin font partie des festivités estivales en la demeure de Madame de Sévigné. Autre lien avec le théâtre : elle joue l'Avare à 8 ans ! Mais c'est surtout la poésie et l'écriture qui la rapproche des planches. L'amour des mots, des contes. Quelques prix de poèsie en poche, elle a également été primée lors du dernier festival de la correspondance de Grignan.


aureliahillaire.jpgAurélia HILLAIRE (Montpellier) Editrice / Rédactrice
Ecrire. Pour arrêter le temps. Retenir, encore un peu, la magie de l’instant. Découvrir. S’émerveiller. Traduire. Transmettre. Partager. Inviter : à l’enchantement, à la surprise, à l’émotion… À la vie. Étudier les sciences politiques, une clef pour comprendre ce monde. Pour mieux le décrire, l’interpréter, le rêver aussi… Des études qui n’empêchent pas la plume d’Aurélia de s’évader. Ses premiers lecteurs sont ceux du magazine culturel Figures libres, à Nancy et à Rouen. Un déménagement et quelques jolies rencontres plus tard, elle invite aujourd’hui les cinéphiles de Montpellier à se rendre dans les salles obscures du cinéma d’art et d’essai Diagonal en composant des chroniques mensuelles sur les films à l’affiche. À Avignon pour le Festival en 2007, elle met sa prose et sa soif de découverte au service du média alternatif JT du OFF. C’est d’une heureuse rencontre en la Cité des papes que naît sa collaboration avec Rueduthéâtre : chroniques régulières en provenance de Montpellier, voire de Nancy, à prendre comme des incitations à porter son propre regard sur les créations qui auront retenu le sien.


Alexandra FRESSE (Nantes) Rédactrice

Alexandra a 32 ans et est diplômée de Sciences-Po Paris. Elle aime les petites salles et les acteurs qui se donnent. Ecrivain à ses heures, elle fait du théâtre depuis l’âge de 12 ans, une véritable passion. Aujourd’hui chargée de communication dans une fédération de grandes écoles, elle a été journaliste pour le magazine A Nous Paris. Allier écriture et théâtre est son prochain objectif. En attendant, elle écrit des critiques sur le théâtre avec un plaisir gourmand.


Bernard EVEN (Strasbourg) Rédacteur
Docteur en droit public et licencié en histoire, je rédige actuellement une étude consacrée au droit public de la culture et du théâtre. À Strasbourg depuis quelques courtes années, j'ai découvert l'extrème qualité des créations du TNS et aussi la très grande vivacité de la vie théâtrale en Alsace. Après un stage au TNS, je participe actuellement aux répétitions d'une pièce choisie par la compagnie des Comédiens du Rhin. Toutes les facettes du théâtre m'intéressent, les répertoires classiques et contemporains. Et j'aimerais vous faire partager mes découvertes et mes émotions.

Juliette ZELLER (Strasbourg) Rédactrice

 




 

Bernadette POURQUIÉ (Toulouse) Rédactrice
Ecrivain à temps plein, j'occupe aussi mes soirées au théâtre, pour lequel je nourris une vraie passion depuis des années (théâtre amateur depuis l'âge de la corde à sauter, divers stages sous la direction de professionnels, et un DEA de littérature comparée sur le théâtre des années 60). Actuellement, je travaille notamment sur l'écriture du spectacle de la Compagnie Kapharnaüm, en répétition au CREAC (Centre de Recherche Européen des Arts du Cirque). Parmi les nombreux spectacles vus, je m'attarde uniquement sur d'heureuses découvertes afin de les faire partager !

 

Karine PROST (Tours) Journaliste
Ancienne collaboratrice de l’édition provençale du Dauphiné Libéré, de Canal A et du Papotin. Amoureuse d’Avignon et de son festival, elle aime la littérature sous toutes ses formes et le théâtre par-dessus tout. De la Cour d’Honneur aux petites salles du Off, elle écume le festival côté presse depuis 1990.
Signe particulier : Ne se vêt que de noir, comme le fit en son temps Barbara (merci de n'y voir aucun lien)

 

 

Repost 0
Published by Ruedutheatre - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 19:35

- en Europe :
Berlin, Bruxelles, Londres, Madrid, Milan, Rome...

Marie MASI (Berlin) Rédactrice
Journaliste depuis six ans, je travaille pour une agence de presse spécialisée sur les questions d'éducation et d'emploi, l'AEF. J'ai pris une année sabbatique pour partir à la découverte de Berlin, de son histoire et de son architecture fascinantes, de sa scène culturelle bouillonnante. Depuis quelques mois, je cours de scènes établies en petits théâtres avec le même enthousiasme, et essaie, grâce à « Rue du théâtre » de faire partager mes découvertes et mes émotions.

 

Stéphanie PICHON (Berlin) Journaliste

Une formation somme toute classique -Sciences po/école de journalisme- me donne l’occasion d’assouvir mon penchant pour la bougeotte, de Bordeaux à Strasbourg en passant par Londres et Beyrouth. Carte de presse en poche en 2000 je me lance à Paris, multiplie les expériences en presse écrite (Le monde, AFP, le Parisien, les Inrocks) avant de rejoindre Bordeaux et le groupe Sud Ouest. Littérature, cinéma, danse, théâtre, photographie jalonnent mon temps libre. Je finis par allier avidité culturelle et journalisme lorsqu’en 2004 je prends en charge les pages culture du quotidien Bordeaux7. Pendant 3 ans j’écume scènes et salles sombres, petits théâtres et grands festivals, concerts et expositions de la région bordelaise. A 32 ans je décide de prendre le large un peu plus à l’Est, à Berlin où la scène s’avère aussi explosive, vivifiante et mouvante que prévue. Avec un faible pour la danse contemporaine, l’incroyable bâtiment de la Volksbühne et les beaux textes au théâtre.


 

Michel VOITURIER (Bruxelles / Belgique) Journaliste
Chroniqueur culturel pour les quotidiens Le Courrier et Le Courrier de l’Escaut depuis 1967. Critique dramatique dans les périodiques belges La Revue générale et Le Non-Dit. Il a couvert plusieurs fois le festival d’Avignon pour les journaux du groupe Vers l’Avenir et assuré la chronique théâtrale pour la radio belge (RTBF Fréquence Wallonie) de 1994 à 1996. A publié des études sur le théâtre francophone en Afrique dans le trimestriel Francophonie vivante. Couvre depuis 1991 les annuelles « Rencontres du Théâtre jeune Public » de Huy. Auteur dramatique (Chronique locale - Métro, boulot, robot - Démarcation), il a fondé, dirigé et mis en scène les Animateurs-Comédiens de la Maison de la Culture de Tournai de 1970 à 1992.

[ndlr : Michel collabore également au pôle lillois de Ruedutheatre]

   

Nurten AKA (Bruxelles), Journaliste
Je suis née une deuxième fois par la culture. Plus tard, j’ai voulu compiler deux passions : journalisme et culture. Je terminais donc une licence en journalisme par le théâtre politique de Bertolt Brecht… hésitant avec le théâtre métaphysique d’Antonin Artaud. Depuis, voir le monde à travers la scène est devenu une nourriture essentielle. Actuellement, je traîne mes 33 ans dans les théâtres belges. Impossible de faire le vide théâtral. En vacances, j’explore avant tout la programmation du coin… Je collabore à plusieurs médias, mais un réseau européen de critiques de théâtre, ça me donne encore plus envie de bouger.


Gabriel HAHN (Bruxelles)
Premier crayon de papier en main et déjà ce goût prononcé pour faire chanter, danser, virevolter les mots. J’aimais emprunter des chemins de traverse et menais des études jalonnées de multiples expériences d’écritures. Maîtrise de Sociologie de l’imaginaire sur le cinéma de Klapisch, puis direction Bruxelles, prendre une petite bière, un bon bol d’air et conclure le temps des bancs par le journalisme européen. Premières armes au journal Le Soir, rubrique culture, puis l’idée de créer un site faisant un tour d’horizon de l’actu culturelle de la capitale,
www.cultureetdependances.be. Aujourd’hui pigiste pour un hebdomadaire culturel français, j’essaie de mener de concert différentes activités, l’encre ou le clavier comme fil rouge. La soif de rencontres, de découverte des univers qui nous entourent, continuent de me guider et nourrissent cet insatiable appétit d’écrit.


Julie LEMAIRE (Bruxelles), Rédactrice
« Dis-moi, toi que voilà, qu’as-tu fait de ta jeunesse ? »... Pour ne pas me poser cette question des regrets plein la bouche, je lis, j’écris, je nourris mes 22 ans de tout ce qui fait grandir l’homme... Et quoi de plus beau que le théâtre ? Spectateur ou acteur, on entre dans des mondes parallèles pour en ressortir... vivant ! Engagée pour la culture et le développement, diplômée en philologie romane, je suis définitivement revenue à ma passion, faire du théâtre (amateur), l’étudier en théorie et en pratique, le critiquer, pour évoluer en même temps que lui,  à Bruxelles ou ailleurs. 


Suzane VANINA (Bruxelles), Journaliste
A la base, une formation de comédienne (1er prix du Conservatoire de Liège) qui l'amène à faire les expériences… du cinéma, du doublage, du chant cabaret…) et, bien sûr, du théâtre (Belgique, tournées en Europe, séjour à Paris…). Côté journaliste, elle collabore depuis plus de vingt ans à Cinéma Belge, et ponctuellement à d'autres supports…


 

Idrissa SIBAILLY (Genève), Rédacteur

J'ai vu de la lumière , alors je me suis dit.. C'est la réponse que je donne lorsqu'on me demande comment j'en suis venu à tant aimer le théâtre.  En effet, j'ai  commencé par faire de la régie lumière à l'Astrée (c'était l'amphithâtre culturel de ma fac de sciences à Lyon). Et, de fil en ampoules, j'en suis arrivé à m'intéresser autant à ce qui se passait sur scène que derrière ma console (merci Stéphan Meynet) . J'ai suivi des (grands) artistes sur des petites scènes et découvert que l'on pouvait, même avec de petits moyens, transmettre de grandes émotions.  Depuis, je vis, je vibre au rythmes des répliques, des chorégraphies, des musiques, des textes, etc... Je goûte, j'écoute, je savoure. Et me voilà ! Prêt à partager avec vous un peu de ce  bonheur qui est le mien.

[ndlr : Idrissa collabore également aux pôles parisien et lyonnais de Ruedutheatre]

 

Alexandra von BOMHARD (Madrid) Rédactrice
Après mon agrégation de Lettres modernes, je me lance dans les études théâtrales et travaille sur le Théâtre du Soleil. C’est de là que naît ma fréquentation assidue des salles de spectacle. A Madrid depuis peu, je me propose d’être pour vous l’écho de la création locale.



Cristina-Barbato.JPGCristina BARBATO (Milan) Rédactrice
25 ans et une passion pour le théâtre si forte qu'elle m’a amenée à quitter ma ville natale, Naples, pour aller à Milan et commencer à travailler dans les coulisses à la recherche de ma voie. DEA en « Science du Spectacle et Communication » en poche, je me retrouve dans les ruelles d’Avignon à couvrir le Festival Off pour La Provence et en 2008 me voici finalement (et enfin !) dans mon bienaimé Paris pour un doctorat en « Arts du spectacle en Italie ». Spécialisée en histoire du théâtre et de l’opéra et en modalités de la mise en scène, pour « ruedutheatre » je suis correspondante à Milan, véritable carrefour de la vie théâtrale italienne, et à Paris, en particulier pour les spectacles d’auteurs ou metteurs en scène qui viennent d’au-delà des Alpes.

[ndlr : Cristina collabore également au pôle parisien de Ruedutheatre]


Matthieu MEVEL (Rome) Rédacteur
Auteur et metteur en scène. Après avoir joué sous la direction de JC. Grinevald, D. Soulier, J. Lassalle, E. Chailloud, J. Pommerat... Il se tourne vers l’écriture et la mise en scène. Il enseigne à l’université d’Evry les formes poétiques contemporaines, et s’intéresse aux écritures poétiques et dramaturgiques nouvelles. Son dernier texte a été représenté dans une oeuvre plastique dans une galerie á Paris, dans le Potager du Roi, à Versailles, et à Mexico. Son travail se nourrit des créations réalisées depuis 1998 dans des théâtres (La Main d’or à Paris, Les Amandiers à Nanterre, le Kleist Forum theater à Frankfort/Oder en Allemagne), des galeries (la Galerie Mercer Union à Toronto, la Galerie italienne à Paris, la Casa Vecina à Mexico) et des performances réalisées en Europe et au Canada.


 

Repost 0
Published by Ruedutheatre - dans Vie du magazine
commenter cet article
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 13:25
- Avignon 2006 -

Faîtes connaissance avec nos envoyés spéciaux In et Off

Rédacteur en chef (Paris / Lyon)

Stephen BUNARD Journaliste d'abord spécialisé de 1997 à 2001 sur la nouvelle économie - Télé Lyon Métropole, Canal+, ARTE, Le Figaro, Europe 1... - il se consacre désormais aux sujets européens et tient un rendez-vous hebdomadaire sur l'antenne de BFM en Belgique (l'équivalent Outre-Quiévrain de France Info).
Il met en oeuvre de nombreux projets au sein de l'Association des Journalistes Européens, dont il est vice-président France, et il intervient sur les nouveaux médias dans des écoles de journalisme à Paris et Bruxelles.

Lire la suite - Lui écrire

 

Maia ARNAULT (Paris) Journaliste - Un mot écclectisme. Du journalisme pour la presse, féminine, Elle et le théâtre pour enfants. Un peu de professorat aussi, sur le cinéma et ses femmes. Diplomée en histoire, elle a exploré la question des genres dans le cinéma de la Nouvelle Vague. Et surtout, le théâtre, toute petite déjà sur les planches et ailleurs en appartement, notamment. De compagnie en compagnie, elle s'essaie même à la direction avec les tous petits. Une belle expérience, qui donne envie d'y revenir. Plus récemment, l'écriture pour donner à entendre  ce qui agace, ce qui émeut. Ruedutheatre lui offre cet espace pour s'éveiller, s'insurger, se pâmer... et surtout échanger avec vous.

Pauline BARASCOU (Bruxelles) Journaliste - est diplômée en droit international et européen ainsi qu'en management public spécialisé en organisation des manifestations culturelles. A l'origine passionnée de littérature et d'histoire de l'art, elle travaille parallèlement à ses études au Théâtre National de Toulouse. Ellle étudie le droit européen en Irlande et entreprend à son retour la rédaction de la partie archive du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse. Sensible aux problématiques culturelles européennes et investie dans le domaine du spectacle vivant, elle rédige en 2005 un mémoire portant sur les réseaux européens en danse contemporaine. Elle intègre le Ballet Preljocaj puis part s'installer à Bruxelles où elle est actuellement chargée de la rubrique théâtre-danse pour le journal culturel Let'smotiv.

Anne CLAUSSE (Toulouse) Rédactrice - Après une immersion d’une vingtaine d’années dans le chaudron avignonnais, j’ai rejoins la ville rose afin de terminer mes études en communication… Emmenant le théâtre dans mes bagages, j’ai sillonné la ville et rencontré des programmations et lieux théâtraux variés et surprenants. Allant d’un petit appartement transformé en salle, et proposant de découvrir des auteurs contemporains, à de grandes scènes nationales, les mots, textes et émotions sont ici bien vivants . Comme quoi le théâtre ce n’est pas seulement Paris l'année et Avignon l’été !

Bérénice FANTINI (Avignon) Journaliste - 28 ans, adresses variables, est issue d’une formation mêlant arts du spectacle, lettres modernes et multimédia. Elle enseigne le français, a dirigé un projet éditorial multimédia pour l’EducationNationale relatif aux poésies contemporaines (visuelles, sonores, informatiques, d’action) et couvre l’actualité théâtrale en région PACA pour le bimensuel culturel La Strada. Désireuse de partager son goût pour les arts de la scène, elle a récemment rejoint l’équipe de Rueduthéâtre…

Cécile GUÉDON (Paris) Rédactrice -

Séverine LEROY (Paris) Rédactrice - Séverine Leroy est étudiante en Etudes Théâtrales. Titulaire d’un DEA à l’Université de Caen, elle s’apprête à entrer en DESS « métiers de la production théâtrale » à Paris III. Elle est également auteur et metteur en scène au sein de la compagnie Transversale et s’intéresse essentiellement aux écritures théâtrales contemporaines plus précisément au théâtre de recherche et au théâtre politique. Elle a collaboré avec le CDN de Normandie en réalisant des entretiens avec les artistes invités. Son travail de critique est davantage tourné vers des rencontres avec les artistes et des comptes-rendus de conférences. Peut-être parce qu’elle préfère donner la parole aux artistes pour mieux saisir les enjeux qui sont les leurs.

Henri LÉPINE
(Avignon) Journaliste - Avignonnais de naissance, j'ai assisté aux Festivals sous  Jean Vilar, Gérard Philipe et beaucoup d'autres... J'ai commencé à écrire en 1963 dans le quotidien "La Marseillaise", d'abord sur le cinéma, puis aussi sur le théâtre. J'ai fait partie dès 1963 de la "Nouvelle Compagnie d'Avignon" d'André Benedetto et de l'équipe qui a donné le premier spectacle dans le Théâtre des Carmes. De 1973 à 1985, j'ai faussé compagnie à Avignon et au théâtre (région parisienne, puis Arles)et je ne suis revenu à Avignon qu'en 1985. En 2000, j'ai pris ma retraite, ai retrouvé mes relations et amis de longtamps, entrepris de poursuivre des études universitaires (D.I.R.A.S) et Maîtrise de Lettres Modernes. En 2001, je suis revenu au journal où j'écris régulièrement sur le théâtre et le cinéma, moyens d'expression qui me passionnent de plus en plus.

Elsa MINGOT (Marseille) Rédactrice - est également comédienne. Vagabonde, elle allie théâtre et voyage. Tour à tour assistante à la mise en scène au Kuala Lumpur ou marionnettiste à Mexico, elle tourne depuis deux ans en France et en Europe avec le Théâtre de la Mezzanine. Formée entre autres par Benoît Cervantès, Stanislas Norday, ainsi qu'à l'Université franco-américaine de théâtre et de cinéma de New York, elle décolle en septembre pour le Burkina Faso aux côtés d'Eva Doumbia. Elle vit à Marseille où elle développe un projet européen au sein de sa compagnie, le COLLECTIF T.I.F.: Théâtre Interventionniste Festif. Elle aime échanger, alors n'hésitez pas à l'interpeller pour prendre un café !

Frédérique MUSCINESI (Madrid) Rédactrice - Passionnée par les lettres, par toutes les formes d’expression artistique, leurs espaces et leurs théories, elle apprend à force de lire et de courir les théâtres à apprécier les propositions scéniques les plus diverses. Elle collabore à une émission de radio consacrée au théâtre, à Madrid, où elle vit. Depuis deux mois maintenant elle se fait l’écho, pour RueduThéâtre, des événements de la scène madrilène. Cet été elle revient dans son Sud natal pour le Festival d’Avignon.

Isabelle PLUMHANS (Bruxelles), Journaliste - née en Belgique en 1981, est montée sur les planches très tôt… Après une dizaine d’années de formation théâtrale et chorégraphique à l’académie de sa ville natale, elle présente l’examen d’entrée du Conservatoire Royal de Liège, dans la classe de Jacques Delcuvellerie. Formation artistique qu’elle complète actuellement par une licence en Arts des Spectacles, à l’université de Louvain-la-Neuve, en Belgique. Pendant cette formation complémentaire, elle se découvre une passion pour le journalisme  et fréquente pour les besoins d’un stage la section culture du journal télévisé de la télévision publique belge et à présent aussi RDT / Ruedutheatre.


Karine PROST (Tours) est journaliste. Ancienne collaboratrice de l’édition provençale du Dauphiné Libéré, de Canal A et du Papotin. Amoureuse d’Avignon et de son festival, elle aime la littérature sous toutes ses formes et le théâtre par-dessus tout. De la Cour d’Honneur aux petites salles du Off, elle écume le festival côté presse depuis 1990.

Signe particulier : Ne se vêt que de noir, comme le fit en son temps Barbara (merci de n'y voir aucun lien)

Mattia SCARPULLA (Turin - Marseille) Rédacteur - est également doctorant en danse à l’université de Nice. Il travaille sur les représentations de la guerre en danse contemporaine. Il a étudié la danse et l’écriture créative en Italie, en Belgique et en France. Il écrit des articles et des études scientifiques pour des revues françaises et belges depuis 2002, et participe à des conférences sur la danse et sur des réflexions interdisciplinaires. Il écrit aussi des œuvres en prose et en poésie en italien et en français. Il met en scène des performances entre l’Italie et la France.

Christelle ZAMORA (Montpellier) Journaliste - trentenaire et juriste de formation mais s'oriente vers une vie professionnelle liée à l'écriture en 1998, année où elle intégre le plus ancien quotidien de la presse spécialisée du vin. Aujourd'hui journaliste professionnelle, elle a collaboré à différentes revues sur l'économie, les vins, la gastronomie et l'art. Pratiquant la peinture, elle passe ses étés à Grignan, dans la drôme, où le théâtre, la musique et le vin font partie des festivités estivales en la demeure de Madame de Sévigné. Autre lien avec le théâtre : elle joue l'Avare à 8 ans ! Mais c'est surtout la poésie et l'écriture qui la rapproche des planches. L'amour des mots, des contes. Quelques prix de poèsie en poche, elle a également été primée lors du dernier festival de la correspondance de Grignan.

Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Vie du magazine
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 13:26
1] Devenir annonceur ?

Communiquez auprès de nos + 35.000 lecteurs uniques mensuels (chiffres mars 2007).


Pour vous renseigner sur nos formules, une seule adresse.


2] Devenir partenaire ?

Pour une demande de partenariat, une seule adresse.


Les partenariats noués par Ruedutheatre :



2008

Festival OFF d'Avignon


Couverture du Festival In et Off pour le quotidien Métro (2 millions de lecteurs / jour) - pour la 2e année


Le premier festival européen biennal de projets théâtraux


Les XXe Rencontres du Jeune Théâtre Européen




2007


La Journée nationale des Arts de la Rue


Couverture du Festival In et Off pour le quotidien Métro (2 millions de lecteurs / jour)


Spectacle de l'humoriste Vincent Roca au Théâtre du Chêne noir (Avignon Off)


Et une dizaine d'autres spectacles sur AVIGNON OFF.


2006


Couverture conjointe du Festival In et Off avec Evene


Repost 0
Published by RUEDUTHEATRE - dans Vie du magazine
commenter cet article

Chronique Fraîche